Trois points importants pour des Américains sérieux

Les Etats-Unis se sont imposés 2-1 au terme d'un match sérieux et appliqué face à des Ghanéens qui n'ont pas été assez réalistes.

Trois points importants pour des Américains sérieux
©Panoramic
Ghana
1 2
Etats-Unis
Ghana: KWARASEY, GYAN (C), OPARE, ATSU, A. AYEW, MUNTARI, J. AYEW, RABIU, MENSAH, ASAMOAH, BOYE.
Etats-Unis: HOWARD, BRADLEY, BESLER, BEASLEY, DEMPSEY (C), BEDOYA, JONES, BECKERMAN, ALTIDORE, CAMERON, JOHNSON.
SCORE: 0-1. DEMPSEY. MIN 1. 1-1, A. AYEW, MIN. 81. 1-2, BROOKS, MIN. 86.
ARBITRE: M.ERIKSSON (SUE)
ÈVÉNEMENTS: ARENA DAS DUNAS. 42 000 SPECTATEURS.

Décidemment, cette Coupe du Monde est surprenante. Après les défaites surprises de l'Espagne et de l'Uruguay, c'est bien les Etats-Unis qui se sont imposé dans le groupe G face à des Ghanéens à côté de leur match. Sérieux, appliqués, volontaires, les joueurs de Jurgen Klinsmann se sont imposés sans contestation face au Ghana 2-1.

Des Black Stars peu inspirés

Tout a bien commencé pour les Américains qui ont marqué après pas moins de 30 secondes de jeu par l'intermédiaire de Dempsey (min. 1, 0-1), inscrivant au passage le but le plus rapide de cette édition du Mondial. Surpris, les Ghanéens prenaient alors plusieurs minutes à se mettre en marche. Mais peu inspirés, les coéquipiers d'André Ayew ne se créént pas de véritables occasions de but. Au retour aux vestiaires, le score reste à l'avantage des Américains. Les Africains continuent alors d'attaquer, sans grand succès.

Loin de leur niveau habituel, ils se faisaient même peur à chaque perte de ballon, les contres de leurs adversaires étant incisifs. Puis, la délivrance arriva enfin pour les Black Stars grâce à une frappe d'André Ayew, bien servi par Asamoah (min. 81, 1-1). Mais il était écrit que les Américains devaient être récompensé pour leur match solide et cinq minutes plus tard, Brooks permettait alors aux siens de repasser devant (min. 86, 1-2). Pour de bon.

Prendre quatre points en deux matchs

Les Ghanéens perdent là gros. En effet, eux qui souhaitaient se qualifier pour les huitièmes de finale et même faire mieux qu'en 2010 (quarts de finale) devront empôcher au moins quatre points face au Portugal et à l'Allemagne. Une défaite les éliminerait. Une tâche ardue. En revanche, les Américains pourraient en cas de victoire contre une de ces deux équipes se qualifier pour le second tour. Et l'effet de surprise serait total.