Les notes de Bleus emmenés par une attaque de feu

Après avoir triomphé sans problèmes du Honduras, la France a marché sur l'eau à l'occasion du match face à la Suisse, qui devait constituer un véritable test. Les Bleus n'ont jamais été mis en difficulté, et se sont même permis d'encaisser deux buts en fin de match, pour finir sur un score sans appel de 5 à 2. Voici les notes décernées aux Tricolores par a rédaction.

Les notes de Bleus emmenés par une attaque de feu
La joie de Giroud et Valbuena après le troisième but français

Hugo Lloris : 6,5/10.

Auteur d'un double arrêt salvateur à la demi-heure de jeu, il s'est montré rassurant, et confiant au pied. Il a malheureusement mal esstimé la trajectoire sur le premier but suisse, avant d'être lâché par sa défense sur le second. Une performance propre malgré tout.

Mathieu Debuchy : 6,5/10.

Impressionnant défensivement, il a éteint Mehmedi, et a su contenir les quelques montées de Rodriguez. Offensivement, son activité est cependant restée faible par rapport à sa réputation, ce qui n'a en rien pénalisé l'équipe.

Patrice Evra : 6,5/10.

Tout comme Debuchy, il a effacé son pendant, Lichtsteiner, et a empêché Shaqiri de voir le jour. Il s'est cependant plus distingué sur le plan offensif que le Magpie, amenant le danger à chacune de ses montées.

Raphaël Varane : 6,5/10.

Toujours aussi calme, le Madrilène, du haut de ses 21 ans, a éclipsé Seferovic, et s'est montré impeccable à la relance. Il est d'ailleurs impliqué dans le troisième but, car auteur d'une superbe passe en profondeur pour Giroud.

Mamadou Sakho : 6,5/10.

Peu en verve, le joueur de Liverpool a montré quelques approximations dans la relance, mais a su compenser en mettant, comme toujours, beaucoup d'intensité dans les duels. Son entente avec Varane se met en place, et ce premier test l'a prouvé.

Remplacé par Koscielny à vingt-cinq minutes de la fin. Le Gunner, entré avec la volonté de bien faire, ne s'est pas montré sous son meilleur jour, provoquant un coup franc que Dzemaili mit au fond, puis se rendant coupable d'une faut de marquage sur Xhaka, qui en profita pour inscrire le second but helvète.

Yohan Cabaye : 7,5/10.

Véritable régulateur du onze tricolore, il a encore une fois ébloui dans son rôle de sentinelle. Serein dans ses interventions, précis dans ses relances, le Parisien a livré une nouvelle prestation de haute volée, seulement ternie par une frappe à bout portant sur la barre, qu'il aurait dû metter au fond.

Moussa Sissoko : 7,5/10.

Le joueur de Newcastle a montré qu'il était mieux qu'un faire-valoir. Il a étouffé Rodriguez, et imposé son physique dans les duels, faisant parler son expérience de la Premier League. Il a été récompensé de son match par un but, le cinquième de l'équipe de France.

Blaise Matuidi : 8/10.

Encore une partition exceptionnelle de l'infatigable milieu d'origine angolaise. Il était partout, il a écoeuré ses adversaires, autant à la récupération qu'à la relance. Il s'est même offert un but, le deuxième du match, sur une frappe parfaite du gauche.

Mathieu Valbuena : 8/10.

Oubliée, la saison terne passée avec Marseille ; oubliée, le niveau indigne de la sélection qu'il a affiché de septembre à mai avec son club. Valbuena est fait pour jouer avec les Bleus, qui le transcendent, à la manière d'un Neymar avec les Auriverde. Il l'a encore montré hier, offrant le premier but à Giroud, avant que le Gunner ne lui rende la pareille pour donner trois buts d'avance aux Tricolores.

Remplacé par Griezmann à dix minutes du terme. Le jeune ailier de la Real Sociedad n'a pas eu le temps de s'exprimer pleinement, mais a affiché un enthousiasme débordant.

Karim Benzema : 8,5/10.

La note peut paraître flatteuse pour un joueur ayant raté un penalty. Mais avant cela, le Madrilène avait offert le deuxième but à Matuidi, après avoir intercepté une passe en retrait. Et après ce loupé, il a conservé un état d'esprit exemplaire, inscrivant le quatrième but d'une belle reprise en extension, puis en offrant le cinquième sur un plateau à Sissoko. Ses décrochages furent incessants, et il récupéra également quelques ballons. Bref, un vrai numéro 10.

Olivier Giroud : 7,5/10.

Vexé de ne pas avoir été aligné face au Honduras, il a répondu de la meilleure des manières face à la Nati, ouvrant le score d'une tête magnifique, avant de délivrer un amour de centre à Valbuena, qui ne se fit pas prier pour permettre aux Bleus de prendre les devants. Son engagement lui a parfois joué des tours, comme sur ce coup de pied involontaire qui fractura la pommette de Von Bergen, et qui aurait pu lu valoir un rouge s'il était tombé sur l'arbitre de Brésil-Croatie.

Remplacé par Pogba à l'heure de jeu. Le joueur de la Juve, déjà averti lors de la première journée, a frôlé le jaune pour un nouveau geste d'humeur. Il s'est bien repris, offrant le quatrième but à Benzema d'un extérieur du droit digne d'Andrea Pirlo.