Argentine-Suisse : Rencontre plus indécise qu'elle n'y paraît

Ce mardi, l'Argentine affronte la Suisse à 18 heures en huitièmes de finale de la Coupe du Monde. Si l'Albiceleste part favorite, ce match ne sera pas une partie de plaisir pour les Sud-Américains.

Argentine-Suisse : Rencontre plus indécise qu'elle n'y paraît
©Montage VAVEL
Argentine
Suisse | 18h

Sur le papier, cette rencontre paraît à sens unique. L'Argentine, double championne du Monde (1978, 1986), qualifiée à chaque édition depuis 1974 et en quarts de finale dans trois des quatre dernières éditions part largement favorite devant la Suisse, qui n'a jamais été plus loin qu'en quart de finale et dont le dernier quart de finale date de... 1954. Pourtant, il y aura sûrement match ce mardi car le niveau des deux équips n'est pas si éloigné que l'on veut bien le croire.

L'Argentine, toujours de justesse

L'Albiceleste a joué sa phase de poule dans le groupe F, largement à sa portée puisqu'il était composé de l'Iran, de la Bosnie-Herzégovine et du Nigéria. Mais ne s'est pas baladée, loin de là. Tout d'abord, pour son premier match, l'Argentine ne s'est imposé que 2-1 face à la Bosnie-Herzégovine (compte-rendu de la rencontre), qui disputait là le premier match de son histoire dans la compétition. Les Sud-Américains ont bénéficié d'un but contre son camp de Lulic dès l'entame (min. 3) et d'un éclair de génie de Lionel Messi avant de trembler jusqu'au bout et de ne s'imposer que par un but d'écart suite à la réduction du score d'Ibisevic.

Lionel Messi, deux tiers des buts Argentins

Pour son deuxième match, les Ciels et Blancs ont également soufferts, passant tout prêt de la correctionnelle face à l'Iran avant de s'imposer sur le score étriqué de 1-0 grâce à une nouvelle réalisation de Lionel Messi (compte-rendu de la rencontre). Dans leur troisième match face au Nigéria, les Argentins ont même encaissé deux buts de Musa et s'en sont encore remis à... Lionel Messi, qui a inscrit un doublé. Une victoire 3-2, une nouvelle fois dans la douleur (compte-rendu de la rencontre). Si Lionel Messi venait à être blessé où à passer à côté de son match, l'Argentine en souffrirait car les attaquants Higuain et Di Maria sont totalement passé à côté de leur début de Mondial. Si la Suisse arrive à bloquer la Pulga, l'exploit est possible.

La Suisse n'a rien à perdre

En face, les Helvètes n'auront rien à perdre, tout à gagner. Deuxième de leur poule après des succès face à l'Équateur (2-1, compte-rendu de la rencontre) et au Honduras (3-0, compte-rendu de la rencontre) malgré un revers face à la France (2-5, compte-rendu de la rencontre), ils ont prouvé qu'ils seraient au rendez-vous et qu'ils ne compteraient pas jouer le rôle de figurant ce mardi. Meilleure équipe Suisse depuis six décennies selon certains, les joueurs de la Nati auront toute la pression d'un pays derrière eux. Mais vu le nom de leur adversaire, cette pression devrait avoir un effet plus positif que négatif.

Xherdan Shaqiri : "Tout est possible"

Les Suisses seront aussi poussé par un allant semblable à celui des équipes amateures de Coupe de France qui rencontre une équipe professionnelle, même si le fossé est moins grand. Xherdan Shaqiri, auteur d'un triplé lors du dernier match face au Honduras a ainsi déclaré : "C'est un rêve pour nous. La petite Suisse est face à une formidable conquête. Ce sera un beau match. On ne sera pas le favori, mais on jouera pour gagner et montrer de belles choses. Tout est possible". Tout est possible. Cette phrase résume bien cette rencontre qui pourrait bien accoucher d'une surprise. Le Costa Rica l'a bien prouvé... et le Chili a falli en faire de même. Celà se passera-t-il ? Réponse ce mardi soir, aux alentours de 20 heures, voire plus tard si affinités...