En route vers le Brésil : le Japon [11/32]

UN JOUR, UNE EQUIPE. Chaque jour sur VAVEL France nous vous proposons un gros plan sur une équipe qui participera à la Coupe du Monde et ce jusqu’à la veille du match d’ouverture. Aujourd’hui, l'équipe nationale japonaise qui voudra aller le plus loin possible, sans prétention aucune.

En route vers le Brésil : le Japon [11/32]
@Montage Arthur Massot - VAVEL France

Après une belle Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, et une élimination face au Paraguay aux pénaltys, le Japon n'ont pas à se lamenter. Au Brésil, les Japonais auront sûrement comme objectif de faire aussi bien, même si la tâche ne va pas être facile. Coachée par l'Italien Alberto Zaccherini cette équipe se pourrait bien être une des surprises de cette Coupe du Monde. 

L'objectif de cette Coupe du Monde pour les Japonais semble de refaire la belle performance de sortir des poules. Pour cette équipe asiatique, ce ne sera pas facile. Elle devra se défaire de la Côte d'Ivoire du retoutable Yaya Touré (Manchester City, ANG), la Grèce et la Colombie de James Rodriguez (AS Monaco, FRA). Si la tâche semble très difficile pour se sortir du groupe contenant deux belles nations et le vainqueur de l'Euro 2004, rien ne semble impossible pour ce groupe de Japonais, un groupe bien homogène, où ne devraient pas avoir lieu de querelles d'égos. Un joli collectif qui pourrait faire de belles choses et pourquoi pas un huitième de finale ? Le reste ne serait que du bonus, évidemment. 

Pour se qualifier pour la Coupe du Monde, les hommes d'Alberto Zaccheroni ont du passer les qualifications d'Asie (AFC). Dans le groupe 2 des qualifications, et ce malgré la présence de l'Australie, l'équipe japonaise a terminé à la première place du groupe. Ils accompagnent parmi le groupe AFC l'Iran, l'Australie et enfin la Corée du Sud. Terminant premiers du groupe assez facilement, quatre points devant l'Australie (17 points face aux 14 points des Australiens. 

Ils ont définitivement assuré leur qualification à la quatre-vingt-dixième minute de jeu contre l'Australie, à Tokyo. Grâce à un penalty de la star locale Keisuke Honda (AC Milan, ITA), tiré en force, les Japonais ont pu savourer leur qualification. 

Si "Sir Alex" Ferguson ou David Moyes l'avaient fait jouer à Manchester United, Shinji Kagawa serait très probablement LE joueur à suivre de près côté japonais. On se souvient de sa finesse technique, de son agilité et de son joli coup de rein qui en avait fait un joueur à part au Borussia Dortmund de Jurgen Klopp. On ne doute pas de ses capacités à faire une grande Coupe du Monde, surtout quand on connait son énorme talent. Dans le collectif bien huilé des Japonais, on sait qu'il est capable de grandes choses. Espérons donc pour ce très bon joueur que cette Coupe du Monde au Brésil le fera renaître, et le fera rebondir dans ces périodes compliquées. 

La star selon les Japonais est clairement Keisuke Honda. Quittant le CSKA Moscou cette saison rejoignant l'AC Milan. C'est le joueur le plus décisif dans cette équipe nationale du Japon, très fort et qui a même permis la qualification grâce à son penalty. Très apprécié dans son pays, il réalise une saison plutôt correcte avec Milan, un Milan qui pourtant ne réalise pas une très grande saison. Il sera le maître à jouer de son équipe nationale, en tant que numéro 10. En tant que chef d'orchestre, il devra réguler le tempo et garder son esprit du collectif, de la dernière passe. On se souvient de sa belle Coupe du Monde 2010, et on espère pour Keisuke qu'il réalisera une aussi belle Coupe du Monde 2014. Une belle compétition de sa part engendrerait une belle compétition du Japon. 

Si un onze type du côté des japonais est difficile à dégager, la liste des 23 joueurs a déjà été donnée par le sélectionneur. 

Les 23 japonais sont donc : 

Gardiens de but : 

Eiji Kawashima (Standard de Liège, BEL), Shusaku Nishikawa (Urawa Reds, JAP), Shuichi Gonda (FC Tokyo, JAP) 

Défenseurs : 

Masahiko Inoha (Jubilo Iwata, JAP), Yasuyuki Konno (Gamba Osaka, JAP), Yuto Nagatomo (Inter Milan, ITA), Masato Morishige (FC Tokyo, JAP), Atsuto Uchida (Schalke 04, ALL), Maya Yoshida (Southampton, ANG), Hiroki Sakai (Hanovre, ALL), Gotoku Sakai (Stuttgart, ALL)

Milieux de terrain : 

Yasuhito Endo (Gamba Osaka, JAP), Makoto Hasebe (Nuremberg, ALL), Toshihiro Aoyama (Sanfrecce Hiroshima, JAP), Hotaru Yamaguchi (Cerezo Osaka, JAP)

Attaquants : 

Keisuke Honda (AC Milan, ITA), Yoshito Okubo (Kawasaki Frontale, JAP), Shinji Okazaki (Mayence, ALL), Shinji Kagawa (Manchester United, ANG), Hiroshi Kiyotake (Nuremberg, ALL), Yoichiro Kakitani (Cerezo Osaka, JAP), Manabu Saito (Yokohama F Marinos), Yuya Osako (Munich 1860, ALL)
 

Les japonais ont donc un joli groupe, au sélectionneur ensuite de faire des choix, qui seront probablement difficiles. Cependant, certains joueurs semblent inévitables : on imagine mal comment Keisuke Honda, Shinji Kagawa ou Maya Yoshida peuvent être remplaçants ou résevistes. 

c

Les Japonais commenceront la Coupe du Monde le dimanche 15 juin face à la Côte d'Ivoire. Ensuite, les hommes d'Alberto Zaccherini joueront vendredi 20 juin face à la Grèce. En fin de phrase de poule (et non pas de Coupe du Monde pour eux, on l'espère), ils joueront le 24 juin face à la Colombie, pour éventuellement un match décisif pour la qualification.