Les Espoirs se sont faits peur

Longtemps mené 1-0 dès la 1ère minute de jeu, les Bleuets ont finalement inversé la tendance face à une équipe de Biélorussie bien plus combative que sur le papier. Pour les Bleuets, il s'agit, pour ce deuxième match, de la deuxième victoire pour ses éliminatoires pour l'Euro en 2015. Si l'équipe de France Espoirs n'a pas franchement régalé, les Français ont pu compter sur deux buts de Ntep pour ramener les trois points en France.

Les Espoirs se sont faits peur
Les Bleuets ont souffert, notamment Martial (crédit-photo : lequipe.fr)
Biélorussie Espoirs
1
2
France Espoirs
Biélorussie Espoirs: Vasilyuchek, Sazanovich, Shestilovski, Begunov, Vasilevski (Sihnevich 82'), Shramchenko, Bykov, Selyava, Volodko (carton jaune 45'), Kovalev (Radzhabov 84'), Saroka (Saviski 75')
France Espoirs: Aréola, Foulquier (carton jaune 56'), Zouma, Umtiti, Digne, Eysseric Benzia 55'), Veretout, Imbula, Ntep (Bahlouli 86'), Bahebeck (carton jaune 28')(Ferri 69'), Martial
SCORE: 1-0 : 1ère minute : Saroka 1-1 : 65ème minute : Ntep (sur pénalty) 1-2 : 75ème minute : Ntep
ARBITRE: Arbitre : Valjic (BOS)
ÈVÉNEMENTS: Qualifications pour l'Euro 2015 Stade Gorodskoi (Borisov)

Pour les Bleuets, le but c'était de ramener les trois points après la "récréation" du premier match contre le Kazakhstan ; face à des Biélorusses, déjà défaits trois fois sur leurs trois rencontres, les Espoirs ne se sont pas tellement fait d'inquiétude avant le début de la rencontre. Et pourtant...

Les Biélorusses cueillent à froid les Bleuets

Dans un stade de Borisov totalement vide, les Biélorusses étant presque déjà éliminés, l'enthousiasme pour cette rencontre était très limitée. Et pourtant, ce sont bien les locaux qui vont vite sourire : Volodko tire un coup-franc, à l'issue d'une faute de Samuel Umtiti, qui est vite repris par Saroka qui place sa tête juste devant Aréola. Le gardien lensois est battu, et les Français sont cuieillis à froid dans cette rencontre. (1ère minute). Ce scénario était inimaginable pour les joueurs de Willy Sagnol, pourtant, la suite n'augure rien de bon, puisque malgré quelques excursions peu dangereuses, les Français ont du mal à bouger cette défense biélorusse. Les centres de Digne et de Ntep (8ème, 13ème), côté gauche, n'inquièteront pas le gardien biélorusse. La première grosse occasion est à l'actif de Zouma sur corner, qui place sa tête, mais c'est bien arrêté par Vasilyuchek (16ème minute). A la 30ème minute, Martial bute sur le gardien biélorusse avant qu'Umtiti reprenne, sans réussite. Les contres biélorusses peuvent, à tout instant, mettre les Bleuets en danger, et la charnière Umtiti - Zouma a bien du mal. La mi-temps va faire changer les choses... 

Les Bleuets repartent du bon pied 

Dès le retour des vestiaires, Bahebeck voit sa frappe captée par le gardien, mais l'occasion la plus dangereuse sera pour la Biélorussie, une nouvelle fois sur coup-franc, côté gauche ; Saroka enroule parfaitement le coup-franc qui file en sortie de but , c'était chaud le ballon a frôlé la lucarne d'Areola ! (58ème minute). Le nouvel entrant, Yassine Benzia va se montrer très important dans le jeu offensif des Espoirs, puisqu'il délivre une merveille de louche pour Bahebeck, qui tire en tombant ; sa frappe passe dans le petit-filet. A la 65ème minute, il s'agit du tournant de la rencontre ; Benzia est touché par un défenseur biélorusse dans la surface. L'arbitre signale le penalty, sans aucune hésitation. Ntep, très peu réaliste dans cette rencontre, frappe en puissance le penalty et donne l'égalisation aux siens ! La confiance semble avoir changé de camp, mais les Biélorusses ont peut-être l'envie d'aller chatouiller cette équipe de France. Ntep, encore lui, tente sa chance, mais le gardien dégage en corner (70ème minute), avant que l'attaquant, originaire de Douala, voit sa frappe passée juste au-dessus des buts biélorusses. (71ème minute). Jordan Ferri va lui aussi être peu réaliste sur une frappe aux 20 mètres qui passent à côté (72ème minute). Finalement, le sauveur est Ntep, qui marque son deuxième but de la soirée, mais délivre toute l'équipe de France ; son crochet devant un défenseur à l'entrée de la surface, suivi d'une frappe puissante donne l'avantage à des Bleuets qui ne cessaient de pousser (75ème minute) ! Finalement les Bleuets doivent peut-être encore progresser dans certains domaines, après cette victoire complexe contre cette modeste équipe de Biélorussie. On verra par la suite.