Retour sur les barrages aller

La France décevante, un Ronaldo encore décisif et une sélection islandaise héroïque, retour sur les matchs d'hier soir!

Retour sur les barrages aller
Ukraine
2 0
France
Ukraine: Pyatov - Shevchuk, Kucher, Hacherydy, Fedetskyy - Stepanenko, Rotan - Konoplyanka (Husyev 90'), Edmar (Bezus 76'), Yarmolenko - Zozulya (Seleznyov)
France: Lloris - Evra, Abidal, Koscielny, Debuchy - Matuidi, Pogba - Ribéry, Nasri (Valbuena), Rémy (Sissoko 62'), Giroud (Benzema 70')
SCORE: 1-0 Zozulya (61') 2-0 Yarmolenko 82' s.p.)
ARBITRE: Cüneyt Cakir - Carton jaunes : Shevchuk (36'), Giroud (45'), Fedetskyy (70'), Sissoko (76') et Kucher (90') - Cartons rouges : Koscielny (90') et Kucher (90')
ÈVÉNEMENTS: Match de barrage européen aller qualificatif pour la Coupe du Monde 2014 - Stade Olympique (Kiev) 70000 spectateurs

Ukraine 2-0 France (Zozulya 61' et Yarmolenko 82' s.p.)

L'Ukraine n'a pas joué son match de l'année hier, elle a joué le match de sa vie. La sélection ukrainienne n'avait pas atteint un telniveau depuis bien longtemps et il est clair qu'il ont débuté ce match dans le but de tailler en pièce la France. Une tactique superbement bien mise en place par Mikhail Fomenko, sélectionneur national, qui a fontionné de bout en bout : énerver les Bleus, marquer, récolter les fruits. Le fruit, c'est une concrétisation de cet énervement général côté français. C'est Koscielny, qui avait failli égaliser la minute auparavant, qui a craqué. Un ceinturage de de Zozulya dans la surface et voilà le résultat! Coupable d'une gifle sur un adversaire, il s'est également fait exclure... 

Maintenant, outre l'aspect héroïque qu'à pris ce barrage pour les Est-Européens, il convient de voir qu'Abidal n'a plus rien à faire en Equipe de France, que Rémy était partout sauf à droite ou on avait grandement besoin de lui et que Evra, bien que pas mauvais ce soir, ferait mieux de laisser sa place une fois pour toute. 

Nasri n énormémement souffert et aurait pu être le sauveur des Bleus. Sur la plus grande occasion française, c'est lui qui expédie sa frappe juste sur le gardien ukrainien. Mardi prochain, au Stade de France, il y aura du sport, ce sera physique, mais il faut croire en un exploit. 

Portugal 1-0 Suède (Ronaldo 82')

Je vous invite pour ce match à lire notre compte-rendu

Islande 0-0 Croatie

Une équipe qui avait de l'envie, il y en avait aussi une à l'ouest. Dans son petit stade de 10000 places, l'Islande a tenu en échec la sélection croate 0-0! Un résultat positif, qui plus est, acquis à 10 contre 11! En revanche, les Croates et leurs atouts offensifs que sont Mandzukic, Olic ou encore Modric ont plus que déçu. Ce match nul pourrait leur coûter bien cher pour le retour. Qui sair, sur un malentendu, l'Islande pourrait devenir le premier pays de moins d'un million d'habitant à participer à la Coupe du Monde! Trinidad et Tobago n'a qu'à bien se tenir... 

Il convient tout de même de relativiser que ce match nul à l'extérieur n'est pas non plus spécialement un mauvais résultat. Niko Kovac, pour sa première sur la banc de la Croatie, devra inciter ses troupes à faire mieux au pays.

Grèce 3-1 Roumanie (Mitroglou 14' et 66' et Salpingidis 20' / Stancu 19')

Pour les Grecs, ce match de barrage a du être très sympatique. Du jeu, des résultats, (un peu) de suspens... Bref, les Héllènes ont déjà un pied au Brésil, le deuxième doit les rejoindre normalement dès mardi. Une contre-performance serait assurèment un pas en arrière.. Il faut dire que, après l'ouveture du score de Mitroglou (14'), les Roumains ont poussés pour égaliser, chose faite grâce à Stancu (19'). Seulement, c'est la que la sélection de Santos a prouvé qu'elle avait de nombreuses vertus. L'égalisation à la minute suivante de Salpingidis (20') n'a pas laissé le temps aux Grecs de douter et, finalement, Mitroglou a signé une doublé (66'), d'une magnifique demi-volée pour permettre aux Bleu et Blanc de prendre une option sur le Mondial!

Matchs amicaux

Les équipes déjà qualifiées se dégourdissaient les jambes en amical hier soir, voici les principaux résultats : 

Allemagne 1-1 Italie (Hummels 8' / Abate 28')

Angleterre 0-2 Chili (Sanchez 7' et 90')

Belgique 0-2  Colombie (Falcao 51' et Ibarbo 66')