La Colombie en deux temps

La Colombie a réussi à vaincre le Japon, qui pouvait encore espérer pour la qualification. Mais les hommes de Pekerman ont montré qu'ils étaient les outsiders numéro 1 dans ce Mondial (4-1)

La Colombie en deux temps
James Rodirguez double passeur et buteur ce soir via footymatters.com
Japon
1 4
Colombie
Japon : KAWASHIMA-USHIDA, HONDA, NAGATOMO, OKAZAKI, KAGAWA, OKUBO, AOYAMA, KONO, HASEBE, YOSHIDA.
Colombie : OSPINA, ARIAS, ARMERO, CUADRADO (CARBONERO 46'), GUARIN, MEJIA, BALANTA, RAMOS, QUINTERO (JAMES 46'), JACKSON, VALDES.
SCORE: CUADRADO 16' SP 0-1 OKAZAKI 45'+1' 1-1 MARTINEZ 55' 2-1 MARTINEZ 81' 3-1 RODRIGUEZ 89' 4-1
ARBITRE: PEDRO PROENCA (POR) KONNO (MIN 14)
ÈVÉNEMENTS: COUPE DU MONDE 2014 GROUPE C J3 ARENA PANTACANAL, CUIABA.

Pour débuter ce dernier match de poule José Pekerman, le sélectionneur argentin de la Colombie, avait décidé de laisser au repos son meneur de jeu, James Rodriguez et son capitaine, le vétéran Mario Yepes. De l'autre côté, Alberto Zaccheroni n'avait d'autres choix que d'aligner son équipe type pour aller chercher la qualification. Dès le coup d'envoi les Colombiens mettent le pied sur le ballon mais ne parviennent pas à tromper la vigilance du bloc Nippon. Les Japonnais retrouvent le jeu offensif, absent lors des  deux premières rencontres. S'en suit alors une salve d'attaques placées mais les centres trouvent les têtes colombiennes ou les gants de David Ospina. Loin de se décourager, les Japonnais intensifient leurs effforts mais sur une contre attaque, le défenseur central Yasuyuki Konno fauche Adrian Ramos. Penalty logique accordé par M. Proenca. Le contre pied est parfait de la part de Cuadrado, les Colombiens, réalistes, mènent 1-0 après 16 minutes de jeu. Les Japonnais se montrent alors dangereux mais Ospina est dans un grand soir contrairement à Keisuke Honda, peu inspiré sur coups de pied arrétés. Les efforts nippons vont enfin s'avérer payant juste avant de rejoindre les vestiaires, Keisuke Honda déborde à droite et adresse un superbe centre en direction d'Okazaki. L'attaquant trompe Ospina juste avant le coup sifflet de la pause. A noter que Jackson Martinez avait loupé de peu la balle de 2-0, peu avant. 

Bien que dominateurs, Honda et les siens auront manqué ou surtout auront buté sur un très bon David Ospina. Les Colombiens ont marqué sur l'une de leurs rares occasions. José Pekerman décide alors de sortir son buteur Cuadrado mais aussi Quintero, peu en vue en première mi-temps. En à peine dix minutes, James Rodriguez fait parler son talent et adresse une superbe passe en profondeur pour Jackson Martinez qui ne se fait pas prier deux fois pour doubler la mise d'une balle piquée. Comme en première mi-temps les Japonnais tentent de revenir mais encore une fois Ospina est impeccable notamment sur un coup-franc puissant de Honda peu après l'heure de jeu. 

Le Japon craque sur la fin

Les dix dernières minutes sont un calvaire pour le Japon: à la 81ème Jackson Martinez parfaitement lancé en profondeur est parfaitement servi par... James Rodriguez. L'enchainement contrôle frappe enroulée est parfait, Kawashima est impuissant. James Rodriguez, encore lui, inscrira le dernier but de la rencontre d'une petite balle piquée. Malgré un bon niveau de jeu et une possesion à son avantage (55%) le Japon aura péché dans le dernier geste avec 13 tirs cadrés sur 23 tentatives (56% de tirs cadrés) contre 9/13, 69%, pour la Colombie.

Faryd Mondragon pour l'Histoire 

Il est désormais le plus vieux joueur à avoir pris part à une rencontre de Coupe du Monde, Faryd Mondragon agé de 43 ans et 3 jours a dépassé officielement le Camerounais Roger Milla. L'ancien portier de Metz (2000-2001) est rentré à la 85ème minute et aura honoré sa 51ème caps.