J-365 avant l'ouverture de la Coupe du Monde 2014

Le 12 Juin 2014, à São Paulo, aura lieu la traditionnelle cérémonie d'ouverture de la Coupe du Monde 2014 qui sera suivit, quelques heures plus tard, de l'entrée en compétition de la sélection brésilienne pour le premier match de la FIFA World Cup 2014. Elle se terminera le 13 Juillet, à Rio de Janeiro, lors de la cérémonie de clôture.

J-365 avant l'ouverture de la Coupe du Monde 2014
L'Estadio Maracanã (Rio de Janeiro) sera le thêatre de la finale de la Coupe du Monde 2014 mais aussi celle de la Coupe des Confédérations 2013 qui se déroulera au Brésil.

Ah, les plages, le soleil, le carnaval de Rio, les belles filles en maillot de bain (ou les beaux garçons pour les filles !), non pardonnez-moi, là je m’égare. Revenons à des sujets plus sérieux... Désormais, chaque mois et afin de vous tenir en halène, nous vous présenterons une des principales nations qui participerons à la Coupe du Monde 2014, à commencer, bien évidemment, par l'équipe du pays organisateur (prochain article à paraître en Juillet). Mais avant cela, petite exposition de ce qui vous attend.

Un hors-d'oeuvre : la Coupe des Confédérations 2013

Dans trois jours, débutera les prémices d'une grande fièvre nationale qui perdurera jusqu'à la fin des Jeux Olympiques en 2016. En effet, huit nations participeront à la 9e édition de ce mini-tournoi visant à élire la meilleure équipe de tous les continents réunis. Elle se jouera du 15 au 30 Juin 2013.

Le tirage au sort s'est effectué le 1er Décembre 2012 à São Paulo. Le Brésil étant le pays organisateur, il a d'office été qualifié. L'Espagne, championne du Monde 2010 et championne d'Europe 2012, l'accompagne, de même que l'Italie, finaliste de l'Euro 2012. L'Uruguay, vainqueur de la Copa America 2011 (meilleure équipe du continent sud-américain), est lui aussi de la fête. Tout comme le Mexique (vainqueur de la Golden Cup 2011 récompensant la meilleure équipe du continent nord-américain), le Japon (vainqueur de la Coupe d'Asie 2011), Tahiti (grâce à son succès durant la Coupe d'Océanie 2012) et pour finir, le Nigéria (pour sa victoire à la Coupe d'Afrique des Nations 2013). Pour y voir un peu plus clair, nous vous proposons un petit tableau récapitulatif des deux groupes.        

Groupe A

Groupe B

Brésil

Espagne

Japon

Uruguay

Mexique

Tahiti

Italie

Nigéria

Groupe A

15/06 Brésil-Japon (Estadio Nacional,Brasilia)

16/06 Mexique-Italie (Marcaña, Rio de Janeiro)

19/06 Brésil-Mexique (Estádio Castelão, Fortaleza)

19/06 Italie-Japon (Arena Pernambuco, Recife)

22/06 Italie-Brésil (Arena Fonte Nova, Salvador)

22/06 Japon-Mexique (Estádio Mineirão, Belo Horizonte)

Groupe B

16/06 Espagne-Uruguay (Arena Pernambuco, Recife)

17/06 Tahiti-Nigéria (Estádio Mineirão, Belo Horizonte)

20/06 Espagne-Tahiti (Marcaña, Rio de Janeiro)

20/06 Nigéria-Uruguay (Arena Fonte Nova, Salvador)

23/06 Nigéria-Espagne (Estádio Castelão, Fortaleza)

23/06 Uruguay-Tahiti (Arena Pernambuco, Recife)

Demi-finales (27 Juin, Fortaleza)

1er Groupe A/ 2e Groupe B

2e Groupe A/1er Groupe B

Match pour la 3e place (30 Juin, Salvador)

Finale (30 Juin, Rio de Janeiro)

Les six villes retenues afin d'accueillir les seize matches de ce tournoi sont Belo Horizonte, Brazilia, Fortaleza, Recife, Rio de Janeiro et Salvador. Cette compétition fait donc office de magnifique introduction à celle qui se jouera en 2014. Les six stades sont désormais opérationnels, parmis eux, celui de Belo Horizonte (Mineirão), Fortaleza (Arena Castelão), Recife (Arena Cidade da Copa ), Rio de Janeiro (Maracanã), Salvador (Estádio Fonte Nova) ainsi que celui de la capitale, l'Estádio Nacional de Brasília. Voici désormais, un petit tableau récapitulatif des huit derniers vainqueurs de la compétition mise en place en 1992.

Année

Vainqueur

1992

1ère

Argentine

1995

2e

Danemark

1997

3e

Brésil

1999

4e

Mexique

2001

5e

France

2003

6e

France

2005

7e

Brésil

2009

8e

Brésil

La Coupe du Monde en ligne de mire

Qui succèdera à l'Espagne? Qui soulevera ce magnifique trophée? La Seleccion espagnole parviendra-t-elle à réaliser un quadruplet inédit et jamais réaliser dans toute l'Histoire du football? Le Brésil va-t-il parvenir à ses fins et faire rêver son public sur ses terres? Une autre nation tirera-t-elle son épingle du jeu? Autant de questions dont il est, pour l'heure, impossible de donner une réponse. On aurait pu rajouter "L'Allemagne remportera-t-elle sa première compétition internationale depuis l'Euro 1996 ?". Toutes ces questions seront traités dans nos prochains articles. Le Brésil, honneur au pays du football, tentera de glaner un énième trophée après la Copa America 2007. Mais surtout après la Coupe du Monde 2002, qui s'était déroulée au Japon et en Corée du Sud, durant laquelle les coéquipiers de Ronaldo avaient réussi à soulever le trophée au dépend de l'Allemagne.

Où en est le Brésil dans l'organisation de la compétition ?

Place maintenant, à la grand partie de notre article consacrée à la "face noire" du pays qui organisera durant les prochaines années, les plus grands évènements mondiaux. Le 7 Mars 2003, la FIFA annonçait que la Coupe du Monde 2014 aurait lieu en Amérique du Sud. Une première après l'Argentine en 1978. Le 30 Octobre 2007, après de nombreuses polémiques (notamment sur la candidature de la Bolivie rejetée en raison de l'altitude de plusieurs de leurs stades), le Brésil est désigné hôte de la compétition. C'est leur deuxième, après celle organisée en 1950.

Depuis, l'annonce officielle de 2007, le Brésil doit faire face à des changements importants afin d'être prêt dans les délais impartis. En effet, c'est une course contre la montre que mène désormais le gouvernement et les instances de football brésiliennes.

(photo de l'Estádio Nacional de Brasilia datant de Décembre 2012)

La construction (ou la modernisation) des différents stades a connu une mise en route relativement difficile. Ce problème étant quasiment réglé puisque les chefs de travaux ont appuyé sur l'accélérateur. La preuve, les enceintes sont presque toutes achevées. En plus des stades précédemment cités, s'ajouteront donc le Verdão de Cuiaba, l'Arena da Baixada (Curitiba), l'Arena Manaus (Manaus), le Beira-Rio de Porto Alegre, l'Arena das Dunas de Natal et l'Arena Itaquera de São Paulo. Mais récemment, la FIFA a indiqué que le stade de São Paulo pourrait finalement n'accueillir aucun des six matches prévus initialement pour la Coupe du Monde (dont le match d'ouverture) en raison de retard dans les travaux...

Le second problème (et pas le plus facile à résoudre) consistait à sécuriser les principaux sites qui acceuilleront les spectateurs. Pour ce faire, le gouvernement brésilien a décidé d'employer les grands moyens. L'armée a été mobilisée pour débarasser les favelas des narco-trafiquants. Face à la criminalité qui ne cesse d'augmenter depuis plus de quarante ans, les autorités brésiliennes ont repris le dessus sur les délinquants. La sécurité se devait d'être exemplaire et c'est un très bon point car si ces évènements n'avaient pas eu lieu au Brésil, la lutte contre la délinquance et la pacification de ces bidonvilles n'auraient peut être jamais eu lieu. Ou alors dans un futur lointain. Ainsi, plusieurs favelas (dont deux des plus dangereuses, Jacarezinho et Manginhos) ont été débarassées de ses dealers.

Mais tout cela cache un autre problème... L'exode et l'exclusion de force de milliers d'habitants condamnés à se débrouiller seuls et sans aucune aide de l'état. La construction de nouvelles voies de circulations (routes, transports publics, autoroutes, aéroports) entraînent inexorablement un déplacement massif de la population mais aussi la destruction de maisons et la disparition de certaines favelas. Les populations ne sont pas relogées et sont laissées seules face à l'insécurité qui a juste été déplacée. Car il faut voir les choses en face, les autorités repoussent le problème sans parvenir à le régler définitivement. Il y a fort à parier qu'après 2016, les choses redeviendront progressivement ce qu'elles étaient auparavant. Les réglements de compte et le trafic de drogues reprendront de plus belle.

L'état s'est néanmoins préoccupé, pour une fois, des milliers de femmes livrées à elles même et vivant dans la rue ou dans des taudis. Les prostituées, comme elles sont communément appelées, ont reçu des dictionnaires d'anglais afin de faciliter leur travail. Généreux... Voilà le côté sombre du Brésil, même si ce n'est qu'une infime part des multiples problèmes que rencontrent les habitants de ce pays. Mais cela, très peu de gens le savent ou en parlent. Beaucoup préfèrent l'ignorer car le monde des paillettes et de l'extravagance est plus lucratif que ce monde de désespoir et de pauvreté.

Le déroulement de la compétition

Pour la 20e édition de la Coupe du Monde, douze villes ont été retenues dans le but d'accueillir des matches de la compétition. Dans la liste figure Belo Horizonte, Brasilia, Cuiaba, Curitiba, Fortaleza, Manaus, Natal, Porto Alegre, Recife, Salvador, São Paulo et Rio de Janeiro. A noter que lorsque la prestigieuse s'est déroulée sur le continent sud-américain, le vainqueur a toujours été une équipe du continent (l'Uruguay en 1930, le Brésil en 1950, le Chili en 1962 et l'Argentine en 1978). A l'exception de Brasilia, tous les sites ont entamé l'installation des différentes infrastructures misent en place par la CBF (Confédération brésilienne de football ), la date limite étant fixée au mois de décembre 2013.

Nouveauté et grande inovation, l'arbitrage vidéo ! Tant attendue par bon nombre de passionnés et de joueurs, le président de la FIFA, Sepp Blatter, a déclaré le 5 Décembre 2011, que l'utilisation du "Hawk Eye" sur la ligne de but serait mise en vigueur à Brésil en 2014. Alors qu'il avait toujours exprimé son refus sur le sujet, il a finalement décidé de prendre à contre-pied Michel Platini, actuel président de l'UEFA. Il subsiste néanmoins un doute, quant à la mise en place de cinq arbitres au lieu de trois (système prôné par Monsieur Platini). Tous les ingrédients semblent donc présents afin de faire de la Coupe du Monde 2014, une fête extraordinaire qui durera jusqu'au 21 Août 2016 (date de la fin des Jeux d'été).

Historique

Petit résumé des 19 vainqueurs de la compétition internationale reine. Petite précision, de 1938 à 1950, en raison de la deuxième guerre mondiale, il n'y a, bien évidemment, pas eu de Coupe du Monde.

Année

Vainqueur

1930

1ère

Uruguay

1934

2e

Italie

1938

3e

Italie

1950

4e

Uruguay

1954

5e

RFA

1958

6e

Brésil

1962

7e

Brésil

1966

8e

Angleterre

1970

9e

Brésil

1974

10e

RFA

1978

11e

Argentine

1982

12e

Italie

1986

13e

Argentine

1990

14e

RFA

1994

15e

Brésil

1998

16e

France

2002

17e

Brésil

2006

18e

Italie

2010

19e

Espagne

Voilà, c'est tout et c'est déjà pas mal. Rendez-vous dans un mois, pour notre premier article consacré aux quintuples champion du Monde !