Bosnie-Herzégovine - Iran : les espoirs iraniens

Pour la dernière journée des phases de poule pour le groupe H, l'Iran joue sa qualification contre la Bosnie, déjà éliminée. Il faudra aussi jeter un œil sur l'autre match, Argentine - Nigéria, car ce match va aussi dépendre de la qualification des Iraniens.

Bosnie-Herzégovine - Iran : les espoirs iraniens
L'Iran pour le miracle du groupe H
Bosnie - Herzégovine
Iran |18:00

L'Iran est à 90 minutes de l'exploit. L'exploit dans le groupe H, où trônaient l'Argentine, le Nigéria et la Bosnie. Si la Bosnie est déjà éliminée après sa défaite contre le Nigéria, l'Iran garde espoir de qualification avec un point. 

La Bosnie : pour l'honneur

Annoncée comme favori du groupe avec l'Argentine, la Bosnie compte zéro point pour le moment. Malgré un jeu intéressant, les hommes de Safet Susic ont subit la loi de l'Argentine et du Nigéria. Alors face à l'Iran, les Bosniens auront l'occasion de sauver l'honneur. Miralem Pjanic et les siens devront marquer pour empêcher cette équipe iranienne de les sortir de manière peu glorieuse avec zéro point dans la besace. Pour cela, le sélectionneur de la Bosnie fera sûrement confiance à Ibisevic en pointe, n'étant jamais aligné d'entrée sur les deux premiers matchs. Face à l'Iran, la Bosnie jouera son dernier match du Mondial. Histoire de laisser le temps à cette génération pourtant prometteuse.

L'Iran : pour l'histoire

Pour la première fois, peut-être l'Iran atteindra les huitièmes de finale. Les hommes de Carlos Queiroz n'ont pas leur destin entre les mains, puisque le Nigéria aura son destin entre les mains, avec 4 points, mais leur confrontation contre l'Argentine, ce soir risque d'être suicidaire. L'Iran n'aura que l'obligation de marquer des buts, chose toujours pas faite en deux matchs de Coupe du Monde. Surtout qu'une défaite du Nigéria contre l'Argentine et une victoire iranienne ne suffiront pas à remplir toutes les conditions de qualification ; pour cela, il faudra encore remonter un déficit de deux buts, par rapport à la différence de buts. Les Iraniens auront l'oeil sur Reza Ghoochannejhad, l'Iranien le plus dangereux depuis le début du Mondial. Avec une défense ayant encaissé 4 buts en deux matchs, l'Iran n'a plus le choix, il faudra marquer, marquer et marquer. 

La clé du match : marquer tôt 

Dans le duel à distance Nigeria - Iran, l'Iran ne part pas favori. Pourtant, contre une défense bosnienne en grande difficulté, mais avec une attaque iranienne stérile, l'équation est pour le moment totalement inconnue. Si l'Iran venait à marquer, il devrait le faire très tôt pour ainsi mettre la pression sur la Bosnie, qui n'a plus rien à jouer. A moins que les Bosniens jouent la défense. A défaut du football !