83 joueurs de Serie A à la conquête du Brésil

Même si le championnat italien est sur une phase descendante, il reste le second réservoir de joueurs pour le Mondial brésilien. Descriptif complet des forces en présence.

83 joueurs de Serie A à la conquête du Brésil
France - Colombia - Italia

Le schéma a été réalisé avant l'avanche de blessures que nous connaissons tous. Ainsi, la Serie A passe de 82 à 83 avec le renfort de Shkodran Mustafi en équipe d'Allemagne, palliant le forfait de Marco Reus.

Très peu de nationalités échappent à la Premier League qui truste la première place des championnats les plus représentés au sein de ce Mondial 2014. Or, juste derrière, la Serie A, la si décriée Serie A sera très bien représentée pendant les prochaines semaines. On observe par la même occasion un nombre d'étrangers qui augmentent d'année en année en Italie. Certains entraîneurs étrangers préférent choisir des joueurs qu'il ont cotoyé dans le passé. De plus, l'importation de joueurs d'Amérique du Sud, par exemple, est si facile que nombre d'italiens se retrouvent pénalisés.

Le descriptif groupe par groupe :

Groupe A                                        Brésil - Cameroun - Croatie - Mexique

A défaut du Mexique et du Cameroun, le Brésil et la Croatie comptent chacun trois joueurs évoluant en Serie A. Ces derniers se retrouveront lors du match d’ouverture le jeudi 12 juin. Henrique est le couteau suisse de l’effectif Auriverde, le napolitain peut jouer défenseur latéral droit, défenseur central ou encore milieu défensif, il sera accompagné de Douglas Maicon, auteur d’une saison impressionnante avec la Roma, l’ancien monégasque est toujours aussi percutant sur son côté droit malgré ses 33 printemps qu’il fêtera en juillet prochain. Enfin, le milieu de terrain Hernanes devrait être un des joueurs de rotation importants de la Selecao pour dicter le tempo. Il retrouvera ce jeudi son jeune et talentueux camarade de l’Inter, Mateo Kovačić qui compte 4 petites sélections avec l’équipe nationale, sa  première compétition internationale pourrait être un nouveau tremplin dans sa jeune carrière. Les deux autres croates sont également des espoirs : Ante Rebic (21 ans – 4 sélections) joueur de la Fiorentina ainsi que Sime Vrsaljko (22 ans – 6 sélections) du Genoa.

Groupe B                                          Australie - Chili - Espagne - Pays-Bas

Plusieurs représentants « italiens » seront présents dans le groupe B. L’Espagne, une nouvelle fois favorite de la compétition, embarque deux napolitains de Rafa Benitez, Raul Albiol et Pepe Reina. A défaut d’en avoir d’autres, Del Bosque n’a pas sélectionné Fernando Llorente, meilleur buteur de nationalité espagnole sur l’ensemble de la saison. Ce dernier était pourtant dans la liste des 30, ce qui n’est pas le cas de Jose Callejon, lui aussi s’est très bien acclimaté à la Serie A. Les deux Partenopei retrouveront deux chiliens qui les ont battu dans la course au Scudetto : Arturo Vidal et Mauricio Isla. Même si, la forme de l’autre Roja dépend beaucoup de celle du Roi Arturo, il faudra sûrement un second souffle car le genou de ce dernier va très mal, ses dernières prestations ont été décevantes avec la Juventus, la faute à ce physique en galère. En plus des deux Bianconeri, les chiliens comptent sur l’attaquant de pointe de Cagliari Mauricio Pinilla et sur Carlos Carmona de l’Atalanta Bergame, un cadre de la sélection. Enfin, c’est Nigel de Jong, probablement le meilleur joueur de l’AC Milan cette saison, qui sera un des meneurs de ce groupe néerlandais particulièrement jeune. Enfin, l’Australie ne possède pas joueurs évoluant en Italie, pas aux dernières nouvelles en tout cas.

Groupe C                                     Colombie - Côte d'Ivoire - Grêce - Japon

Le groupe C est le groupe où chaque équipe possède des hommes jouant dans la Botte. Même si il est toujours plus redoutable sous les ordres de Rudy Garcia, la Côte-d’Ivoire possède un atout indéniable en la personne de Gervinho. Le romain s’est très bien acclimaté a la capitale italienne (9 buts / 10 passes décisives en 33 matchs), il retrouvera son coéquipier de la Roma, Vasílis Torosídis. En plus de ce défenseur, la Grèce compte une colonie importante en Serie A : Deux joueurs de Bologne, Panagiotis Kone (meilleur buteur du club) et Lazaros Christodoulopoulos, Vangelis Moras défenseur expérimenté de Vérone,  Ioannis Fetfatzidis milieu percutant du Genoa et enfin Panagiotis Tachtsidis défenseur qui a joué à Catane en 2013 et au Toro pour la fin de saison en 2014. Une autre colonie importante est celle de la Colombie, emmenée par son capitaine, Mario Yepes défenseur central de l’Atalanta Bergame qui a laissé de sacrés souvenirs à la Ligue 1 il y a plusieurs années. Los Cafeteros pourront miser sur des cadres tels Camilo Zuniga, le latéral de Naples qui était blessé une grande partie de la saison ou sur Fredy Guarin, le relayeur de l’Inter Milan. Cristiàn Zapata pourrait former la paire de derrière avec Yepes même s’il n’a quasiment pas joué avec le Milan en fin de saison. Enfin, offensivement, la Colombie pourra compter sur Victor Ibarbo, milieu offensif de  Cagliari qui pourrait bien faire ses valises après le Mondial pour un club italien plus prestigieux. Enfin, rapide et technique, Juan Cuadrado sera une arme conséquente pour dynamiter les défenses adverses, lui qui sort d’une grosse saison à Florence. Le Japon, eux, miseront sur un duo milanais, Yuto Nagatomo, le latéral gauche offensif nerazzurro ainsi que Keisuke Honda, le numéro 10 rossonero auteur de cinq premiers mois délicats à Milan.

Groupe D                                   Angleterre - Costa Rica - Italie - Uruguay

Le groupe D est le groupe de l’Italie, riche en Serie A forcément. Pourtant, c’est le Mondial où le groupe italien présentera le moins de joueurs évoluant au pays avec les trois parisiens. Les investissements du Paris Saint-Germain ont vite mis le cap vers l’Italie, ainsi, Pastore, Verratti et Motta ont atterri dans la capitale parisienne. Sinon,  seul Ciro Immobile quitte le championnat pour la Bundesliga dans le groupe sélectionné par Prandelli. De l’autre côté de la Manche, aucun anglais ne joue en dehors de la frontière. A l’inverse, aucun italien ne joue en Premier League, c’est le cas de très peu de sélections. L’Uruguay, elle, possède cinq joueurs de Serie A. Des vieux briscards comme l’ancien monégasque Diego Perez (Bologne), des joueurs avec une certaine expérience comme Walter Gargano ou Alvaro Gonzalez, les milieux de Parme et de la Lazio, qui ont 29 ans tous les deux. La Celeste devra compter aussi sur Martin Caceres, champion d’Italie, pour compléter sa ligne défensive ainsi que sur un jeune espoir de Palerme (Serie B), Abel Hernandez. Même s’il est aisément éclipsé par les Suarez / Cavani, Il pourrait quitter la Sicile dans les prochains mois pour une jolie place au soleil vers le nord de l’Italie, à suivre. Rien à signaler chez les Costariciens.

Groupe E                                        Equateur - France - Honduras - Suisse

Si les Honduriens et les Equatoriens ne possèdent pas cette petite touche italienne, c’est loin d’être le cas des suisses. Les Helvètes possèdent une jolie triplette de milieux napolitains, Gökhan Inler, Valon Behrami et Blerim Dzemaili. Niveau mercato, si le premier devrait rester dans le club Azzurri, ses deux compères devrait le quitter, Behrami est pressenti à l’Inter depuis quelques temps, joli point d’interrogation pour le dernier. Reto Ziegler, le latéral de Sassuolo devrait servir dans la rotation du groupe, contrairement à l’un des symboles de cette équipe, évidemment titulaire sur son côté droit : Stephan Lichtsteiner. Le joueur de la Juventus aura même l’occasion de retrouver Paul Pogba le 20 juin prochain pour un match entre favoris de ce groupe E. Seul ce dernier a été sélectionné par Didier Deschamps, il faut dire que le français en Serie A n’a pas spécialement la cote. Cyril Théréau du Chievo, Jonathan Bibiany de Parme ou encore … Philippe Mexes n’ont pas (ou plus) le niveau international. Il est presque loin le temps des Thuram ou des Trezeguet, le groupe pour le mondial 2002 possédait 5 joueurs de Serie A, jusqu’à 7 en 1998.

Groupe E                         Argentine - Bosnie-Herzégovine - Iran - Nigeria

L’outsider du groupe H, la Bosnie-Herzégovine compte sur une colonne vertébrale de haut niveau. Au milieu de terrain,  Susic pourra s’appuyer sur le romain Miralem Pjanic, très efficace cette saison. A ses côtés, on pourrait retrouver un autre romain, un laziale, en la personne de Senad Lulic. Quant à Sabella, il a été jusqu’à mettre dans l’avion pour le Brésil, 7 joueurs de Serie A dans son groupe de 23. Mario Andujar de Catane (prochainement en Serie B) jouera la doublure de Sergio Romero, Federico Fernandez (Naples) et Hugo Campagnaro (Inter) devraient avoir leurs places dans cette défense définie comme friable. Au milieu de terrain, Lucas Biglia qui a bien progressé cette saison, devra faire joueur les monstres de devant. A moins d’une surprise, l’interiste Ricardo Alvarez devrait s’asseoir sur le banc. Devant, Gonzalo Higuain et Rodrigo Palacio aimeraient faire de l’ombre au Kun et à Leo. L’ancien du Real et l’homme à la petite queue (capillairement parlant) ont fait trembler les filets à 34 reprises cette saison (17 chacun). Pour conclure, malgré un groupe élargi avec davantage d’italiens, c’est le seul Ogenyi Onazi de la Lazio qui sera chargé de représenter le championnat chez les Green Eagles. Rien de plus du côté des iraniens.

Groupe G                                 Allemagne - Etats-Unis - Ghana - Portugal

Si les allemands comptent sur Miroslav Klose (encore un joueur de la Lazio) pour coller des pions, la surprise de Joachim Löw se nomme Shkodran Mustafi. Appelé en urgence pour remplacer Marco Reus, le jeune défenseur de la Sampdoria est récompensé de sa bonne saison (33 apparitions). En revanche, le choix de sélectionner un défenseur à la place d’un attaquant fait débat dans toute l’Allemagne, tant mieux pour le jeune de la Samp’ qui vivra sa première compétition internationale avec l’équipe A. Du côté des portugais,  on se passerait presque de la Serie A. Rolando, défenseur de l’Inter, présent dans le groupe élargi a été écarté par Paulo Bento, il ne reste que le fantomatique Helder Postiga prêté par Valence à la Lazio, où il n’a pu jouer 151 minutes en 6 mois, la faute aux blessures. Une petite colonie est présente au Ghana, les hommes forts étant, Kwadao Asamaoh, le milieu complet de la Juventus et les milanais Sulley Muntari et l’expérimenté Michael Essien. Emmanuel Badu, performant milieu de l’Udinese compte déjà 47 sélections du haut de ses 23 ans. Enfin, le parmesan Afriyie Acquah prêté par Hoffenheim est une surprise de la sélection. En effet, il n’a absolument pas participé à la campagne qualificative des Black Stars pour cette Coupe du Monde. Pas d’américain à désigner, le dernier en date étant Michael Bradley, il a quitté la Roma pour Toronto l’hiver dernier.

Groupe H                                  Algérie - Belgique - Corée du Sud - Russie

Enfin, le groupe H n’est pas un excellent cru pour la Serie A. L’armada belge se repose surtout une majorité de joueurs qui préfèrent taper dans le ballon en Premier League. Le romain Radja Nainggolan n’ayant finalement pas figuré dans les 23, seul Dries Mertens, la bombe napolitaine foulera les pelouses brésiliennes dans les prochaines semaines. Il pourrait bien se retrouver en face à face avec Faouzi Ghoulam, l’autre napolitain, le 17 juin prochain. L’ancien stéphanois s’est vite adapté au championnat italien, le défenseur latéral algérien sera accompagné par trois autres membres du championnat. On compte Djamel Mesbah, l’autre latéral qui joue à Livourne (appartenant à Parme), Saphir Taïder, l’espoir nerazzurro qui a déçu cette saison et puis Hassan Yebda, le milieu de terrain de Grenade prêté à l’Udinese ces six derniers mois qui s’est soigné à temps pour parvenir à aller à la Coupe du Monde, une vilaine blessure l'handicapait depuis quelques temps. Pour conclure les 23 russes jouent au pays et les sud-coréens sont dispersés entre leur championnat, le chinois, la Bundesliga et les divisions britanniques.

Pour terminer, le tableau des sélectionnés par club. 84 joueurs si l'on rajoute Hernandez alors en Serie B, avec Palerme. Et qui gagne ? La Juventus encore une fois, à égalité avec les napolitains :