La Russie se hisse en quarts de finale
Image: FIFA

La Russie se hisse en quarts de finale

Au terme d'une séance de tirs aux buts historique, la Russie se hisse pour la première fois de son histoire en quart de finale de sa coupe du monde en éliminant l'Espagne. Retour sur ce match historique pour la Sbornaya:

XavierLeonovitch
Xavier Leonovitch
EspagneEspagne XI: De Gea - Nacho, Pique, Ramos, Alba - Koke, Busquets, Silva, Isco, Asencio - Costa.
RussieRussie XI: Akinfeev - Fernandes, Kutepov, Ignashevich, Kudryashov, Zhirkov - Samedov, Zobnin, Kuzyaev , Golovin - Dzyuba.
SCORE1-0, min. 12, Ignashevich (CSC) 1-1, min. 41, Dzyuba (sp)
ARBITREBjorn Kuipers (NED) Avertissement Pique (min. 40) Kutepov (min. 54) Zobnin (min.71)
ÈVÉNEMENTSHuitièmes de finale Coupe du Monde 2018 au stade Luzhniki de Moscou (100'000)

Troisième 1/8ème de finale de la Coupe du Monde, l'Espagne première du groupe B, affronte le pays hote la Russie deuxième du groupe A. Un match très déséquilibré sur le papier tant les Espagnols sont clairement favori.

Coté tactique, Hierro décide de sortir Andres Iniesta du XI de départ et titularise Asensio, Isco est repositionné en n°10 derrière Diego Costa.

Coté Russie, Stanislav Cherchesov abandonne son 4-5-1 et décide de passer en 3-4-3 avec la titularisation de Kudryashaov.

Le match commence et comme on pouvait s'y attendre la Russie décide d'abandonner le ballon a son adversaire l'Espagne qui est totalement maitre des débats dans le premier quart d'heure. La Roja va meme obtenir un coup franc excentré sur le coté droit. Isco s'applique et envoi le ballon dans la surface et dans la confusion générale, Sergey Ignashevich qui etait au marquage de Sergio Ramos, propulse le ballon dans son propre but. Après 12 minutes la Russie est déjà menée 1-0 et on se dit que ce sera désormais encore plus difficile d'espérer inquiéter les espagnols dans cette configuration.

On assiste a un véritable attaque/défense et l'Espagne s'installe dans la moitiée de terrain adverse, les Russes se contente de quelques contres amenant a des corners, et a la 40ème minute, sur un de ces corners justement, Dzyuba parvient a reprendre le ballon de la tête, mais le ballon est détourné par le bras de Piqué l'arbitre désigne le point de penalty.
Artem Dzyuba s'avance et le tire parfaitement, 1-1 la Russie égalise a la surprise générale, et les joueurs de Cherchesov reprennent confiance dans le jeu en se montrant plus entreprenant.

La première période s'achève et contre toute attente la Russie tient tête a l'Espagne.

La deuxième mi-temps est beaucoup plus calme que la première, que ce soit au niveau des occasions mais également de l'intensité, malgré un changement tactique de la Russie qui a fait entrer plus de joueurs offensifs.

L'Espagne ne parvient pas a trouver la faille dans la défense russe très compacte qui fait preuve d'une solidarité exemplaire a l'image de l'Uruguay face au Portugal, en témoigne les nombreuses crampes des défenseurs de la Sbornaya.

Les deux équipes ne peuvent se départager et a la fin dutemps réglèrementaire le score est toujours à 1-1 et pour la première fois de la compétition on arrive finalement aux prolongations.

Les russes se montrent héroiques et subissent les derniers assauts espagnols en prolongations, la fatigue se fait sentir et on se dirige droit vers une séance de tirs aux buts historique....

Au bout du suspence, la Russie s'impose aux tirs aux buts 4-3 après deux parades légendaires d'Igor Akinfeev. Pour la première fois de son histoire la Sbornaya se hisse en quart de finale de son mondial, joie immense pour les supporters au bout d'un match qui a fait chavirer tout un peuple et qui a fait déjouer tous les pronostiques.

VAVEL Logo