En route vers le Brésil : l'Uruguay [13/32]

UN JOUR, UNE EQUIPE. Chaque jour sur VAVEL France, nous vous proposons un gros plan sur une équipe qui participera à la Coupe du Monde et ce, jusqu'à la veille du match d'ouverture. Aujourd'hui, place à l'Uruguay !

En route vers le Brésil : l'Uruguay [13/32]
En route vers le Brésil : l'Uruguay [13/32]

Discrète, l'équipe nationale d'Uruguay n'en est pas moins une équipe qu'il faudra craindre lors de la Coupe du Monde cet été. L'Uruguay c'est souvent l'équipe que l'on oublie, à tort, derrière les ogres sud-américains que sont le Brésil et l'Argentine, mais qui vient régulièrement nous rappeler qu'elle a dans le sang les grands rendez-vous mondiaux. Ne vous détrompez pas, les Uruguayens savent ce que c'est qu'une Coupe du Monde ! Et ils vont se faire un malin plaisir de vous le rappeler. L'Uruguay c'est l'élève discret qu'on ne remarque pas au fond de la classe et que l'on découvre à la fin du trimestre parmi les meilleures moyennes à l'arrivée. L'Uruguay c'est ça, une équipe qu'on ne voit jamais comme un potentiel vainqueur, mais qui au final, arrive à embêter pas mal de gros monstres du football mondial. Et si finalement la Celeste faisait le même coup qu'en 2010 ? Nous ne sommes pas à l'abri de voir une nouvelle fois les Charrúas dans le dernier carré de la Coupe du Monde...

Après une très belle Coupe du Monde en 2010 et une victoire en Copa America en 2011, la Celeste a vécu une année 2012 bien moins réjouissante en ne prenant que 2 points sur 18 possibles dans sa zone de qualification sud-américaine, laissant s'échapper notamment l'Argentine en tête du groupe. L'Uruguay a cependant réagi et a réussi à arracher la cinquième place de son groupe pour aller disputer deux matches de barrages en vue de la qualification.

Classement de la zone de qualification d'Amérique du Sud
1 Argentine 32 points  +20
2 Colombie 30 points +14
3 Chili 28 points +4
4 Equateur 25 points +4
5 Uruguay 25 points 0
6 Venezuela 20 points -6
7 Pérou 15 points -9
8 Bolivie 12 points -13
9 Paraguay 12 points -14

C'est ainsi que les hommes d'Óscar Tabárez ont affronté la Jordanie le 13 novembre dernier à Amman puis le 21 novembre à Montevideo. En s'imposant 5-0 au match aller puis en faisant 0-0 au match retour, l'Uruguay a donc validé sa qualification pour la Coupe du Monde.

Les ambitions Uruguayennes pour cette Coupe du Monde en terres Brésiliennes semblent difficiles à définir tant cette équipe a alterné le bon et le mois bon ces dernières années. Quelle visage va afficher l'Uruguay tout au long de la compétition ? La Celeste sera-t-elle aussi solide et déroutante qu'en 2010 et 2011 ou sera-t-elle aussi morne et insipide qu'en 2012 ? Après sa 4e place lors de la Coupe du Monde en Afrique du Sud, l'Uruguay espérera certainement surfer sur la confiance acquise il y a quatre ans pour aller chercher une place honorable. Dans un Groupe D qui s'annonce déjà très disputé et intense, les Uruguayens auront pour premier objectif de se qualifier pour les huitièmes de finale. Sortir d'une poule composée de l'Angleterre, l'Italie et le Costa Rica serait une première satisfaction et une première victoire pour les hommes d'Óscar Tabárez. S'ils arrivent à réaliser cette performance, l'ambition sera ensuite de concurrencer le rival Brésilien sur son propre territoire et d'être comme en 2010, la meilleure équipe sud-américaine de la Coupe du Monde en créant une fois de plus la surprise. Discrets, les Uruguayens se veulent néanmoins ambitieux !

De cette Celeste, se dégage de nombreuses individualités redoutables et capables de tirer le collectif vers le haut. Ainsi, Edinson Cavani, Fernando Muslera, Diego Lugano ou Gastón Ramírez apparaissent comme les joueurs auxquels il faudra prêter attention cet été. Mais incontestablement, la star de l'équipe, celle sur qui toutes les défenses risquent de se focaliser, c'est Luis Suárez. Fort de ses 31 buts cette saison en Premier League avec Liverpool, l'attaquant sulfureux sera cette fois-ci le leader de l'Uruguay, après avoir été dans l'ombre de Diego Forlán en 2010. Meilleur buteur avec 11 buts et deuxième joueur le plus utilisé par son sélectionneur lors de la phase de qualification de l'Uruguay, Luis Suárez sera l'une des attractions ce mondial Brésilien. Après avoir raté le titre avec Liverpool, il aura certainement à coeur de réussir une grande Coupe du Monde, pour définitivement s'imposer comme l'un des meilleurs joueurs de la planète ! Sa puissance, sa vitesse, son sens du but et du déplacement seront certainement décisifs dans les matches intenses qui attendent l'Uruguay. Avec Cavani, il risque de former l'une des plus belles paires d'attaquants de la compétition. Et espérons que l'ancien attaquant de l'Ajax ne marquera pas le tournoi pour une main, mais bel et bien pour ce qu'il réalisera avec ses pieds cette fois-ci...

Le 12 mai dernier, Oscar Tabárez a annoncé une préliste de 25 joueurs marquée par l'absence notoire de l'atypique Sebastián Abreu qui avait fait sensation en 2010. Pour combler d'éventuels forfaits, le sélectionneur Uruguayen a également retenu trois joueurs qui resteront à disposition de la Celeste : Andrés Scotti (Nacional, URU), Álvaro Fernández (Gimnasia La Plata, ARG) et Gonzalo Castro (Real Sociedad, ESP). Au sein de cette liste, on retrouve deux joueurs passés par la Ligue 1, les deux anciens Parisiens Cristian Rodríguez et Diego Lugano qui n'avaient pas forcément marqué l'histoire du championnat de France...

La liste des 25 pré-sélectionnés Uruguayens :

Gardiens : Fernando Muslera (Galatasaray, TUR), Martín Silva (Vasco Da Gama, BRA); Rodrigo Muñoz (Libertad, PAR).

Défenseurs : Diego Lugano (West Bromwich Albion, ENG), Diego Godín (Atlético Madrid, ESP), José María Giménez (Atlético Madrid, ESP), Martín Cáceres (Juventus, ITA), Maximiliano Pereira (Benfica, PAR), Jorge Fucile (Porto, POR), Sebastián Coates (Nacional, URU).

Milieux : Egidio Arévalo Ríos (Morelia, MEX), Walter Gargano (Parme, ITA), Diego Pérez (Bologna, ITA), Sebastián Eguren (Palmeiras, BRA), Alvaro González (Lazio, ITA), Alejandro Silva (Lanús, ARG), Álvaro Pereira (San Pablo, BRA), Cristian Rodríguez (Atlético Madrid, ESP), Gastón Ramírez (Southampton, ENG), Nicolás Lodeiro (Botafogo, BRA).

Attaquants : Luis Suárez (Liverpool, ENG), Edinson Cavani (Paris SG, FRA), Diego Forlán (Cerezo Osaka, JAP), Cristian Stuani (Espanyol, ESP), Abel Hernández (Palermo, ITA).

Le Groupe D dans lequel évoluera l'Uruguay s'annonce rélevé et très disputé. La Celeste débutera le samedi 14 juin à 21h00 par un match à Fortaleza face au Costa Rica.

Le jeudi 19 juin à 21h00, l'Uruguay affrontera l'Angleterre pour un match que l'on attend âpre et décisif.

Cette poule homogène et très attendue se concluera par le choc entre l'Italie et la Celeste le mardi 24 juin à 18h00, pour un match qui pourrait décider du classement final de ce Groupe D.

La Celeste fait partie des nations majeures, qui ont marqué l'histoire de la Coupe du Monde. Organisateur et vainqueur de la première édition en 1930, l'Uruguay s'offre un second sacre en 1950 au Brésil après une finale mythique face à l'hôte de la compétition. En 1970, les Uruguayens se font éliminer en demi-finale au Mexique. A partir de là, la sélection d'Uruguay va disparaître peu à peu et ne sera pas à la hauteur de son histoire. Les Charrúas sont absents des Coupes du Monde 1994, 1998 et 2006 aux Etats-Unis, en France et en Allemagne et se font éliminer dès le premier tour en 2002 lors de la Coupe du Monde en Corée et au Japon. 2010 marquera le retour de l'Uruguay au premier plan avec une belle quatrième place. Pour sa 12e participation à une phase finale de Coupe du Monde, la Celeste va donc chercher à assumer son statut de nation majeure du football mondial.