Une classe d’écart

Dans « son » Signal Iduna Park bouillant, le Borussia Dortmund a su tirer parti de la vitesse de son jeu et de l’efficacité de ses attaquants Marco Reus et Robert Lewandowski. Le Polonais auteur d’un doublé a été monstrueux.

Une classe d’écart
Le Borussia Dortmund a imposé sa loi, l'Olympique de Marseille a subi - (Crédit photo L'équipe)
Borussia Dortmund
3 0
Olympique de Marseille
Borussia Dortmund: M.Langerak M.Hummels (c.) N.Subotic N.Sahin M.Reus S.Bender H.Mkhitaryan E.Durm K.Grosskreutz R.Lewandowski P.Aubameyang ( remplacé par J.Blaszczykowski 71e)
Olympique de Marseille: S.Mandanda (c.) R.Fanni L.Mendes B.Mendy N.Nkoulou M.Valbuena G.Imbula J.Romao A.Ayew D.Payet ( remplacé par M.Lemina 73e) S.Khalifa
SCORE: 1-0, min. 19, Lewandowski. 2-0, min. 52, Reus. 3-0, min. 79, Lewandowski (SP).
ARBITRE: David FERNANDEZ BORBALAN (ESP)

Les Marseillais le savaient ce match était dangereux et important, à l’image de leur groupe. Ils savaient également qu’il ne fallait pas espérer grand-chose face au vice-champion d’Europe mais se voulaient ambitieux tout de même et voulaient croire à un exploit. C’est manqué.

Valbuena en impose, le BvB se la joue collectif

Dès les premières minutes, les Phocéens ont pris le ballon aux Allemands et ont tout fait pour le garder et remonter le terrain pour les inquiéter. Mais la défense du BvB reste solide dans les premières minutes même si elle subit. Puis tranquillement les Schwarz-Gelben s’installent dans la partie de terrain de l’OM est fait tourner le ballon et les têtes phocéennes. Le BvB met alors sa machine destructrice en route et déroule son jeu collectif quasi-imbattable face à des marseillais désorientés. Après seulement une vingtaine de minutes de jeu, le BvB ouvre le score sur une action collective superbement menée par Marco Reus. Celui-ci détourne l’attention des défenseurs Olympiens sur le côté gauche et délivre une passe décisive lumineuse juste devant le but, vide, pour Robert Lewandowski qui ne se manque évidemment pas.

Le BvB a rythmé cette première période avec un jeu très rapide et efficace. Du côté de l’OM, c’est encore Mathieu Valbuena qui a pesé et imposé son rythme sur le jeu olympien. Il a apporté sa vision de jeu et a su dynamiser un OM mis à mal dans les premières minutes. Giannelli Imbula a su lui aussi distillé de beaux ballons en avant. Saber Khalifa très actif et menaçant aurait pu bénéficier d’un penalty dans cette première période.

Le coup de grâce

Dès le retour des vestiaires, les Allemands du BvB reprennent le rythme très rapide imposé en première période. Les Schwatz-Gelben provoque et obtiennent un coup-franc qui n’a pourtant rien de menaçant à première vue. Ce sontsurtout les gabarits des défenseurs Allemands, qui sont montés pour reprendre éventuellement ce coup-franc, qui inquiètent les Olympiens. Et c’est pourtant sur ce coup-franc que l’OM va encaisser le deuxième but de cette rencontre. À la suite d’un tir somptueux de Marco Reus, Steve Mandanda est coupable d’une faute de main après un rebond devant lui qui le surprend. Imparable.  Le Borussia se contente alors de gérer son avance est fait tourner le ballon. Cependant l’OM ne l’entend pas de cette oreille et veut aller de l’avant pour réduire le score. Cela apporte une intensification du niveau physique entre les deux formations et les deux chocs se multiplient. Les cartons jaunes aussi.

Malgré un taux de possession favorable (54%), l’Olympique de Marseille se fait pourtant bien mener dans le jeu comme sur le score.

Après une vague de cartons jaunes et de fautes, le Borussia Dortmund provoque les Phocéens et obtiennent un penalty à la 79e. À la baguette pour le transformer, Robert Lewandowski ne se manque pas et signe un doublé mérité au vue de sa performance du soir.

Après ce but synonyme de fin, l'OM n'y est plus du tout. Et sur une nouvelle relance ratée par le bloc olympien, Mandanda évite le pire et repousse la frappe de Sahin. Le BvB se permet ensuite de profiter de son avance au score pour faire tourner le ballon.

Mission impossible

Il y avait une classe d’écart entre l’OM et le BVB ce soir. Le vice-champion d'Europe, au terme d'un match à sens unique, a battu sèchement les Phocéens et a lancé sa saison en Champion’s League grâce à un doublé deson attaquant vedette, Robert Lewandowski, et à un coup franc sublime de Marco Reus. La mission de l’Olympique de Marseille qui était déjà très compliquée dans cette Champion’s League devient désormais quasi-impossible…