Allemagne et Ghana dos à dos

Surprenant de rigueur et de solidité, le Ghana obtient le match nul 2-2 face à une Allemagne moins fringante que face au Portugal. Ce résultat n'arrange cependant pas des Ghanées qui auraient pu espérer mieux au vue de leur prestation collective.

Allemagne et Ghana dos à dos
©Tous Droits Réservés
Allemagne
2 2
Ghana
Allemagne: NEUER - BOATENG (MUSTAFI 46e), MERTESAKER, HUMMELS, HOWEDES - LAHM, KHEDIRA (SCHWEINSTEIGER - OZIL, KROOS, GOTZE (KLOSE 69e) - MULLER
Ghana: DAUDA - AFFUL, BOYE, MENSAH, K.ASAMOAH - MUNTARI, RABIU (BADU 77e) - ATSU (WAKASU 73e) , K.P BOATENG (J.AYEW 53e), A.AYEW - G.ASAMOAH
SCORE: 1-0, Gotze, min 51 1-1, A.Ayew, min 54 1-2, Gyan Asamoah, min 63 2-2, Klose, min 71
ARBITRE: Sandro Ricci 90+3, Muntari
ÈVÉNEMENTS: Fortaleza, Castelao 2e journée des phases de poule du Groupe D

Pour cette première rencontre de la deuxième de ce Groupe D, l'Allemagne a débuté avec la même équipe que contre le Portugal. Hummels, annoncé incertain tout au long de la semaine, a finalement entamé la rencontre tandis qu'au coeur du jeu, on a retrouvé le même duo Lahm - Khedira devant la défense, dans un 4231 amené à évoluer en 433 au cours de la rencontre. Côté Ghanéen, l'équipe alignée n'a pas réservé de surprises aux observateurs, les coéquipiers d'Ayew débutant dans un 4231 classique et habituel, conçu pour résister à la Nationalmannschaft.

Une équipe Allemande en-dessous en première mi-temps

Et la partie débuta sur l'impression que les Ghanéens avaient les armes pour contenir la puissance offensive Allemande. Tout de suite dans le temps, le quart de finaliste de la Coupe du Monde 2010 a tout de suite montré une belle rigueur défensive face au hommes de Löw. Tout de suite présent, le Ghana a même été le premier à se mettre en évidence offensivement avec une première frappe lourde d'Atsu à l'entrée de la surface de réparation bien repoussée par Neuer à la 13e minute de jeu. L'Allemagne, quant à elle, n'a pas réellement réussi à se procurer d'occasion lors du premier acte, butant sur la défense solide et à mi-hauteur des Ghanéens et étant gênés par l'agressivité de leurs adversaires au milieu du terrain. C'est seulement à la 18e minute de jeu comme la Nationalmannschaft est venu mettre à contribution Dauda par l'intermédiaire de Khedira suite à un centre en retrait d'Ozil. Bousculée lors des 20 premières minutes, l'Allemagne a alors cherché à jouer plus haut et à récupérer le ballon dans le camp Ghanéen. Mais bien qu'efficaces sur son pressing et dans l'effort défensif, les coéquipiers de Lahm se sont montrés incapables de mettre du rythme et de contourner la défense menée par John Mensah. Ainsi, sans réelles solutions, Kroos tenta sa chance de loin à la 26e sans attraper le cadre, à l'image de son équipe qui n'a jamais su s'approcher du but adverse en première période. Solide en défense, le Ghana s'est même montré incisif offensivement avec une frappe lourde de Muntari à la 32e qui a forcé Neuer à une belle intervention et une grosse opportunité pour Gyan Asamoah à la 34e qui suite à un long ruch de la droite face à Mertesaker s'est présenté face au gardien du Bayern mais gêné par sa sortie rapide, n'a pas pu finir proprement l'action. C'est seulement par quelques incurtions dans la surface adverse que les Allemands se sont montrés percutants. Ainsi à la 39e, suite à un ballon par-dessus d'Ozil dans le dos des défenseurs Ghanéens, Gotze a pu tenter sa chance en première intention mais a vu sa frappe tranquillement captée par Dauda. Bien faible pour une équipe que l'on attendait avec impatience après la victoire 4-0 contre le Portugal.

Spectaculaire seconde période

Incapable de contourner le bloc défensif Ghanéen en première période, l'Allemagne a opté pour un changement dès le retour des vestiaires avec l'entrée de Mustafi et la sortie de Boateng à droite de la défense. Pas assez offensif, le défenseur du Bayern a été sacrifié au prix d'un latéral de formation, plus tranchant dans ses montées, dans le but d'occuper un couloir droit délaissé par Ozil lors du premier acte de ce match. Sans être flamboyant en ce début de seconde période, l'Allemagne va cependant ouvrir le score à la 52e minute de jeu par Mario Götze à la retombée d'un centre précis et parfait de Thomas Müller. A ce moment-là, la Nationalmannschaft semblait avoir fait le plus difficile. Semblait seulement puisque les Ghanéens ne vont pas sortir du match et vont continuer à faire les effort pour gêner leurs adversaires. Ainsi, en plus de continuer à défendre proprement, le Ghana a continué à jouer et a tout tenté pour déséquilibrer la défense Allemande. Et dès la 54e minute de jeu, les coéquipiers de Muntari ont été récompensé d'un magnifique but de la tête d'Ayew, déjà buteur contre les Etats-Unis. En totale confiance et plus tranchant avec l'entrée de Jordan Ayew, le Ghana continua alors de pousser et pris l'avantage à la 63e minute suite à une réalisation de Gyan Asamoah, après une perte de balle Allemande au milieu de terrain. Loin de réagir, les coéquipiers de Lahm ont continué à se faire bousculer par le Ghana qui se procura quelques opportunités de but mais qui ne les concrétisa pas. Un manque de réalisme que le Ghana regrettera puisqu'à la 71e, sur un corner dévié au premier poteau par Mertesaker, l'éternel Miroslav Klose, rentré quelques instants plus tôt, est venu placer le ballon au fond des filets, remettant les deux équipes à égalité et devant le co-meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du Monde avec Ronaldo. Plus haut et consistant au milieu de terrain avec l'entrée de Schweinsteiger à la place de Khedira, l'Allemagne a alors repris les rênes du match et a acculé les Ghanéens dans leur propre camp. Mais pour quelques minutes seulement, le match retombant rapidement dans cette phase d'observation qui avait déjà eu lieu lors de la première période. Les Ghannées cherchant à s'imposer, l'Allemagne a alors cherché à casser le rythme mais aurait pu reprendre l'avantage sans une bonne intervention de Kwadwo Asamoah sur Müller qui se présentait seul face à Dauda à la 83e minute de jeu. De son côté, le Ghana s'est montré dangereux avec des tentatives de Jordan Ayew à la 84e et une frappe un peu trop croisée de Gyan à la 88e. L'Allemagne a alors répondu par une tentative de Klose à la 89e, elle aussi à côté des buts adverses. Indécise, la fin de match n'aura finalement pas révélée de vainqueur, les deux équipes ratant les dernières opportunités d'obtenir la victoire.

Propre défensivement et incisif offensivement, le Ghana, après avoir réalisé une grosse prestation, obtient un bon résultat sur au vue de son adversaire du soir mais pas une bon résultat dans les faits, laissant la possibilité aux Etats-Unis et au Portugal de s'échapper devant eux dans ce Groupe D très disputé. Avec un peu plus de réalisme, les coéquipiers d'André Ayew auraient pu espérer mieux.