Pas de surprises, mais quelques incertitudes

Au soir du 13 mai 2014, Didier Deschamps a dévoilé sa liste pour le Mondial au Brésil. Si les surprises sont rares, certains doutes demeurent. Il en incombera aux Bleus de les dissiper.

Pas de surprises, mais quelques incertitudes
Pas de surprises, mais quelques incertitudes

Les quelques surprises de la liste se nomment Mickaël Landreau, Rio Mavuba, ou encore Clément Grenier. Le premier, qui prendra sa retraite à la suite de la compétition, a surtout été sélectionné pour son expérience, et sa capacité à encadrer le groupe, afin qu'un évènement tel que celui de Knysna ne se reproduise pas. Ses 35 ans, ainsi que ses 617 matches de Ligue 1 (record en la matière), sauront peser dans un vestiaire parfois divisé. 

De même, Mavuba aura son mot à dire. En effet, du haut de ses 30 ans, l'inusable milieu lillois, véritable métronome de son club, devra imposer son autorité et son charisme face à la jeune génération. En revanche, son temps de jeu restera certainement limité, la faute à une concurrence féroce à son poste (Paul Pogba, Yohan Cabaye, Blaise Matuidi ou encore Moussa Sissoko). Deschamps a donc voulu jouer la sûreté en sélectionnant de véritables leaders, capables d'éviter une grève, par exemple. De plus, le capitaine du LOSC revient de blessure, et pourrait ne pas être à 100 % de ses capacités physiques.

Grenier, quant à lui, revient également de blessure, et sa sélection constitue sans doute la plus grosse surprise de la liste, sa saison ayant été plombée par de nombreuses blessures. Cependant, en club, il n'a que rarement affiché un niveau digne de celui de l'équipe de France. Sa présence est également surprenante si l'on considère la concurrence qui existe à son poste : Romain Hamouma, au vu de ses performances (9 buts et 4 passes décisives), aurait éventuellement eu sa place, au même titre que Dimitri Payet (8 buts et 4 passes décisives), les statistiques de Clément Grenier n'étant pas forcément florissantes par rapport à ces deux joueurs (4 buts et 4 passes décisives).

Au niveau des réservistes choisis par le sélectionneur, pas vraiment de surprise, tous méritent de l'être, voire d'être dans les 23. Stéphane Ruffier a été l'un des piliers de l'ASSE dans la conquête d'une place européenne, tout comme Loïc Perrin, un défenseur central assez prolifique (4 buts), et Benoît Trémoulinas, qui a redonné l'espoir aux Verts, et ce en seulement six mois. Morgan Schneiderlin, l'une des révélations de la saison en Premier League, avec Southampton, Maxime Gonalons, solide avec l'OL, Alexandre Lacazette, son partenaire de club (le deuxième meilleur buteur français de Ligue 1, avec 15 unités), et Rémy Cabella, qui, avec ses 15 buts et ses 4 passes décisives, les accompagnent sur cette liste. Ces sept joueurs conservent donc un maigre espoir d'aller au Brésil, ce qui ne serait pas usurpé.