GP Brésil : Rosberg double la mise

Après avoir signé la pole position d'un souffle, l'Allemand remporte la deuxième victoire consécutive, en résistant à la pression d'Hamilton sur l'autre Mercedes.

GP Brésil : Rosberg double la mise
GP Brésil : Rosberg double la mise

Rosberg se réveille un peu tard, mais il réussit indéniablement une belle fin de saison. Mis sous l'éteignoir par Hamilton depuis début 2015, il parvient peu à peu à inverser la tendance. Certes, les jeux du championnat sont faits, mais pour l'ego et le palmarès, une victoire supplémentaire n'a rien de négligeable. Vainqueur il y a deux semaines au Mexique, Nico Rosberg parvient à nouveau à tenir Hamilton en respect pour s'imposer à Sao Paulo. Sur le podium comme avant la course, le sport rend aussi hommage aux victimes des attaques de Paris et manifeste son soutien à la France.

Départ en formation

Sur un circuit où les pilotes avaient manifestement du mal à se suivre de près, les écarts se sont creusés assez rapidement. Hormis Bottas, qui avait gagné deux places au départ, les positions correspondaient essentiellement à celles de la grille de départ. Ainsi, Hamilton, bien qu'ayant tenté une petite manoeuvre d'intimidation sur Rosberg au premier virage, restait deuxième en début de course.  Suivaient les Ferrari de Vettel et Räikkönen, puis Bottas. En queue de peloton, les multirécidivistes du changement de moteur, Ricciardo et Alonso (12ème moteur de la saison pour l'Espagnol, quand le règlement en prévoyait 4), tentaient de remonter.

Hamilton menaçant... mais pas plus

Avec une stratégie à 3 arrêts plutôt inhabituelle cette saison, les différentes écuries se collaient malgré tout aux basques en termes de stratégie, peu de pilotes tentant de travailler différemment (à l'exception de Räikkönen, Bottas et Maldonado, mais chacun était isolé dans sa course). Hamilton envisageait bien de décaler sa stratégie pour avoir une chance de dépasser Rosberg, mais se ravisait. L'action principale dans le peloton venait d'une lutte entre Pérez, Grosjean et Verstappen pour la neuvième place. Au prix de jolies manoeuvres et d'une stratégie optimisée, c'est le Français qui l'empochait. Celle-ci se transformait en huitième place à l'arrivée avec la disqualification de Felipe Massa, sa Williams affichant des pressions de pneus trop basses sur la grille de départ. Et c'étaient donc les trois habitués du podium, dans un ordre un peu inhabituel, qui l'occupaient une nouvelle fois, Rosberg devançant Hamilton et Vettel.

GP du Brésil : résultats

1. Rosberg (ALL/Mercedes)
2. Hamilton (GBR/Mercedes)
3. Vettel (ALL/Ferrari)
4. Räikkönen (FIN/Ferrari)
5. Bottas (FIN/Williams)
6. Kvyat (RUS/Red Bull)
7. Hülkenberg (ALL/Force India)
8. Grosjean (FRA/Lotus)
9. Verstappen (PBS/Toro Rosso)
10. Maldonado (VEN/Lotus)