La presse étrangère allume l'Espagne

La deuxième journée de Mondial a bien évidemment rendu l'image d'une équipe d'Espagne catastrophique lors de sa défaite contre les Pays-Bas (5-1). La presse étrangère, dont en majorité celle espagnole use des adjectifs les plus forts !

La presse étrangère allume l'Espagne
La presse étrangère allume l'Espagne

Gueule de bois au lendemain de la claque reçue par l'Espagne contre les Pays-Bas (5-1). Bien évidemment, la presse espagnole explose l'ensemble de la sélection.

Pour le journal El Mundo, la sélection espagnole a vécu une "humiliation", hier soir, dont Casillas est un des principaux fautifs ! 

Pour le journal madrilène, Marca, l'Espagne devra se ressaisir et enfin rentrer dans le Mondial, avec un "Arreglad Esto" ("réglez cela"), toujours avec la même image d'Iker Casillas. 

 AS parle même d'un "sinistre total" après la déroute des Espagnols. Encore, une fois, Casillas, chez toutes les presses semblent être le joueur fautif, notamment avec une énorme erreur devant Van Persie.

Evidemment, du côté de la presse néerlandaise, l'ambiance est autre. A l'image du Telegraaf qui parle d'un "début de rêve", pour la nation des Pays-Bas, qui n'a pas été classée dans les favoris par les spécialistes du monde entier.

Pour le journal NRC - Next, les journalistes n'ont pas trouvé de superlatifs pour ce score sur leur couverture et titre le score 5-1 avec un fond orange. Comme la couleur du maillot néerlandais.

L'autre vainqueur de la journée d'hier, c'était le Mexique, vainqueur du Cameroun (1-0), les médias mexicains se sont laissés prendre par la vague, contre l'arbitrage, heureusement sans incident sur le score final, à l'image de La Prensa