Mesut Özil quitte la Mannschaft et tacle la fédération allemande.
Mesut Özil quitte la Mannschaft et tacle la fédération allemande. (Crédit Photo FIFA.com)

Mesut Özil quitte la Mannschaft et tacle la fédération allemande.

L'Allemagne est sous le choc après l'annonce de la retraite internationale du milieu de terrain allemand.

XavierLeonovitch
Xavier Leonovitch

«C’est avec le cœur lourd et après beaucoup de réflexion qu'en raison des événements récents je ne jouerai plus pour l’Allemagne…» C'est ainsi que Mesut Özil, allemand d'origine turque a annoncé son départ de la sélection nationale allemande.
Le divorce entre Mesut Özil et la Mannschaft semble consommé, après la désillusion de la Coupe du Monde 2018 et une élimination au premier tour, le milieu de terrain allemand décide de prendre sa retraite internationale dénonçant les nombreuses critiques et attaque racistes qu'il a subit pendant des années.


La Fédération allemande dans le viseur

Cette tension entre Mesut Özil et la fédération allemande date de mai dernier à Londres, lorsque le meneur de jeu d'Arsenal accompagné de son partenaire en sélection Ilkay Gündogan milieu de terrain à Mancester City, ont pris une photo aux cotés du président turc Recep Tayyip Erdogan en le nommant "notre président".
Très mal percu en Allemagne, cet acte avait été considéré comme un soutien à un homme politique très controversé, qualifié par certains de dictateur. Les détracteurs du joueurs allemand ont sauté sur l'occasion pour déverser leur haine sur Özil mettant l'accent sur ses origines et sur ses prestations très décevantes en Allemagne depuis 2014, et plus généralement depuis son départ du Real Madrid.

Mesut Özil s'est exprimé sur les réseaux sociaux concernant cette affaire en indiquant que la photo était avant tout un signe de respect et non une prise de position politique. Özil a critiqué le traitement médiatique de la presse allemande à son égard en déclarant que des journaux allemands avaient "utilisés cette photo avec Erdogan a des fins politiques et de propagande nationaliste afin de trouver une explication à l'élimination en Russie." Selon lui, ils n'ont pas critiqué ses performances, ni celle de l'équipe mais ils se sont contentés de critiqué ses origines turques et son éducation.

Özil charge ensuite la fédération allemande qui selon lui ne l'aurait pas défendu et qui ferait preuve de racisme le concernant: "Je ne serai plus le bouc émissaire du président Reinhard Grindel à cause de son incompétence et de son incapacité à faire son job correctement. Je sais qu'il ne voulait pas de moi dans l'équipe après la polémique liée à la photo. Mais Joachim Low et Oliver Bierhoff ont plaidé en ma faveur. Je ne suis toujours pas accepté dans cette société. Je suis traité différemment des autres. Est-ce parce que je suis Turc ? Est-ce parce que je suis musulman ?" 


De nombreuses réactions a travers le monde du football

Cette histoire ne s'est pas arrêtée là puisque l'ancien président du Bayern Munich, Uli Hoeness, a réagit sur SPORT1 un média allemand avec des mots très durs: Özil joue depuis des années comme une merde. Il n’a rien apporté à l’équipe nationale depuis des années. Le dernier duel qu’il a remporté, c’était avant la Coupe du Monde 2014. Et maintenant, il se cache derrière cette photo avec le président Erdogan."

Crédit photo: Le Monde
Crédit photo: Le Monde


Pour l'ancien dirigeant allemand, il n'était qu'un suiveur qui s'est fait tiré par les autres vers la finale. Des déclarations choc qui ont secoués la planète football et face a ce déluge de critiques, deux soutiens d'Özil se sont exprimés, tout d'abord son agent Erkut Sögüt, s'est accordé un droit de réponse plutôt viril. " Les commentaires de Monsieur Hoeness n'ont absolument rien à voir là-dedans. Il essaie de détourner l'attention du vrai problème, pour ne pas avoir à en parler, à savoir le racisme et les soucis de discriminations qui resurgissent dans la société allemande. Mesut n'a rien contre les critiques raisonnables, tant qu'elles restent dans le cadre du football. Mais la réalité, c'est qu'Hoeness ne peut même pas fournir de preuves tangibles pour étayer ses propos stupides. Les statistiques sont claires, Mesut a inscrit 23 buts et délivré 40 passes décisives en sélection, en plus d'avoir été élu meilleur joueur allemand de l'année à cinq reprises " avant de qualifier Uli Hoeness "d'idiot".

Le sélectionneur de l'Allemagne Joachim Löw a précisé par l'intermédiaire de son agent que Mesut Özil ne l'avait pas prévenu qu'il allait prendre sa retraite internationale après la Coupe du monde.

Mardi la Turquie a également fait bloc derrière Özil, dans la presse nationale le président Erdogan a révélé avoir appelé le joueur pour le féliciter de son choix d'avoir claquer la porte de la sélection allemande. « Je me suis entretenu hier soir avec lui. Ils n'arrivent pas à digérer le fait qu'il ait posé pour une photo avec moi. Je soutiens les déclarations de Mesut Özil ».
Le président de la Fédération de football de Turquie Yildirim Demirören a également réagit en condamnant fermement traitement infligé au joueur: les menaces et les messages humiliants.

Crédit Photo: FIFA.com
Crédit Photo: FIFA.com


Mesut Özil met donc fin a sa carrière internationale a seulement 29 ans après 92 sélections et 23 buts et il semble désormais difficile de l'imaginer un jour revetir a nouveau les couleurs de la Mannschaft.

VAVEL Logo