En route vers le Brésil : L’Australie [7/32]

UN JOUR, UNE EQUIPE. Chaque jour sur VAVEL France, nous vous proposons un gros plan sur une équipe qui participera à la Coupe du Monde et ce, jusqu’à la veille du match d’ouverture. Aujourd’hui, présentation de l’équipe d’Australie.

En route vers le Brésil : L’Australie [7/32]
© Montage Arthur Massot - VAVEL France

Les Socceroos, battus en match amical 6 à 0 par l’équipe de France en octobre dernier, se sont qualifier difficilement et auront à cœur de « montrer au monde [qu’ils peuvent] jouer un bon football contre les meilleures équipes du monde », comme l’explique le sélectionneur Angelos Postecoglou.

En se qualifiant pour cette Coupe du Monde 2014, l’Australie participera seulement au 4ème Mondial de son histoire, mais le 3ème de suite. La première participation a eu lieu en 1974, après deux tentatives de qualifications ratés en 1966 et 1970. Les Socceroos se retrouvent dans le groupe de l’Allemagne de l’Est, de l’Ouest ainsi que le Chili. Ils sont éliminés dès le 1er tour (derniers de leur groupe) en concédant deux défaites et un match nul et repartent du Mondial sans avoir inscrit le moindre but.

Par la suite ils n’arrivent pas à se qualifier entre 1978 et 2002 soit 7 éditions de suite. Ils parviennent tout de même à se hisser en quarts de finale des J.O de 1988.

En 2006, l’Australie parvient à se qualifier pour la Coupe du Monde en Allemagne. Ils affrontent le Japon (3-1), le Brésil (0-2) puis la Croatie (2-2) et terminent deuxième de leur groupe. Ils seront éliminés en huitièmes de finale par l’Italie sur pénalty controversé inscrit par Totti dans les arrêts de jeu. Lors du premier match, Tim Cahill a inscrit un doublé représentant les deux premiers buts de l’histoire de l’Australie en Coupe du Monde.

Lors de la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud, ils sont éliminés dès les phases de groupe avec 4 points (défaite 4-0 face à l’Allemagne, nul 1-1 avec le Ghana et victoire 2-1 contre la Serbie). Brett Holman finit meilleur buteur de l’Australie de la compétition avec 2 buts.

L’Australie a effectué deux tours pour se qualifier. Lors de leur premier tour, ils remportent 5 de leurs 6 matchs et finissent 1er de leur groupe. Au deuxième tour, les deux premiers pays de chaque groupe sont qualifiés.

L’Australie a commencé par deux matchs nuls face à Oman (0-0) et au Japon (1-1) avant de connaître leur unique défaite en Jordanie (2-1). Ils s’imposent ensuite en Irak (1-2) puis font de nouveau match nul à domicile contre Oman (2-2) et le Japon (1-1). Les deux dernières victoires contre la Jordanie (4-0) et l’Irak (1-0) permettent à l’Australie d’empocher leur qualification.

Revoir le but de Kennedy qui envoie l’Australie au Brésil :

L’Australie participera donc à la prochaine Coupe du Monde en finissant deuxième, derrière le Japon (17points), avec 3 victoires, 4 nuls et 1 défaite (13points). L’Australie a donc encaissé seulement 7 buts sur l’ensemble de sa campagne de qualification (pour 12 buts inscrits) mais a encaissé deux fois de suite 6 buts face au Brésil et à la France en matchs amicaux au milieu des phases qualificatives. La différence entre les équipes de la zone Asie et les équipes européennes ou sud-américaines est donc importante.

Les Statistiques des Socceroos en chiffres : 37,5 % de victoires ; 1,5 but inscrit/match pour 0,8 but encaissé/match. 58ème au classement FIFA.  

L’objectif des Socceroos est de parvenir au stade des 1/8èmes de finales, c’est-à-dire de sortir des phases de groupe, ce qui n’avait été réalisé lors de la dernière Coupe du Monde. La tâche s’annonce difficile pour les joueurs d’Angelos Postecoglou se retrouvant dans un groupe constitué des deux finalistes du dernier Mondial (l’Espagne et les Pays-Bas) et de  l’équipe du Chili contre qui l’Australie avait fait match nul (0-0) lors de sa toute première Coupe du Monde. Les Socceroos ont donc de grandes chances de terminer à la dernière place de leur groupe.

L’Australie ne pourra compter sur son capitaine des deux derniers Mondiaux le défenseur Lucas Neill (96 sélections), qui par manque de jeu, n’a pas été sélectionné par Angelos Postecoglou. Tim Cahill le meilleur buteur australien sera lui bien présent tout comme Joshua Kennedy qui a inscrit le but de la qualification face à l’Irak.

La liste des 30 joueurs : Gardiens : Mat Ryan , Mitch Langerak, Eugene Galekovic ; Défenseurs : Ivan Franjic, Matthew Spiranovic, Curtis Good, Bailey Wright, Jason Davidson, Luke Wilkshire, Alex Wilkinson, Ryan McGowan ; Milieux de terrain : Mile Jedinak, Mark Milligan, James Holland, Massimo Luongo, Adam Sarota, Oliver Bozanic, Matt McKay, Mark Bresciano, Joshua Brillante ; Attaquants : Tim Cahill, Joshua Kennedy, Tom Rogic, Dario Vidosic (Sion), Tommy Oar, James Troisi, Ben Halloran, Adam Taggart, Matthew Leckie

Le Onze Type devrait être : Ryan (G) - Davidson, Spiranovic, McGowan, Wilkshire(C) - McKay, Milligan, Jedinak, Bresciano - Cahill, Kennedy.

L’attaquant de l’Australie Tim Cahill sera certainement le joueur à suivre de près. Cahill âgé de 34 ans est tout simplement le meilleur buteur de l’histoire de l’Australie avec 31 buts inscrits en 67 sélections (soit 0.5 but/match). En Coupe du Monde il a inscrit 3 buts sur 9 matchs et pourrait bien être décisif en juin prochain. Joueur des New York Red Bulls aux côtés de Thierry Henry depuis 2012 il en est actuellement à 13 buts inscrits sur 41 matchs comme milieu de terrain.

En termes de palmarès, il a été élu footballeur océanien 2004 et nommé au Ballon d’or 2006 lorsqu’il jouait sa deuxième saison pour Everton (remporté par l’italien Cannavaro).

Cahill face à Matuidi lors du match amical France-Australie


Match amical le 26 Mai face à l’Afrique du Sud.

Le calendrier de l’Australie, équipe faisant parti du groupe B avec l’Espagne, les Pays-Bas et le Chili.

Le 13 Juin 2014 à 24h : Chili – Australie

Le 18 Juin 2014 à 18h : Australie – Pays-Bas

Le 23 Juin 2014 à 18h : Australie - Espagne

Lors de leurs matchs les Socceroos évolueronts dans leurs couleurs habituels : 

On souhaite donc bonne chance aux Jaunes et Verts qui feront de leur mieux pour sortir de leur poule et qui quoi qu’il arrive gagneront en expérience.