Le Partizan vainqueur de l'Éternel Derby de Belgrade

Considéré comme l'un des derby les plus "chaud" d'Europe, "l'Éternel derby" de Belgrade entre le Partizan et l'Étoile Rouge était l'affiche de cette 28ème journée de Jelen Super Liga, retour sur un match capital pour l'honneur et décisif pour le titre de champion de Serbie.

Le Partizan vainqueur de l'Éternel Derby de Belgrade
FK Partizan Belgrade
1 0
FK Étoile Rouge Belgrade
FK Partizan Belgrade: Stojkovic; Milijkovic, Pajovic, Ivanov, Volkov; Smiljanic, S.Markovic, L.Markovic, Ilic; Luka, Mitrovic.
FK Étoile Rouge Belgrade: Bajkovic; Vesovic, Mikic, Spajic, Petkovic; Milijas, Milivojevic, Garrido, Lazovic, Cadu; Kasalica.
SCORE: 1-0, min. 90, Jojic.
ÈVÉNEMENTS: 28ème journée de Jelen Super Liga entre le FK Partizan et le FK Crvena Zvezda au Stadion Partizana (Belgrade).

Belgrade compte 4 clubs en première division, le FK RAD, l'OFK, le FK Partizan, et le FK CRVENA ZVEZDA plus connu sous le nom d'Étoile Rouge. Le Partizan faisait la course en tête cette saison, et comptais même jusqu'a 11 points d'avance, seulement avec un mois de mars catastrophique et un retour tonitruant du rival l'Étoile Rouge qui n'a plus perdu depuis que Ricardo Sa Pinto a pris les commandes de l'équipe, l'ecart entre les deux clubs n'est plus que de deux points avant cette 28ème journée.

 
La Rivalité entre le Partizan et l'Étoile Rouge est lié au fait que ses deux clubs ont été fondés la même année en 1945 et depuis ils se sont partagés la majorité du palmares du championnat de Yougoslavie, celui de Serbie-et-Montenegro et celui de Serbie.
Un sentiment particulier accompagne cette 144ème confrontation entre les deux clubs car en cas de victoire du Partizan, ce dernier pourrait égaler le nombre de championnats remportés par son éternel rival l'Étoile Rouge, un défi qui donnerait encore plus de saveur a ce Derby, sachant que du coté de l'Étoile Rouge, une victoire permettrait de prendre la tête du championnat à 2 jounées de la fin, pour aller chercher un titre qui lui échappe depuis 2007 alors qu'en cas de défaite, on se dirigerait vers une période de 6ans sans titre de champion, ce qui serait la plus longue période de l'histoire du club, frustrant ,surtout quand on sais que depuis 2008, le titre s'offre chaque année au Partizan.
La dernière confrontation entre les deux équipes avait vue une victoire de l'Étoile Rouge 3-2 sur sa pelouse dans un match qui s'etait emballé dès les premières minutes avec 3 buts dans le premier quart d'heure, cette fois ci le Partizan est déterminé a remporter ce match décisif qui pourrait leur permettre de se rapprocher du titre de champion à 2 journées de la fin.
 
 
Le match est assez équilibré en première période, on compte deux grosses occasions de chaque coté à la pause, Mitrovic coté Partizan et Kasalica coté Étoile rouge sont les plus percutants, c'est d'ailleurs eux qui sont à l'origine des occasions de buts: un slalom dans la défense et une frappe qui frole le montant ainsi qu'une tête a bout portant du jeune Mitrovic qui obligera Boban Bajkovic à s'employer avec une superbe claquette pour le Partizan alors que coté Étoile Rouge, Kasalica enverra une mine à 30 mètres du but qui s'écrasera sur la transversale de Stojkovic, Kasalica qui tentera de réiterer la même action quelques minutes plus tard avec malheureusement pour lui, beaucoup moins de réussite puisque sa frappe trop molle sera captée sans problème par le gardien du Partizan.
Un score vierge à la pause, et l'Étoile rouge s'en sort plutot bien au vue de la dernière action sur un corner, où le Partizan aurait pu bénéficier d'un pénalty après une faute sur Milijkovic dans la surface.
 
 
La deuxième période est elle beaucoup plus intense au niveau de l'engagement, le Partizan semble prendre le contrôle et multiplie les tentatives avec notamment un débordement de Lazar Markovic sur le coté droit qui adresse un superbe centre pour Aleksandar Mitrovic qui ne prend le dessus dans les airs avec une superbe tête mais il ne pavient cependant pas à rabatre le ballon et celui ci frole le montant gauche de Bajkovic qui etait battu.
Les joueurs de Vuk Rasovic ont compris que la différence se ferait sans doute dans le jeu aerien, et ces derniers multiplient les centres, encore une fois sur coup de pied arreté, le jeune Mitrovic va parvenir a prendre le dessus de la tête mais il trouvera une nouvelle fois Boban Bajkovic sur son chemin, auteur d'une superbe double parade sur sa ligne.
Le match se débride enfin, et c'est le Partizan qui semble maître du débat, alors que du coté de l'Étoile Rouge, la défense semble de plus en plus frileuse et le pressing au milieu de terrain est quasi inexistant, seuls Milijas et Garrido arrivent a travailler sur les ailes essayant en vain de trouver Kasalica dans la profondeur.
 
Le score est toujours de 0-0 alors qu'on entre dans le temps additionnel, une faute anodine sur Mitrovic permet au Partizan d'obtenir un coup franc bien placé aux abors de la surface de réparation, Milos Jojic qui est entré en jeux s'avance pour le frapper, et ce dernier va expedier le ballon dans les buts de Boban Bajkovic à l'aide de la transversale.
 
 
 
Coup de sifflet final, le stade explose et les supporters ont compris que le Partizan se dirigeait vers un nouveau titre de champion de Serbie, alors que Ricardo Sa Pinto encaisse sa première défaite à la tête de l'Étoile Rouge.
Une défaite qui met fin a une série de quatre victoires d'affilée dans le derby et qui par la même occasion met fin au rêve de titre, l'Étoile Rouge devra encore attendre avant de récuperer un trophée qui le fuit depuis 2008 alors que le Partizan devrait vraisemblablement glaner son 6ème titre d'affilé.