En route vers le Brésil : le Mexique [2/32]

UN JOUR, UNE EQUIPE. Chaque jour sur VAVEL France nous vous proposons un gros plan sur une équipe qui participera à la Coupe du Monde et ce jusqu’à la veille du match d’ouverture. Aujourd’hui, l'équipe nationale mexicaine qui souhaitera jouer les troubles-fêtes.

En route vers le Brésil : le Mexique [2/32]
En route vers le Brésil : le Mexique [2/32]

Le Mexique de Miguel Herrera part au Brésil avec beaucoup d'ambitions. Si le Mexique a eu des difficultés pour se qualifier, C'est un Mexique très jeune et très ambitieux qui pourrait créer l'une des surprises de ce Mondial. Pour cette sixième Coupe du Monde consécutive, Le Mexique pourra compter sur le mancunien Javier Hernandez ou encore sur l'ancien barcelonais Giovani Dos Santos. Si le premier a été un joker cette année à Manchester, le second a malgré tout fait une belle saison (10 buts/7 passes décisives en championnat) avec les sous-marin jaune de Villareal. Si pour beaucoup, le championnat local ou espagnol est un refuge, un joueur mexicain est très connu dans l'héxagone. Il s'agit évidemment de Guillermo Ochoa. Le gardien de l'ACA disputera sa troisième Coupe du Mondial avec la Verde.

Participant à la première Coupe du Monde en Uruguay (1930). 84 ans plus tard, le pays disputera cet été sa quinzième sur le continent sud-américain. Deux fois organisateur (1970 et 1986), le Mexique n'a jamais dépassé le stade des quarts de finale (deux fois lors son propre Mondial).

Malgré ceci, le Mexique est une équipe qui n'a pas progressé. Cela fait depuis 1994 et la Coupe du Monde chez le voisin américain que la Verde n'a pas dépassé les huitièmes de finale.

Le Mexique rentre dans les zones de qualifications directement au troisième tour. C'est sans aucune difficulté qui passe ce tour en faisant un sans faute avec 6 victoires (seulement 2 buts encaissés).

Les tricolores rejoignent donc les USA pour le quatrième tour. Les deux premières rencontres sont difficiles pour le Mexique. La Verde connait 5 matchs nuls lors de ses 5 premières matchs. C'est en JamaÏque que les coéquipiers de Javier Hernandez trouveront leur première victoire sur le score de 1-0 (De Nigris). Alors que le Mexique semblait être enfin parti dans cette zone de qualification, l'Honduras (futur qualifié) vient créer la surprise en s'imposant sur le score de 1-0 à l'Azteca. Puis c'est une seconde défaite (2-0) qui viendra mais cette fois-ci chez le rival et voisin des Etats-Unis. Une victoire contre le Panama (2-1) et une défaite (2-1) vient conclure cette qualification difficile du Mexique. La Verde terminera 4ème du groupe de qualification Zone Amérique du Nord, Centrale et Antille.

Barragiste, c'est contre la Nouvelle-Zélande qu'il a fallu chercher la qualification pour le Mexique. Sans surprise, ils se qualifient sans problème avec une victoire 5-1 à la maison puis une seconde à Wellington sur le score de 4-2.

Comme il a pu être dit plus haut, le Mexique n'a jamais dépassé les quarts de finale. Evidemment, égalé cette performance sera déjà objectif atteint pour la sélection.

Aucune surprise si le joueur à suivre est Javier Chicharito. Alors qu'il signa à Manchester juste avant la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, le gamin de Guadalajara a grandi et devenu un joueur de classe internationale depuis. Malgré son statut de joker à Manchester United, il reste un renard des surfaces. Capable d'inverser la tendance du score à n'importe quel moment, le mexicain a inscrit 59 buts en 152 rencontres avec les Red Devils malgré le temps de jeu restreint depuis le départ de Sir Alex Ferguson.

Première Coupe du Monde en 2010, le mancunien a inscrit alors 2 buts en Afrique du Sud. Depuis le Mexicain cumule 57 sélections pour 35 buts.

Lors de la victoire 5-1 contre la Nouvelle-Zélande, la composition était :

Moisés Munoz (America) Francisco Rodriguez (America) Rafael Marquez (Léon) Juan-Carlos Valenzuela (America) Miguel Layún (America) Juan Carlos Medina (America) Raul Jimenez (America) Carlos Pena (Léon) Oribe Peralta (Santos Laguna) Luis Montes (Léon) Paul Aguilar (America)

Si Munoz, Valenzuela ou encore Aguilar n'iront pas au Brésil, le joueur du Bayer Leverkusen Andre Guardado viendra s'ajouter à la liste comme le milieu du FC Porto Hector Herrera. La Liste des 23 mexicains que vous pouvez consulter ici

Dans cette liste de Miguel Herra, nous pouvons retrouver sept joueurs "européens" et huit champions olympiques 2012 à Londres.

​ ​

Le Mexique commence sa compétition le 13 juin à 13H30 (heure local) à Natal face au Cameroun. Avant d'affronter le pays organisteur le Brésil, 4 jours plus tard à Estádio Castelã de Fortaleza. Ils termineront la phase de groupe contre la Croatie le 23 juin prochain à Récife.