L’édito : c’est du grand n’importe quoi !

La semaine dernière, on a eu le droit à l’une des plus grosses blagues bien réelles au niveau des sanctions données par la Fédération Française de Football. Et clairement, on a décidé de s’offusquer contre ces décisions même si nous savons que cela ne changera pas la sanction des joueurs. Mais ça fait du bien de se défouler sur la 3F !

L’édito : c’est du grand n’importe quoi !
L’édito : c’est du grand n’importe quoi !

Voilà le communiqué qui est tombé pour annoncer les suspensions des Espoirs qui étaient sortis en boîte de nuit deux jours avant un match très important face à la Norvège, qu’ils ont perdu cinq à trois. « Wissam Ben Yedder, Antoine Griezmann, Chris Mavinga et Mbaye Niang, joueurs de l’Equipe de France Espoirs, sont suspendus de toute sélection en équipes nationales à compter du lundi 12 novembre 2012 jusqu’au mardi 31 décembre 2013. Yann M’Vila, joueur de l’Equipe de France Espoirs, est suspendu de toute sélection en équipes nationales à compter du lundi 12 novembre 2012 jusqu’au lundi 30 juin 2014 ». On le rappelle, tout ça pour être sorti en boîte, deux jours avant le match retour de qualification pour l’Euro 2013 Espoirs. Bon, on ne va pas minimiser leurs conneries mais les suspensions sont disproportionnées.

Petit retour en arrière pour ceux qui ont la mémoire courte comme Monsieur Le Gräet (apparemment). En 2010, lors de la Coupe du Monde en Afrique du Sud, Nicolas Anelka avait insulté son sélectionneur à la mi-temps du match contre le Mexique, toute l’équipe de France avait fait une grève de l’entraînement avant le dernier match de groupe face à l’Afrique du Sud. Bon, on ne va pas remuer le couteau dans la plaie mais bon, Anelka a pris 18 matchs de suspension, Patrice Evra, en tant que leader du groupe avait pris 5 matchs, Ribéry, 2 matchs et Jérémie Toulalan, un match pour avoir rédigé la lettre. A l’Euro 2012, « l’Euro du rachat », Samir Nasri a été suspendu 3 matchs pour avoir répondu à une provocation d’un journaliste en l’insultant, Jérémy Ménez a pris 2 matchs pour avoir insulté l’arbitre. Hatem Ben Arfa et Yann M’Vila ont été rappelés à l’ordre pour « comportement contraire à l’esprit de groupe ». Pour ce dernier, cette sanction était en fait un sursis. Rien de moins.

Maintenant, parlons des sanctions stupides des Espoirs. Un an de privation de l’équipe de France pour Wissam Ben Yedder, Antoine Griezmann, Chris Mavinga et Mbaye Niang ? Et pourquoi pas les envoyer en centre de redressement ou encore même en prison pour être sorti ? D’ailleurs, on en parle énormément de cette sortie car les Espoirs ont perdu derrière. En cas de victoire, on n’aurait jamais entendu un mot de cette virée nocturne. Pour Griezmann et dans une moindre mesure Ben Yedder, qui aurait pu intégrer l’équipe de France A très rapidement, ça peut être un frein à leur carrière même si Ben Yedder a toujours le choix de choisir la sélection tunisienne. Pareil pour M’baye Niang qui peut toujours se retourner vers la sélection sénégalaise même si à l’heure actuelle, personne ne le veut, pas même son club du Milan AC. Passons au cas M’Vila. Celui qui était un maillon essentiel de l’équipe de France version Laurent Blanc est clairement la très grande victime de cette histoire. DEUX ANS DE SUSPENSION ! Ce qui veut dire pas de Coupe du Monde 2014 au Brésil. C’est dur. Très dur même. La sanction est plus élevée que les autres. Pourquoi ? Parce qu’il aurait du jouer le rôle de grand frère auprès de ces jeunes coéquipiers ? Il a commis la même erreur que les autres, il aurait du être sanctionné comme les autres. Mais apparemment à la fédé, c’est toujours « deux poids deux mesures ».

La vraie question que l’on peut se poser, c’est de savoir si après cette lourde suspension, M’Vila, ce pestiféré de l’équipe de France, va devenir exemplaire un jour aux yeux de la 3F ou bien faut il qu’on continue à le lyncher comme les médis l’ont fait avec Anelka, Ribéry et autres Benzema ? Avec cette histoire, on a l’impression que pour le bien de ce pays, les footballeurs, doivent être exemplaires à tout point. Sauf que ce ne sera jamais le cas. Donc réveillez vous messieurs. Peut être qu’en vous réveillant, vous lui avez mis une sanction d’un dopé dans le milieu du sport. Sauf qu’il n’a pas triché. Il a juste voulu s’amuser. Le plus malheureux dans cette histoire, c’est que le Rennais va être cité en exemple pour toutes les autres futures sanctions en équipe de France.