En route vers le Brésil : le Chili [6/32]

UN JOUR, UNE ÉQUIPE. Chaque jour sur VAVEL France, nous vous proposons un gros plan sur une équipe qui participera à la Coupe du Monde et ce, jusqu'à la veille du match d'ouverture. Aujourd'hui, place au Chili.

En route vers le Brésil : le Chili [6/32]
En route vers le Brésil : le Chili [6/32]

"Attention au Chili !" Cette phrase, vous auriez pu l’entendre dans la bouche d’un camarade de classe à la sortie du réfectoire. Un camarade qui vous met en garde sur le chili con carne présent sur la carte et qui lui reste toujours en travers de la gorge. Plus sérieusement, cette phrase c’est celle que l’Espagne et les Pays-Bas se répètent en boucle depuis le tirage au sort des phases de poules de la Coupe du Monde. Le Chili est l’équipe épouvantail, l’équipe que personne ne voulait avoir dans son groupe. Une sélection qui va sans doute créer la surprise.

Le Chili s'est qualifié via le groupe unique de la zone Amérique du Sud. Les quatre premières place étaient qualificatives, le Chili a terminé troisième.

Place Équipe Points +/-
1. Argentine 32 +20
2. Colombie 30 +14
3. Chili 28 +4
4. Équateur 25 +4
5. Uruguay* 25 0

*qualifiés en barrage

Cela ne choquerait personne de voir le Chili terminer 1er de ce groupe B devant les Bataves et les Espagnols. Pourquoi ? La compétition se déroule sur le territoire sud-américain et toutes les sélections d’Amérique du Sud présente à la Coupe du Monde  vont avoir à cœur de bien jouer sur le territoire. Pourquoi ? Le Chili possède un effectif de qualité. Un effectif qui fait peur a beaucoup de sélections présentes ou non à la Coupe du Monde. Les Pays Bas ne font plus aussi peur qu’il y a quatre ans, Van Persie meilleur joueur de la sélection revient tout juste de blessure mais les Oranje peuvent toujours faire mal sur les cotés. Du coté de l’Espagne, on ne sait pas comment les joueurs vont revenir de leur championnat ou de la finale de la Ligue des Champions. La sélection espagnole est principalement composée de joueurs du Real, du Barça et de l’Atlético. Les joueurs qui peuvent tout perdre ou tout gagner, comment vont-ils arriver psychologiquement au Brésil ?

Le Chili a cet effectif qui peut faire plier ces deux sélections. En défense Mauricio Isla et Jean Beausejour vont tenir la baraque. En attaque, il possède en Alexis Sanchez le joueur vif, rapide et adroit devant le but qui va pouvoir faire mal aux défenses adverses. Mais le Chili a surtout Arturo Vidal. Le maître à jouer de la Juventus. On parle souvent de Pirlo ou Pogba à la Juve mais Vidal est le métronome, le régulateur de cette équipe.

Arturo Vidal. ©Andres Pina/Photosport
Arturo Vidal. ©Andres Pina/PhotoSport

Une liste de 30 joueurs a été livrée par le sélectionneur Jorge Sampaoli. La voici :

Gardiens : Claudio Bravo (Real Sociedad/ESP) Johnny Herrera (Universidad de Chile), Cristopher Toselli (Universidad Católica), Paulo Garcés (O'Higgins)

Défenseurs : Gary Medel (Cardiff City FC/ENG), José Rojas (Universidad de Chile), Eugenio Mena (Santos FC/BRA), Gonzalo Jara (Nottingham Forest/ENG), Marcos González (Unión Española), Enzo Andía (Universidad Católica)

Milieux : Arturo Vidal (Juventus Turin/ITA), Mauricio Isla (Juventus Turin/ ITA), Marcelo Díaz (FC Bale/SUI), Francisco Silva (Osasuna/ESP), Rodrigo Millar (CSD Atlas/MEX), Pedro Pablo Hernández (O'Higgins), Felipe Gutiérrez (FC Twente/NED), José Pedro Fuenzalida (Colo Colo), Carlos Carmona (Atalanta/ITA), Jean Beausejour (Wigan/ENG), Charles Aránguiz (Internacional de Porto Alegre/BRA), Miiko Albornoz (Malmo/SWE).

Attaquants : Alexis Sánchez (FC Barcelone/ESP), Eduardo Vargas (Valence/ESP), Jorge Valdivia (Palmeiras/BRA), Mauricio Pinilla (Cagliari/ITA), Esteban Paredes (Colo Colo), Fabián Orellana (Celta Vigo/ESP), Matías Fernández (Fiorentina/ITA), Gustavo Canales (Unión Española).

Voici maintenant le 11 type qui devrait se dégager (©DH.be)


​​La Roja a seulement gagné une médaille de bronze au JO de Sydney en 2000. En Coupe du Monde, elle finit 3ème de la compétition organisée sur son territoire. Historiquement et pour les plus vieux d’entre nous, le Chili s’était Marcelo Salas et Ivan Zamorano. Ces deux joueurs sont des légendes de l’autre coté de la Cordillère des Andes et ils ont côtoyés le Real et l’Inter pour Zamorano tandis que Salas a porté le maillot de la Lazio. À la Coupe du Monde, le Chili aimerai aller en 8èmes de finale et d’affronter le Brésil sur ses terres. Mais pour cela il faudra batailler contre l’Australie, l’Espagne et les Pays Bas et faire en sorte que le Chili leur reste en travers la gorge.