Costa Rica - Grèce : match d'outsiders

Ce n'est peut-être pas l'affiche la plus alléchante des huitièmes de finale, mais Costa Rica - Grèce sera un match intéressant à suivre. Pourquoi ? Car il met aux prises de outsiders "surprises" de ce Mondial.

Costa Rica - Grèce : match d'outsiders
©Montage VAVEL
Costa Rica
Grèce |22:00

C'est ce qu'on appelle l'affiche "surprise". Le Costa Rica s'est sorti, avec la manière du groupe de la mort du Groupe D et a finit premier. Pour la Grèce, la tâche était plus compliquée, et les Grecs ont galéré pour venir à bout de la Côte d'Ivoire pour échapper à l'élimination. 

Le Costa Rica : la surprise du chef

Le Costa Rica a, d'ores et déjà marqué son histoire. Qualifiée et sortant d'un groupe de la mort, impossible à s'extirper sur le papier, le Costa Rica a maté l'Uruguay et l'Italie. Avec des joueurs qui savent bien manier le ballon à l'image de Joel Campbell, le Costa Rica pourrait même rêver d'une qualification en quart. Car, cette équipe est tombée sur l'équipe la plus faible de ces huitièmes de finale, la Grèce. L'engouement est grand dans le pays, où le sélectionneur, Luis Pinto pourrait être élu citoyen d'honneur. Un véritable plébiscite pour une nation qui n'a toujours pas finit avec le Mondial. Ce soir, le Costa Rica a l'occasion de montrer qu'elle a encore les pieds sur terre. Mais, peut-être qu'elle sera trop fatiguée, après trois matchs aboutis?

La Grèce, le non-glamour typique

La Grèce aura à coeur de poursuivre une candidature dont elle a failli passé à côté. En décrochant une qualification dans les dernières secondes contre les Ivoiriens, les Grecs ont souffert pour sortir du groupe où la Colombie était favorite. Mais, cette fois-ci, les Grecs sont bien huitièmes. La rage grecque pourrait faire défaut à une équipe du Costa Rica, encore faible sur le plan mondial. Car avec des joueurs, peu connus mondialement, cette équipe de Grèce a su jouer de son collectif, complémentaire, entre les jeunes et les anciens. Seul bémol, et de taille : la Grèce ne marque pas, voire très peu. Un vrai avantage pour les sud-américains. Mais, Samaras et les siens devront rectifier le tir s'ils veulent voir les quarts de finale. 

La clé du match : les détails 

Dans ce match, qui s'annonce serré, les Costa-Ricains et les Grecs auront toutes les peines du monde, mais devront concrétiser leurs occasions. Car dans ce genre de match, où le match restera sûrement fermé, les attaquants seront les premiers à être responsables ou coupables de l'élimination ou de la qualification. Ce sera aussi l'occasion d'avoir un duel à distance entre l'attaquant Joel Campbell, le Costa-Ricain et l'attaquant, Samaras, le Grec.