Des Bleus au firmament prêts à tutoyer les étoiles

Pour son dernier match de préparation avant la Coupe du Monde, l'équipe de France n'a pas fait de détails face à la Jamaïque, l'emportant sur un score sans appel de 8-0. Une attaque retrouvée, un milieu densifié et une défense solidifiée on été les clés de cette victoire. Voici les notes décernées par la rédaction aux Bleus.

Des Bleus au firmament prêts à tutoyer les étoiles
Benzema et le public réconciliés, le symbole d'une union retrouvée
France
8 0
Jamaïque

Hugo Lloris : 7/10.

Très peu sollicité, il a su marquer son territoire par quelques bonnes sorties sur coups de pied arrêtés, puis sur le seul tir jamaïcain, signé Dawkins, qu'il a bien capté. Un match propre, et un calme qu'il conviendra de conserver lors du Mondial.

Mathieu Debuchy : 7/10.

Souvent critiqué pour son apport défensif trop faible par rapport à son apport offensif, il s'est cette fois montré sous son meilleur jour dans sa propre surface, rassurant une défense française nerveuse en début de match. Il est cependant, une fois n'est pas coutume, resté discret sur le plan offensif.

Remplacé à la mi-temps par Bacary Sagna, qui ne fut jamais inquiété sur son côté droit, et qui a montré de belles choses en attaque.

Patrice Evra : 6,5/10.

Fébrile en début de partie, le Mancunien a déçu. Ses absences ont failli coûter cher, mais ses coéquipiers ont sauvé les meubles. Il s'est repris en seconde période pour s'élever au niveau auquel on l'attendait : intraitable en défense, et déroutant en attaque. Il a d'ailleurs délivré une passe décisive à Matuidi, sur le sixième but.

Raphaël Varane : 6,5/10.

Discret plus qu'à son habitude, il n'en a pas moins dominé les débats. Peu inquiété, il a su s'en sortir grâce à un calme toujours olympien, faisant pourtant preuve, à certains moments, de facilité.

Mamadou Sakho : 6,5/10.

Encore un match irréprochable pour le héros de France-Ukraine. En mettant toujours autant d'intensité dans les duels, en se précipitant sur chaque ballon tel un mort de faim, il s'est imposé comme un des leaders de cette équipe.

Yohan Cabaye : 7/10.

Auteur d'un superbe but qui a lancé la partie, le Parisien a également maîtrisé ses adversaires au milieu du terrain, se retrouvant parfois en position de meneur de jeu. Il a, une fois de plus, compensé son impact physique moyen par une justesse technique de tous les instants.

Remplacé à l'heure de jeu par un Mavuba discret, mais jamais menacé.

Moussa Sissoko : 6,5/10.

Dans un rôle assez offensif, le Magpie s'est distingué par un jeu juste et efficace. Il a su contenir les rares offensives adverses, tout en distribuant pour ses attaquants. Il a délivré une passe décisive à Griezmann sur le huitième but.

Blaise Matuidi : 9/10.

Un match exceptionnel. Le Parisien était dans un très grand soir. Après avoir inscrit le deuxième but sur une frappe à ras de terre parfaite, il a marqué le sixième sur une belle reprise de volée couchée. Il a également servi Benzema sur le cinquième but. Son activité fut incessante, et ce à tous les étages. Défensivement, il a assuré ; offensivement, il a impressionné.

Remplacé à l'entame du dernier quart d'heure par un Pogba sûr de lui, et qui, comme le souhaitait Didier Deschamps, a éliminé le "superflu inutile" de son jeu.

Mathieu Valbuena : 7,5/10.

Comme toujours, "Petit Vélo" a tenu son rang en sélection. Permutant incessamment avec Benzema, il a donné le tournis à la défense, tout en jouant juste. En effet, il a délivré deux nouvelles passes décisives, pour Benzema sur le troisième but, et pour Griezmann sur le septième but.

Remplacé à dix minutes du terme par Rémy, qui s'est logiquement vu refuser un but pour hors-jeu, ce qui montre quand même une belle envie de sa part.

Karim Benzema : 9/10.

Aligné sur l'aile gauche, le Madrilène a bluffé partenaires, adversaires et spectateurs. Il a marqué le troisième but sur une superbe frappe enroulée, avant de s'offrir le doublé, sur le cinquième but, d'un tir explosif sous la barre. Dix minutes plus tard, il a failli en ajouter un troisième, décochant une frappe monstrueuse qui échoua sur le poteau. Il a complété cette performance individuelle sans bavures par deux passes décisives : la première fut pour Matuidi, sur le deuxième but, et la seconde pour Giroud, sur le quatrième but.

Remplacé par Schneiderlin à cinq minutes de la fin du match. L'Alsacien n'a pas eu le temps de s'exprimer, mais a montré un enthousiasme encourageant pour la suite.

Olivier Giroud : 8/10.

Dans un rôle de pivot lui allant toujours à merveille, le Gunner s'est signalé, comme toujours, par une présence athlétique impressionnante. Il a servi Cabaye sur le premier but, d'une remise la tête parfaite, bien que difficile, avant d'y aller de sa réalisation, pour le quatrième but, d'un joli plat du pied sous la barre.

Remplacé à vingt minutes de la fin du temps réglementaire par Griezmann, qui a trouvé le moyen d'inscrire deux buts durant ce court laps de temps, les deux derniers du match. Le premier est venu d'une belle action collective, conclue d'une frappe à ras de terre bien  placée, tout comme le second, qu'il inscrivit d'une jolie madjer, au premier poteau.