La Belgique à l'arrachée

En battant en fin du match la Russie, la Belgique se qualifie pour les huitièmes de finale (0-1). L'attaquant lillois, Origi a marqué le seul but du match.

La Belgique à l'arrachée
La Belgique a galéré pour battre la Russie (crédit-photos : fifa.com)
Belgique
1 0
Russie
Belgique: COURTOIS - ALDERWEIRELD (carton jaune 73'), VAN BUYTEN, KOMPANY (CAP), VERMALEN (VERTHONGHEN 31') - WITSEL (carton jaune 53'), FELLAINI - DE BRUYNE, HAZARD, MERTENS- LUKAKU (ORIGI 56')
Russie: Akinfeev, Kozlov, Ignashevich, Kanunnikov, Glushakov (caton jaune 38'), Kokorin, Berezutskiy (c), Shatov, Samedov, Fayzulin, Kombarov
ARBITRE: FELIX BRYCH (ALL)
ÈVÉNEMENTS: DEUXIÈME JOURNÉE DES PHASES DE POULES DU GROUPE H. STADE MARACANA. 78 000 SPECTATEURS.

Du suspense ! Encore du suspense dans ce groupe H. Pour cette deuxième journée, les Belges sont les seuls à avoir gagner leur premier match. Une victoire les rapprocherait de la qualification, pendant que la Russie a encore des points à prendre ! 

La Belgique sans inspiration, la Russie sans réalisme

Les Belges favoris avancent ses pions dans les premières minutes, mais le milieu russe, porté par Denisov contient bien les envies belges. Mais, la première grosse occasion est russe : Faizulin reçoit le ballon à l'extérieur de la surface, obligeant Courtois à se détendre ! (12ème), Mais l'homme en forme, c'est Mertens côté belge, à l'image de son occasion franche sur une frappe extérieure qui passe à côté des buts russes (19ème). Quelques minutes plus tard, Mertens fixe son vis-à-vis avant de frapper sur un angle assez complexe qui passe à côté (21ème). Mais les Russes s'aventurent en contre, avec une frappe puissante de Zhikov, qu'arrête Thibault Courtois ; les Russes ne sont dangereux que par frappe de loin, alors que les Belges ont réellement du mal à être dangereux, malgré un nouveau raid de Mertens dans la surface qui oblige Akinfeev à faire un arrêt réflexe (36ème). Faizulin, avant la mi-temps pour la Russie reprend un corner d'une reprise de volée, à un mètre trop haut des buts belges. Mais, la Russie pousse, et Kokorin est tout près de marquer sur une tête sur un centre de la gauche ! (43ème). A la mi-temps, la Russie aura finalement eu les meilleures occasions, face à des Belges bien pâles. 

Une Russie pas assez joueuse 

De retour des vestiaires, les Russes dominent, notamment avec une frappe travaillée de Glushakov (52ème), mais après plus rien, la Belgique n'arrive à rien, alors que la Russie est freinée par une armada offensive pas très variée. Il faut attendre longtemps avant de revoir une offensive russe, avec une frappe en rupture de Shatov, qui est trop croisée (80ème). C'est sur coup-franc, que la Belgique s'offre la meilleure occasion, avec un coup-franc à 20 mètres de Mirallas, qui touche le poteau (84ème), mais Eden Hazard se réveille enfin sur une frappe contrée en corner; mais cette poussée belge va être récompensée avec Hazard qui centre en retrait pour Origi qui frappe en puissance (87ème). Les espaces s'ouvrent, mais Mirallas, bien servi par Hazard loupe son duel contre Akinfeev. 

La Belgique gagne à l'arrachée, au terme d'un match où elle n'a pas dominé.  ! Avec 6 points dans ce groupe, les Belges s'installent à la première place du classement et sont qualifiés pour les huitièmes de finales. La Russie devra faire un exploit lors de son prochain match contre l'Algérie, surtout qu'elle a manqué de munitions offensives.