Tour d'horizon Mondial 2014 : 2ème partie

Gros plan sur la première journée de phase de groupes. Zoom sur les groupes E, F, G et H.

Tour d'horizon Mondial 2014 : 2ème partie
Source : www.lematin.ch

En s’imposant sur le fil face à l’Equateur, les Suisses se sont évités une grosse galère. Malgré sa prestation en demi-teinte, la Nati a son destin entre les mains. Volontaires et batailleurs, les équatoriens ont déjà grillé leur joker. Dorénavant, il leur faudra deux résultats positifs pour espérer continuer l’aventure au Brésil. Le prochain match ils affronteront les déménageurs honduriens. Une large victoire leur permettrait de reprendre confiance pour éventuellement disputer la qualification face à la France pour le dernier match de poules.

Des Bleus faciles

De leurs côtés, les français ont assuré l’essentiel face au modeste Honduras. Une victoire éclatante 3-0. Beaucoup de jeu, une volonté d’aller de l’avant ainsi qu’une flopée de signes positifs ont émané la prestation des Bleus. Possédant dans ses rangs un Karim Benzema au sommet de son art, la sélection française peut d’ores et déjà valider son ticket en cas de succès face à la Suisse. Déjà un demi-succès.

L’argentine sans forcer

Favori naturel pour chaque Coupe du Monde, l’Argentine est rentrée doucement dans la compétition. Tel un diesel, l’Albiceleste n’a pas eu à forcer son talent. Menant rapidement au score, les argentins contrôlaient les débats lorsque Messi ajoutait un second but synonyme de victoire. Le but tardif d’Ibisevic n’y changera rien. A la faveur de ce succès, les hommes d’Alejandro Sabella ont fait une partie du boulot. Pour les bosniens, le bilan est évidemment plus mitigé et négatif. Désormais pour se qualifier, il leur faudra battre le Nigéria et l’Iran.

La rencontre entre ces deux petits a donné lieu à une partie assez  terne. Pour les iraniens, cela était plutôt prévisible. En revanche, voir un champion d’Afrique à ce niveau  de performances est indigne. Il leur faut donc immédiatement, se remettre en question et comprendre que la solution viendra collectivement. Si l’individualisme forcené est encore de sortie pour les Super Eagles, le retour sera express.

Un Allemagne-Portugal sans suspense

Lundi, une affiche alléchante était au programme. En effet un Allemagne-Portugal, ça attire. Cependant, la rencontre ne durait pas plus de 30 minutes. Le temps de mener 1-0 puis 2-0 et même 3-0. L’expulsion de Pepe ne fera qu’empirer les choses. Vainqueurs 4-0 par K.O, les allemands ont marqué les esprits. En s’inclinant aussi lourdement, le Portugal a forcément compromis ses chances de qualification à l’instar de leurs cousins espagnols.

L’autre match du groupe Ghana-USA a vu les américains remporter trois points capitaux face aux Black Stars du Ghana. En cas de victoire face aux portugais, les hommes de Jurgen Klinsmann verront les 8èmes de finale. Malheureux dans le scénario de la rencontre, les ghanéens ont encore une chance de qualification. Mais pour cela, il leur faudra faire un résultat contre l’ogre allemand…

Les Belges ont douté

Le dernier groupe a vécu sa première journée hier. La confrontation Algérie-Belgique occupait la majeure partie des conversations. Bien que tendue, ce match était finalement très intéressant tactiquement. En menant rapidement au score, les fennecs pensaient avoir fait le plus dur. Toutefois, reculer encore et toujours s’avérait négatif pour la sélection algérienne. Grace à sa victoire 2-1, les belges s’offrent un bol d’air et par la même occasion la première place du groupe.

Dans la nuit, russes et sud-coréens se sont livrés à une bataille acharnée. Sans véritable talent de parts et d’autres, les deux formations n’ont rassuré personne. Si Capello veut durer à la tête de la sélection de Russie jusqu’ à la Coupe du Monde 2018 au pays, nul doute qu’il va devoir secouer son effectif.

On l’a vu certains favoris ont assuré. Certains outsiders ont explosé. Mais après un seul match, il est impossible de ressortir des enseignements significatifs. Néanmoins, cette photographie de l’instant permet de voir que sur les 15 premières rencontres disputées, 47 buts ont été inscrits. Avec une moyenne de 3,1 buts, ce Mondial 2014 est spectaculaire et les rencontres de qualité sont passionnantes. On espère que la suite sera équivalente ou égale en terme de niveau de jeu. Au rythme où cette Coupe du Monde file, des records vont tomber. Vite, la suite…