La Belgique encore perfectible

Dans un match poussif et gêné par les intempéries de la météo, les Belges et les Tunisiens se sont longtemps neutralisés mais la Belgique remporte le match, en fin de match (1-0). Encore pas tout à fait convaincant pour les Belges.

La Belgique encore perfectible
La Belgique a eu du mal à battre les Tunisiens (rtbl.be)
Belgique
1 0
Tunisie
Belgique: COURTOIS - ALDERWEIRELD, VAN BUYTEN, KOMPANY, VERTONGHEN (carton jaune 44') - DEFOUR, DEMBELE, FELLAINI (MERTENS 45' - carton jaune 90'), MIRALLAS (CHADLI 61'), HAZARD - ORIGI (LUKAKU 61' - Wilsen 91').
Tunisie: BEN MUSTAPHA - MATHLOUTHI, MOHSNI, BEN YOUSSEF, ABDENNOUR (carton jaune 30') - MIKARI, NATER, KORBI, DHAOUADI - BEN YOUSSEF, JEMÂA (carton jaune 44' et carton rouge 63')
SCORE: 1-0 : 88ème minutes : Mertens
ARBITRE: VIKTOR KASSAI
ÈVÉNEMENTS: Match de préparation pour la Coupe du Monde - STADE DU ROI BAUDOUIN

Attendu comme le dernier match test pour les Belges avant le Mondial, la rencontre Belgique contre la Tunisie était le dernier moment pour les joueurs de la Belgique pour réaliser les derniers réglages.

La grêle coupe les Belges et les Tunisiens.

Si les Belges réussissent à entrer dans le match, à l'image de Kevin Mirallas (9ème), les Tunisiens arrivent à faire sortir quelques belles incursions, et développent une domination qui va naître. Jusqu'à l'arrêt du match à la 23ème minute à cause d'une pluie et d'une averse de grelons dans le stade belge. Le match est arrêté pendant plus de 35 minutes, avant sa reprise.

Crédit-photo : tunisiafoot1

Malgré une possession bien plus belge que tuisienne, aucune des deux équipes n'a semblé vouloir accélérer le jeu, malgré Origi, côté belge, qui tire à côté des buts tunisiens (37ème). Seul Kevin Mirallas a failli faire mouche sur une frappe croisée qui passe à gauche des buts de Ben Mustapha ! Origi de plus en plus dangereux, est tout près de lober le gardien tunisien, après un centre-tir en déséquilibre, mais ça passe juste au-dessus. (42ème). 

Dix dernières minutes pour monter en puissance

Pas de vrai danger au retour des vestiaires, l'expulsion de Jeema n'a pas amélioré les choses. Les Tunisiens se procurent des occasions, comme ils le peuvent avec Ben Youssef qui place une tête sur un centre de la gauche, passant au-dessus des buts de Courtois (67'). Le public s'ennuie et les Belges pêchent par  une envie peu débordante. Seule alerte sur les buts tunisiens, un coup-franc puissant de Verthongen, qui effleure le poteau droit du but algérien (79ème). Encore, Verthongen qui voit le ballon légèrement dévié par le gardien, à plus de 25 mètres. (81ème). La Belgique pousse, et Januzan centre pour Borre qui place une tête, qui passe à côté ! (85ème), mais la Belgique sera récompensée avec une passe de Chadli vers Mertens, entré à la mi-temps pour l'ouverture du score : un appel en profondeur, et un plat du pied face à Ben Mustapha. (88'). Poussifs, les Belges n'ont pas sorti un grand match, contrairement à un match abouti contre la Suède, mais les Belges devront retravailler ce qui n'a pas marché, notamment le manque d'apport offensif, et une absence technique inquiétante avant d'affronter, au Brésil, la Russie, l'Algérie et la Corée du Sud !