ILS L'ONT FAIT !

Battus en Ukraine vendredi (0-2), les Bleus ont renversé la formation ukrainienne (3-0) ce mardi au Stade de France et ira disputer la Coupe du Monde au Brésil cet été. Magique !

ILS L'ONT FAIT !
La joie des Bleus est magnifique (AFP)
France
3 0
Ukraine

L’équipe de France a été héroïque. Ces bleus-là, en qui personne ne croyait ou presque, sont allés chercher cette qualification pour le Mondial Brésilien. Dans un Stade de France en fusion, qui n’a jamais autant bouilli depuis bien trop longtemps, les Français ont battu l’Ukraine (3-0). Cette qualification inespérée, les Bleus sont allés la chercher. Au plus profond d’eux-même. Dès le début de rencontre, poussée par un public en folie, l’équipe de France a pris à la gorge la formation visiteuse. Et ça a payé d’entrée. Peu avant la demi-heure de jeu, Mamadou Sakho reprend une frappe détournée par Piatov au fond des filets (1-0, 22e).  

Un exploit monumental

Avec cinq changements par rapport à l’équipe alignée au coup d’envoi du match aller, la formation tricolore a joué avec beaucoup plus d’envie. Egalement, le système de jeu a été modifié. Le milieu Cabaye – Matuidi - Pogba a été exceptionnel. Les deux derniers ont pu jouer beaucoup haut que vendredi soir, et cela a fait toute la différence. La charnière centrale Varane-Sakho a également été impressionnante, et le défenseur de Liverpool, a même inscrit un doublé. Sur une frappe dévissée de Ribéry, l’ancien défenseur du PSG a poussé le ballon au fond. Et libéré le Stade de France (3-0, 72e).

Brésil, nous voilà

Dès le début de la seconde période, un fait de jeu a aidé les Bleus. Hacherdy écopait alors d’un second avertissement (47e). Les hommes de Deschamps menaient alors déjà deux buts à zéro grâce à une réalisation de Karim Benzema (2-0, 34e). Les tricolores auraient pu rajouter d’autres buts tant ils ont dominé la rencontre comme l’atteste cette étonnante statistique : 24 tirs à 8. Les dernières minutes ont été terriblement stressantes. Et la joie au coup de sifflet final fut à la mesure de l’exploit. Comme l’explique Didier Deschamps au coup de sifflet final : «C'est la magie du foot. Il y a quatre jours, on était mal, très mal. Les joueurs ont répondu présent. On a raté le match aller mais ce soir on en a fait un très grand. C'était très important pour le foot français d'être au Brésil l'été prochain et quand on voit ce public.. On y sera, c'est très bien. Il y avait une bonne équipe en face. On a mis beaucoup de coeur et d'enthousiasme. Quand on a les ingrédients de base, on est capables de faire de bonnes choses.» Une véritable communion entre le public et cette équipe de France-là. C’est tellement beau.