Le Portugal n'a pas dit son dernier mot

Grâce à un but dans les arrêts de jeu de Varela, le Portugal a réussi à arracher le match nul 2-2 et n'est pas encore mathématiquement éliminé.

Le Portugal n'a pas dit son dernier mot
©Tous Droits Réservés
Portugal
2 2
Etats-Unis
Portugal: HOWARD, BRADLEY, BESLER, BEASLEY, DEMPSEY (C), BEDOYA, JONES, BECKERMAN, ZUSI, CAMERON, JOHNSON.
Etats-Unis: BETO, BRUNO ALVES, VELOSO, RONALDO (C), MOUTINHO, COSTA, MEIRELES, NANI, A. ALMEIDA, PEREIRA, POSTIGA.
SCORE: 0-1, NANI, MIN 4. 1-1, JONES, MIN. 63. 1-2, DEMPSEY, MIN. 81. 2-2, VARELA, MIN. 90+4.
ARBITRE: NESTOR PITANA (ARG).
ÈVÉNEMENTS: ARENA AMAZÔNIA, MANAUS. DEUXIÈME JOURNÉE DES PHASES DE POULES DU GROUPE G.

Le Portugal s'est fait peur. Très peur. Jusqu'à la cinquième minute du temps additionnel de la seconde période plus exactement. Mené 1-2 par des Américains conquérants, la Selecao a finalement égalisé par une tête de Silvestre Varela, rentré en cours de jeu. Bien donné par Cristiano Ronaldo, ce ballon est signe d'espoir pour les Portugais, qui ont marqué là sur leur dernière occasion du match. Pourtant, tout avait bien débuté pour eux. Nani concrétisait l'envie Portugaise de début de match quelques dizaines de secondes après le coup d'envoi de la rencontre (min. 5, 1-0). Avant de sombrer.

Des Portugais sans idées

Sans envies, sans idées, en ne faisant le pressing que par intermittance, en demandant même à Ronaldo de défendre, les joueurs de Paolo Bento laissaient le ballon aux Américains et faisaient peine à voir. Logiquement, ils furent punis. Par deux fois. Tout d'abord par Jermaine Jones (min. 63, 1-1) puis par Clint Dempsey (min. 81, 1-2) qui donna l'avantage aux Américains. A ce moment là, le Portugal est éliminé et les USA qualifiés. Sans envies, dépités, les Portugais se dirigaient alors vers la défaite.

Puis sur un dernier centre de Ronaldo, Varela était présent au bon endroit, au bon moment (min. 90+4, 2-2). Et rien n'était encore fait. En cas de large victoire Allemande face aux Etats-Unis et de large victoire Portugaise face au Ghana, ce serait les joueurs de Paolo Bento qui serait qualifiés. Et si le Ghana et l'Allemagne s'imposait, ce serait - quelque soit le score - les coéquipiers d'André Ayew qui passeraient. Rien n'est encore joué, ce groupe G sera indécis jusqu'au bout. Jusqu'à jeudi en somme.