Koscielny peut respirer

Expulsé lors d'Ukraine - France (2-0), le défenseur central Laurent Koscielny a écopé d'une suspension minimale par la FIFA. Le joueur peut souffler.

Koscielny peut respirer
Photo DPPI (eurosport.com)

Barrage aller de qualification pour la Coupe du Monde : Ukraine - France. Les Bleus, menés 2-0 après une prestation insipide en ayant pris de nombreux coups sont très enervés. Koscielny perd son sang-frois et commet l'irréparable : il gifle Kucher, après une énième provocation. L'arbitre n'hésite pas et lui montre, à juste titre, le chemin des vestiaires. Beaucoup président alors la fin de carrière en Bleu du Gunner. Ce match, il l'avait en effet manqué. Malgré une très bonne prestation pour commencer, il avait ensuite concédé un penalty et avait donc récolté un rouge.

Même si l'histoire s'est finalement bien terminée (qualification française 3-2), même si Deschamps semble pouvoir compter désormais sur une charnière Varane-Sakho, Koscielny sera bel et bien là. Alors que, vu la gravité de l'acte, on pouvait craindre le pire, le joueur d'Arsenal n'a finalement écopé que d'un seul match de suspension, une peine déjà purgée lors du match retour France - Ukraine (3-0). Il pourra donc jouer les Pays-Bas en amical en mars prochain et, surtout, la Coupe du Monde cet été.