Le carnet de notes de Bleus en difficulté face à l'adversité

Les Bleus, à l'occasion du dernier match de la phase de poules, ont, sans forcer, accroché l'Equateur, sur un score nul et vierge. Les Tricolores, ayant aligné un onze partagé entre titulaires et remplaçants, ont su préserver un point pour conserver la première place du groupe, et ainsi éviter l'Argentine. Voici les notes décernées aux Bleus par la rédaction.

Le carnet de notes de Bleus en difficulté face à l'adversité
Duel acharné entre Sakho et Valencia, symbole d'un match d'une intensité rare

Hugo Lloris : 6,5/10

Peu sollicité, il a répondu présent sur les quelques occasions équatoriennes, comme une tête de Valencia, puis une frappe d'Ibarra. Précis dans ses sorties, il a cependant beaucoup déçu dans le jeu au pied, car fébrile et maladroit.

Bacary Sagna : 7/10

Vif, il a parcouru son côté droit de long en large, bloquant les occasions adverses qui passaient par son aile. Par son apport offensif précieux, il aurait mérité une passe décisive, ses centres étant distillés avec justesse.

Lucas Digne : 6,5/10

Malgré un match globalement complet, le Parisien ne semble pas avoir la carrure de Patrice Evra. Même s'il a provoqué l'expulsion de Valencia, et apporté beaucoup offensivement, ses interventions n'ont pas toujours été suffisantes pour bloquer les contres sud-américains.

Laurent Koscielny : 7/10

Le Gunner, auteur d'une mauvaise entrée contre la Suisse, a cette fois tenu bon. Les rares fois où Sagna a été pris de vitesse, il a parfaitement défendu en tant qu'arrière droit, empêchant l'Equateur de prendre l'avantage. Sans jamais se précipiter, il a contenu les offensives adverses.

Mamadou Sakho : 6,5/10

Le héros de la qualification française, diminué par une douleur à la cuisse, a souvent été pris de vitesse par Valencia, mais a compensé par une mise à l'épreuve de tous les instants, ainsi qu'une bonne lecture du jeu.

Remplacé à l'heure de jeu par Raphaël Varane, qui a également souffert de la vitesse d'exécution des attaquants de la "Tri".  

Morgan Schneiderlin : 7/10

Pour sa deuxième sélection, le milieu de Southampton a rayonné, remplaçant parfaitement Cabaye dans le rôle de sentinelle. Toutes les relances françaises sont passées par lui, et il a redistribué les ballons à merveille. Un match plein.

Paul Pogba : 6,5/10

Moins en vue qu'a l'accoutumée, le milieu turinois a beaucoup tenté, mais, défensivement, a été mis en difficulté. Ses gestes techniques ont illuminé le match, mais ses ouvertures n'ont pas changé la donne : les Tricolores n'ont pas trouvé la faille.

Blaise Matuidi : 7/10

Increvable. Encore très actif, le Parisien a rayonné par son activité, évoluant quasiment en position d'ailier gauche, sans oublier ses tâches défensives. Il s'est aussi procuré une belle occasion, mais sa frappe sous la barre n'a pas trompé la vigilance de Dominguez.

Remplacé à vingt-cinq minutes de la fin par Giroud, qui est passé tout près d'offrir la victoire au onze tricolore dans le temps additionnel.

Moussa Sissoko : 6,5/10

Aligné comme ailier droit, il a joué un cran plus bas, étouffant les milieux adverses par sa puissance. Il a failli ouvrir le score d'une belle volée en angle fermé, mais a ensuite laissé les centres et les débordements à Sagna.

Antoine Griezmann : 7/10

Le jeune joueur de la Real Sociedad a fait souffrir ses pendants équatoriens, de par sa vitesse et sa capacité à manoeuvrer dans les petits espaces. Il s'est offert la plus belle occasion du match, voyant sa reprise du gauche détournée sur le poteau par Dominguez, inspiré sur ce coup-là.

Remplacé par Rémy à dix minutes de la fin. Le Magpie a vainement fait parler sa vitesse, mais n'a pas eu le temps de pleinement s'exprimer

Karim Benzema : 6,5/10

Un match compliqué pour lui, car muselé par les centraux de l'équipe adverse. Il a cependant bien géré cette situation complexe, remisant intelligemment, pour ses milieux, et parvenant à se créer des occasions intéressantes au coeur de la défense.