Nigéria-Mexique, finale du Mondial U17!

Le Mexique et le Nigéria se sont qualifiés hier pour la finale de la Coupe du Monde des moins de 17 ans aux dépens de l'Argentine et de la Suède. Les deux équipes se retrouveront vendredi à 17 heures (heure française) à Abou Dhabi pour une finale qui s’annonce explosive.

Nigéria-Mexique, finale du Mondial U17!
Le meilleur buteur Argentin Ibanez est expulsé au cours de la demi-finale opposant son équipe au Mexique.

Hier, c’était mardi. Et un mardi soir au mois de novembre, c’est très - très -souvent synonyme de Ligue des Champions. Sauf qu’hier, il n’y avait pas que Juventus-Réal. En effet, à quelques 6000 kilomètres de Turin on jouait des demi-finales de Coupe du Monde. Certes, Coupe du Monde U17, mais Coupe du Monde quand même. Le Mexique, champion du monde en titre, affrontait à Abou Dhabi l’Argentine, qui rêvait d’enfin dépasser les demi-finales après 5 échecs à ce stade de la compétition. Mais c’est comme maudit, qu’à la 3ème minute, suite à une faute mexicaine dans la surface de réparation, le penalty de Driussi est arrêté par le gardien mexicain. Deux minutes plus tard, Ochoa ouvre le score pour le Mexique bien servie au second poteau, avant de doublée la mise à la 28ème minute sur une action quasi-similaire. Trois minutes après la quatrième réalisation d’Ochoa dans cette compétition, c’est le meilleur buteur argentin Ibañez (lui aussi auteur de 4 buts), qui est expulsé. Le sort de l’Argentine est alors scellé. Réduits à dix, les Sud-Américains souffrent et n’ont pas le ballon face au champion en titre qui finira le match avec 63% de possession de balle. A la 86ème minute, Granados se permet même d’inscrire un 3ème but sur un ballon en profondeur. Comme si sa soirée n’avait pas déjà était assez mauvaise, le gardien argentin finit expulsé suite à une sortie ratée sur Tovar dans les arrêts de jeu.

A une quinzaine d’heures à dos de chameau de la capitale émirienne, à Dubaï, le Nigéria et  la Suède s’affrontaient quant à eux pour gagner le droit de défier le Mexique en finale. Et dans ce remake de leur affrontement de phase de poule qui avait accouché d’un nul (3-3), c’est le Nigéria qui s’est imposé 3-0. Dès la 21ème minute, Awoniyi bien lancé en profondeur par Iheanacho inscrivait son quatrième but de la compétition et lançait idéalement les Golden Eaglets. Le score à la pause (1-0) reflétait bien la physionomie de cette première période, dominé par le Nigéria, mais pas survolé non plus. Au retour des vestiaires, les Nigérians se procuraient une énorme occasion de faire le « break » sur une tête décroisée d'Ezeh qui s'écrasait sur le poteau (46’). Quelques instants plus tard, Ezeh, encore lui, frappait de loin et voyait sa frappe déviée par le portier suédois. A 15 minutes du terme, les africains ne s’étaient toujours pas mis à l’abri et lorsque Strandberg sur une frappe à bout pourtant manqua de peu d’égaliser, ils se firent une belle frayeur. Okon libéra finalement les siens à la 80ème minute avant que Ezeh, une minute plus tard, inscrive enfin son premier but de la compétition, mettant ainsi fin au jolie parcours des scandinaves. Parcours par ailleurs débuté dans le même groupe F que le Nigéria, donc, mais aussi que le Mexique !

Et il y a 20 jours, lorsque Nigérians et Mexicains s’affrontaient en match inaugural de ce « groupe de la mort », personne n’aurait imaginé les retrouver face à face en finale. En effet, le Nigéria n’avait alors fait qu’une bouchée de la bande à Ochoa en s’imposant 6 buts à 1 ! Oui, mais voilà, depuis ce revers inaugural, les mexicains ont enchainé 5 victoires consécutives en sortant notamment en quarts de finale le Brésil, grand favori.

Des retrouvailles pimentées

Cette finale s’annonce donc en tout point explosive, entre des mexicains désormais sur de leurs armes et qui voudront prendre leur revanche et des nigérians, meilleur attaque de la compétition avec 23 buts ! L’autre grand intérêt de cette finale sera de savoir si oui ou non, le Nigéria remportera son quatrième titre de la catégorie, ce qui serait le record absolu. En s’imposant, le Mexique pourrait quant à lui devenir la deuxième équipe à conserver son titre après le Brésil en 1999. Les Mexicains reviendraient alors en tête du palmarès de la compétition avec 3 victoires à égalité avec le Nigéria, donc et le…Brésil !

La stat : En faisant trembler les filets à au moins 2 reprises face au Mexique en finale, le Nigéria deviendrait l’équipe ayant inscrit le plus grand nombre de buts sur une Coupe du Monde des moins de 17 ans. Le record est détenu par l’Allemagne, auteur de 24 buts au Mexique en 2011.