La Colombie un ton au dessus de la Grèce

La Colombie a lancé de la meilleure des manières son Mondial Brésilien avec une victoire face à la Grèce (3-0) dans une ambiance bouillante.

La Colombie un ton au dessus de la Grèce
©Panoramic
Colombie
3 0
Grèce
Colombie: OSPINA, ZAPATA, YEPES, SANCHEZ, ARMERO, AGUILAR, GUTIERREZ, RODRIGUEZ, CUADRADO, IBARBO, ZUNIGA.
Grèce: KARNEZIS, MANIATIS, MANOLAS, SAMARAS, KONE, SALPINGIDIS (FETFATZIDIS 56'), TOROSIDIS, GEKAS (MITROGLOU 63'), SOKRATIS, CHOLEVAS, KATSOURANIS
SCORE: 1-0 : 5ÈME MINUTE : ARMERO 2-0 : 56ÈME MINUTE : GUTIERREZ 3-0 : 90+2ÈME MINUTE : RODRIGUEZ.
ARBITRE: MARK GEIGER.
ÈVÉNEMENTS: 1ER MATCH DU GROUPE C - STADE MINERAO

Et si parfois, la première chose à signaler était l'ambiance dans un stade ? Et si parfois, signaler une ambiance de fou, bon enfant et passionnée d'un public à grande consonnance Colombienne ? Ce samedi, les supporters Colombiens ont repeint en jaune le stade Mineirao et ont encouragé de bout en bout leur équipe nationale qui en récompense leur a offert un match de haute volée, remporté avec la manière. Chantant de la première à la dernière minute, le public Colombien a donné une leçon à bien des supporters. Et si, le qualificatif de 12ème homme n'était pas qu'un hommage mais bien une récompense méritée ?

Armero, Gutierrez et Rodriguez s'illustrent

Sur le terrain, la Colombie partait avec une longueur d'avance sur la Grèce. Supérieurs techniquement et dans l'envie, les Sud-Américains ont dégoûté les leurs adversaires Grecs. Avec des offensives plus insives, les coéquipiers de James Rodriguez ont littéralement assomés leurs adversaires, qui ne leur ont pas tenu dragée haute. Tout a très vite commencé avec le but d'entrée de jeu d'Armero (1-0, min. 5) avant que les offensives suivantes ne soient infructueuses. Au retour des vestiaires, Gutierrez permettait à ses coéquipiers de faire le break et de moins trembler (2-0, min. 56). Le public s'y mettait alors et entonnait les "olé" qui mirent à bout les Grecs. Mais le risque d'une réduction du score puis d'une égalisation était encore présent. Bien que jouant en contre, la Colombie s'assurait alors la victoire dans le temps additionnel par l'intermédiaire de James Rodriguez (3-0, min. 90+2ème). La communion était alors totale.

Avec cette victoire, la Colombie fait un grand pas vers les huitièmes de finale. En cas de victoire lors de son second match, la sélection Sud-Américaine serait d'ores et déjà qualifiée pour le second tour. En revanche, en cas de défaite pour les Grecs lors de la prochaine rencontre, ils seraient d'ores et déjà éliminés.