La Belgique s'impose au bout de la nuit

Dans un match spectaculaire, la Belgique s'impose contre les Américains (2-1), au bout de la prolongation, après avoir buté pendant 90 minutes sur un Tim Howard des grands soirs.

La Belgique s'impose au bout de la nuit
Lukaku - De Bruyne, duo payant (crédit-photo : FranceInfo)
Belgique
2 1
Etats-Unis
Belgique: Courtois; Toby, Van Buyten, Kompany (carton jaune 41'), Vertonghen; Witsel, Fellaini, De Bruyne; Hazard (Chadli 110'), Mertens, Origi (Lukaku 90').
Etats-Unis: Howard; Fabian Johnson (Yedlin 31ème), Omar Gonzalez, Besler, DeMarcus Beasley; Jermaine Jones, Cameron (carton jaune 17ème), Bedoya (Green 105'), Zusi (Wondolowski 71ème), Bradley; Dempsey.
SCORE: 1-0 : 94ème minute : De Bruyne 2-0 : 104ème minute : Lukaku 2-1 : 106ème minute : Green
ARBITRE: DJAMEL HAIMOUDI
ÈVÉNEMENTS: Huitièmes de finale - Coupe du Monde 2014 ARENA FONTE NOVA

Les Belges et les USA étaient en confiance avant de s'affronter au stade Fonte Nova. Le match était sur le papier ouvert, mais l'était-ce vraiment sur le pré? 

La confirmation : un match ouvert

Pas le temps de chômer et Origi est plus rapide face à la défense, et tente une frappe croisée, bien sortie par Tim Howard (1ère minute). La récupération américaine est approximative, mais leur pressing prend de l'allure, même si le Belgique domine le ballon. La première occasion américaine, menée sur un contre aura le mérite de faire réveiller la partie : avec un beau placement de Bradley devant les Belges, le ballon retombe sur Dempsey, qui d'un plat du pied ne trompe pas Courtois (20ème). Le match s'emballe, et De Bruyne s'offre une belle occasion, après un crochet devant Gonzalez, mais le Belge loupe sa frappe, qui file à côté (22ème). Preuve que la Belgique continue de pousser, Eden Hazard se retrouve en position de tir à 25 mètres, mais Howard est vigilant (28ème). Mais, du côté USA, on n'abdique pas, à l'image d'une frappe de Jones, qui passe à côté des buts belges (33ème). De Bruyne, encore lui, reçoit un ballon d'Origi devant la surface, mais la frappe est encore captée par le gardien américain. La mi-temps se termine sur un bon rythme, même si les Américains laissent transparaître un peu moins d'ambition offensive.

Le show Howard

La deuxième mi-temps reste 100% belge, à l'image d'une tête de Mertens, sur un centre de l'omniprésent De Bruyne, qui est dégagée par Tim Howard (47ème). Origi pousse avec une nouvelle tête, qui touche la barre (56ème). Preuve que la Belgique est dans son temps fort, Mertens reprend un centre en retrait d'une Madjer, mais ça passe à quelques centimètres à côté ! (58ème). La Belgique pousse toujours, Witsel se retrouve en situation de frappe, mais elle passe à côté. Origi, encore lui, bute encore sur Tim Howard (71ème). Les attaquants belges sont dangereux, mais toujours pas de but, à cause d'un Tim Howard dans un grand soir, en gagnant un énième duel face à Mirallas (76ème). Eden Hazard a beau être transparent, son occasion sur une reprise de volée bute encore sur Tim Howard (79ème). Mais, Tim Howard n'est pas prêt d'abdiquer, à l'image d'une nouvelle frappe d'Origi pour les gants de Howard (84ème). Tim Howard va-t-il céder ? Non, car Kompany va encore buter sur Tim Howard (89ème), après avoir repris difficilement une passe en retrait de De Bruyne. Mais, les USA, transparents en seconde période auraient pu tuer le match, mais le nouvel entrant Wondolowski loupe le cadre, alors qu'il était seul devant Courtois (92ème). Pas de but et un 0-0 heureux pour les Américains. Prolongations ! 

Enfin le but... Plutôt les buts ! 

Malheureuseument pour les Américains, le début des prolongations voit déjà un but pour la Belgique, grâce à De Bruyne, à la suite d'un énorme travail de Lukaku, côté droit, pour transmettre en retrait au milieu belge qui contourne les défenseurs avant de battre Tim Howard, qui n'est plus invincible dans cette rencontre ! (94ème). La réaction américaine tarde à venir, les organismes sont cuits, et la débacle n'a pas tardé : Lukaku y va d'un deuxième but sur un contre de De Bruyne, qui remet à Lukaku, qui n'a plus qu'à marquer d'une frappe enroulée, un peu en l'air (104ème). A peine la seconde période de la prolongation reprise, les Américains qu'on ne sentait plus dans ce match, se redonnent un peu d'espoir en réduisant la marque, grâce à Green, qui d'une reprise un peu manquée trompe Courtois (106ème). Les Américains sentent le vent tourné, mais Jones manque le cadre (108ème). Mais, Tim Howard retarde le break pour les Belges, en réalisant son 15ème arrêt devant Lukaku, seul devant deux défenseurs ! (110ème). Mais les USA sont encore là, et sur une combinaison avec Bradley, Dempsey se retrouve face à Thibault Courtois qui sort peut-être l'arrêt du match ! (113ème). Mais, par la suite, les Américains, rués vers l'attaque vont se révéler trop brouillons pour réinquiéter la Belgique. La Belgique de Wilmots a montré qu'elle est désormais bien montée en puissance. Les Américains payent une stratégie trop peu ambitieuse. Mais le match était spectaculaire ! 

La Belgique affrontera l'Argentine de Lionel Messi, deux équipes qui voudront jouer au ballon !