Les Bleuets n'ont fait qu'illusion

Alors qu'ils ont mené tôt dans la finale, l'Equipe de France U20 s'est finalement inclinée lors du Tournoi de Toulon face au Brésil (5-2)

Les Bleuets n'ont fait qu'illusion
Rabiot était titulaire mais n'a pu empêcher le naufrage bleu.
Brésil U20
5
2
France U20
Rabiot était titulaire mais n'a pu empêcher le naufrage bleu.

Après un tournoi globalement réussi, les Bleuets se frottaient aux jeunes Brésiliens dans le cadre de la finale du tournoi international de Toulon, compétition amicale reservée au équipes nationales des moins de 20 ans. 

Les Français, devant leur public dans le Parc des Sports d'Avignon, ont légitimement pu penser à la victoire face aux Canarinhas quand l'attaquant du PSG Jean-Christophe Bahebeck catapultait un penalty dans la cage brésilienne, dès les premières minutes de la rencontre (0-1 6'). Seulement, cet espoir fut de courte durée car, sur l'occasion suivante, Alisson égalisait (1-1 8'). Ce début de match s'est avéré être complètement fou quand Bahebeck redonna l'avantage aux Tricolores, signant ainsi le troisième but du match, après seulement un quart d'heure de jeu ! (1-2 14').

Les Bleuets ont alors longtemps subis les assauts brésiliens, mais résistaient tant bien que mal, souvent grâce aux belles parades de Paul Nardi, le gardien nancéien. Finalement, sur une faute qui semblait être en dehors de la surface, Ademilson égalisa pour les Auriverdes sur pénalty, à la demi-heure de jeu. (2-2 30')La pause étaient sifflée et le score nul semblait logique, bien que le Brésil ait rapidement pris les débats à son compte.

Sitôt le retour des vestiaires, les jeunes Bleus craquèrent sur un but du défenseur parisien Marquinhos (3-2 46'). Un but qui terrorisa complètement les joueurs français, qui craignaient par la suite de se découvrir, de peur d'en encaisse un autre. Ils restèrent dès lors dans leur camp, tentant vaguement leur chance en contre, mais craquèrent tout de même à l'heure de jeu, sur un deuxième pénalty d'Ademilson (4-2 63'). Ce n'était pas fini ! Cinq minutes plus tard, Thales vint sceller la marque pour le Brésil (5-2 68'). Devant des supporters dépités, les Bleuets avaient cédés. Le Brésil remporte le Tournoi de Toulon.