En route vers le Brésil : l’Italie [14/32]

UN JOUR, UNE EQUIPE. Chaque jour sur VAVEL France nous vous proposons un gros plan sur une équipe qui participera à la Coupe du Monde et ce jusqu’à la veille du match d’ouverture. Aujourd’hui, place à la Squadra Azzurra, finaliste de l’Euro 2012 et quadruple championne du Monde.

En route vers le Brésil : l’Italie [14/32]
Montage Arthur Massot - VAVEL France

Vainqueurs de la Coupe du Monde en 2006 et finaliste de l’Euro 2012, pas de doutes l’Italie risque bien de faire mal durant ce Mondial 2014. Car même si la dernière édition de la Coupe du Monde en 2010 ne leur a pas réussie, terminant dernier du groupe F derrière la Nouvelle-Zélande, la Slovaquie et le Paraguay. La Squadra Azzurra aura pour but de se racheter et faire un beau parcours. Pour cela Cesare Prandelli a misé sur un effectif homogène à la fois jeune, dynamique mais également expérimenté avec des cadres tel Andrea Pirlo.

La sélection italienne est, après l'équipe du Brésil, la formation nationale qui compte le plus grand nombre de victoires en Coupe du monde : quatre, en 1934, 1938, 1982 et 2006. Elle en a également atteint la finale en 1970 et en 1994, où elle est deux fois battue par le Brésil. Un palmarès qui fait de la Nazionale une des meilleures équipes nationales de l’Histoire. Rien d’étonnant, lorsqu’on énumère les nombreux joueurs de légendes qui ont portés ce maillot : Buffon, Cannavaro, Maldini, Zoff, Baggio, etc.

L’Italie s’est qualifiée sans grandes difficultés pour cette Coupe du Monde 2014 au Brésil. Elle a terminée première de son groupe (Zone Europe Groupe B) avec 22 points devançant le Danemark et la République tchèque. La Squadra Azzurra de par sa première place acquise est donc directement qualifiée pour la Coupe du Monde.

Cependant, le tirage au sort a offert à l’Italie le groupe D soit le plus relevé de cette Coupe du Monde 2014. En effet, la Squadra Azzurra a héritée du Costa Rica, de l’Uruguay et de l’Angleterre.

En termes de résultats, personne n’attendait l’Italie en finale du dernier Euro. Pourtant les Italiens sont allés chercher cette finale face à l’Espagne. Et même si le score fut fleuve (4-0 en faveur de l’Espagne) l’Italie a prouvée qu’elle restait un outsider sérieux. Cette étiquette d’outsider elle l’a gardée lors de la Coupe des Confédérations en terminant à la 3e place.

De ce fait, l’objectif de la Squadra Azzurra lors de ce Mondial 2014 sera sans nul doute, dans un premier temps, de prendre la deuxième ou la première place de ce redouté groupe D. Ensuite si la phase finale est atteinte, l’Italie aura pour objectif d’atteindre le dernier carré soit les demi-finales.

Si l’Italie ne devait miser que sur un joueur, ce serait Andrea Pirlo à l’évidence. Lui qui a participé à la fantastique épopée en 2006 menant au sacre face à la France. Ne fut étrangement que découvert lors de l’Euro 2012 aux grands yeux du public. Certainement grâce à sa nouvelle barbe.

Grand artificier de l’AC Milan de 2001 à 2011, Andrea Pirlo a fait parler de lui grâce à son efficacité sur coups-francs ou sur tirs lointains. Mais en 2011, les dirigeants du Milan AC décident de ne pas prolonger son contrat le jugeant sur le déclin. La Juventus n’eut pas le même regard que leurs collègues milanais et sautèrent sur l’occasion. Et Andrea Pirlo leur a bien rendu, désormais triple champions d’Italie d’affilés. Preuve qu’un grand joueur de talent est toujours capable d’illuminer une équipe malgré les années qui passent. Ce joueur à la carrière et au palmarès édifiants à tout remporté en club comme sur la scène internationale mis à part un championnat d’Europe.  Alors quoi de mieux pour conclure une carrière comme la sienne qu’un titre de champion du Monde au Brésil ?

Cesare Prandelli a récemment publié une liste de 30 joueurs pré-convoqués pour la Coupe du Monde 2014. Sur cette liste ne figurent pas entre autres : Alberto Gilardino, Stephan El Shaarawy, Francesco Totti et Luca Toni.

Voici la liste intégrale :

Gardiens : Gianluigi Buffon (Juventus Turin), Salvatore Sirigu (Paris SG/FRA), Mattia Perin (Genoa)

Défenseurs : Ignazio Abate (AC Milan), Andrea Barzagli (Juventus), Leonardo Bonucci (Juventus), Giorgio Chiellini (Juventus), Matteo Darmian (Torino), Mattia De Sciglio (AC Milan), Cristian Maggio (Naples), Gabriel Paletta (Parme), Manuel Pasqual (Fiorentina), Andrea Ranocchia (Inter)

Milieux : Alberto Aquilani (Fiorentina), Antonio Candreva (Lazio), Daniele De Rossi (AS Rome), Claudio Marchisio (Juventus), Riccardo Montolivo (AC Milan), Thiago Motta (Paris Saint-Germain/FRA), Marco Parolo (Parme), Andrea Pirlo (Juventus), Romulo (Hellas Vérone), Marco Verratti (Paris Saint-Germain/FRA)

Attaquants : Mario Balotelli (AC Milan), Antonio Cassano (Parme), Alessio Cerci (Torino), Mattia Destro (AS Rome), Ciro Immobile (Torino), Lorenzo Insigne (Naples), Giuseppe Rossi (Fiorentina).

Avec ces 30 noms avancés, une équipe-type se dessine aisément autour des cadres et des indispensables :

Après une saison controversée de Mario Balotelli tant sur les statistiques que sur les faits divers, il est difficile de penser que Césare Prandelli va miser sur lui comme un titulaire. À la pointe de l’attaque on imagine plutôt un duo doté de Ciro Immobile et de Giuseppe Rossi. Après une saison extraordinaire, Ciro Immobile auteur 22 buts cette saison en Série A devrait assurer comme il faut en pointe de la Squadra Azzurra. À ces côtés, Giuseppe Rossi enfin remis de blessure pourrait faire jouer sa vitesse et son efficacité. À moins que le jeune Mattia Destro parvienne à s’imposer ou que Césare Prandelli mise sur Alessio Cerci pour reformer le duo si prolifique du Torino cette saison (36 buts sur la saison).

Au milieu de terrain, les 3 indéboulonnables Marchisio, Pirlo et De Rossi seront très certainement titulaires. Pour compléter ce milieu de terrain on imagine bien Lorenzo Insigne en position de milieu offensif. Un poste qu’il aime occuper au SSC Napoli. Cependant, Ricardo Montolivo pourrait lui être préféré à ce poste de par son expérience et sa maîtrise. Tandis que les Parisiens Marco Verratti et Thiago Motta serviront sans doute de doublures aux indéboulonnables cités plus haut.

En défense centrale rien à signaler, les titulaires assureront les postes. Giorgio Chiellini et Leonardo Bonucci seront donc dans l’axe. Gabriel Paletta et Andrea Barzagli serviront à les faire souffler.  À noter que Mattia De Sciglio et Christian Maggio sur les ailes tourneront avec Ignazio Abate et Matteo Darmian. Assez fréquemment d’ailleurs, si on s’en tient au système affiché par Césare Prandelli lors dernières rencontres de la Nazionale.

Trois matches de préparation sont au programme avant la Coupe du Monde pour l’Italie. Tout d’abord, le 31 Mai date à laquelle la Squadra Azzurra affrontera l’Irlande. Puis l’Italie affrontera le Luxembourg le 04 Juin. Enfin, l’Italie se déplacera pour son dernier match amical au Brésil, lieu de la Coupe de la Monde, pour affronter le club de Fluminense le 08 Juin.

Viens ensuite la Coupe du Monde dont le programme italien en phase de groupe (Groupe D) est le suivant : le 15 Juin face à l’Angleterre à Manaus, le 20 Juin face au Costa Rica à Recife et enfin le 24 Juin face à l’Uruguay à Natal.

VAVEL France souhaite bon courage et tout le bonheur du monde à toute la sélection italienne. Ils vont en avoir besoin pour aller au bout de leur rêve. Et pourquoi pas s’offrir au Brésil une cinquième Coupe du Monde pour égaler les Brésiliens au palmarès ?