L'Argentine s'impose sans briller

Les joueurs de l'Albiceleste se sont imposés face à la Bosnie-Herzégovine sans survoler les débats. Un score en trompe l'oeil.

L'Argentine s'impose sans briller
©Tous Droits Réservés
Argentine
2 1
Bosnie-Herzégovine
Argentine: ROMERO; ZABALETA, FEDERICO FERNANDEZ, CAMPAGNARO (HIGUAIN, MIN.46), GARAY, ROJO; MAXI RODRIGUEZ (GAGO, MIN.46), MASCHERANO, DI MARIA; AGUERO, MESSI.
Bosnie-Herzégovine: BEGOVIC; MUJDZA, SPAHIC, BICACIC, KOLASINAC; BESIC, PJANIC, HAJROVIC, MISIMOVIC, LULIC; DZEKO.
SCORE: 1-0, MIN.3, LULIC (O.G.). 2-0, MIN.65, MESSI. 2-1, min. 85, Ibisevic.
ARBITRE: JOEL AGUILAR (SALVADOR).
ÈVÉNEMENTS: MATCH ARGENTINE VS BOSNIE COMPTANT POUR LA PREMIÈRE JOURNÉE DE PHASE DE POULE DU GROUPE F DE LA COUPE DU MONDE 2014 ET PRÉVU AU STADE MARACANA DE RIO DE JANEIRO (75000 SPECTATEURS).

Programmé dans le nouveau Maracana, la rencontre en l'Argentine et la Bosnie-Herzégovine ne fut pas la plus enlevée de l'histoire de l'enceinte.  Tout avait pourtant bien débuté pour les Argentins. Devant une assistance mi-Argentine, mi-Brésilienne - ce qui donna des scènes cocasses puisque les deux équipes étant autant encouragées que sifflées, les Brésiliens supportant la Bosnie -, les coéquipiers de Lionel Messi ouvrirent le score grâce à un but contre son camp de Lulic, qui n'a rien pû faire quand le ballon a percuté sa jambe (1-0, min. 3). C'est d'ailleurs le but le plus rapide de ce début de Coupe du Monde.

Toujours pas de match nul dans ce Mondial

Mais après des débuts en fanfare, la souffrance pour les hommes de Sabella. Audacieux, les Bosniens enchaînèrent en effet les actions offensives, créant des sueurs froides à Romero et à ses défenseurs. Tout proche de voir leurs adversaires revenir à leur hauteur, les Sud-Américains s'en remettaient alors à une action individuelle de Lionel Messi pour se donner de l'air (2-0, min. 65). Ce qui n'eût pas pour effet de calmer les envies des coéquipiers de Miralem Pjanic. Disciplinés en défense, créatifs en attaque, ceux qui disputent là leur première Coupe du Monde furent enfin récompensé par un but d'Ibisevic (2-1, min. 85). La fin de match était alors une succession d'attaque défense. Avant que l'arbitre ne siffle le coup de sifflet final. Dans la douleur, l'Argentine s'impose et prend (très) provisoirement la tête du groupe F. Il faudra être un ton au dessus pour assumer le rang de favori assigné par les bookmakers aux coéquipiers de Kun Aguero.