Pays Bas-Costa Rica : Qui pour une demie ?

Pour ce quatrième quart de finale, on attendait une toute autre opposition, mais la surprise Costaricienne est venue s’immiscer avec les tous meilleurs pour jouer une place en demi-finale. Analyse de la rencontre ainsi que des clés du match.

Pays Bas-Costa Rica : Qui pour une demie ?
©Dani Mullor/VAVEL
Pays Bas
Costa Rica | 22h

Le Costa-Rica a crée une énorme sensation dans ce Mondial en se qualifiant au nez et à la barbe des tous meilleurs (Italie, Uruguay) pour les quarts de finales. Et malgré une équipe des Pays-Bas en grande confiance qui se dresse devant eux, ils content bien ne pas jouer petit bras !

Les Pays-Bas partent favori

Dans ce match un favori se dessine sans conteste, il s'agit des Pays-Bas. En effet leur expérience du haut niveau avec une finale en 2010 jouera un rôle prépondérant dans cette rencontre. Face à des Ticos qui sont pour la première fois de leur histoire en quart de finale, les Oranje partiront avec un avantage dans ce domaine. En plus de leur expérience, la sélection de Louis Van Gaal pourra s'appuyer sur son incroyable duo d'attaquant composé d'Arjen Robben et de Robin Van Persie et auteur de six buts à eux deux dans ce mondial. Cette équipe est également très bien équilibré avec une attaque qui marque des buts, beaucoup de buts et une défense très solide et compacte qui montre de bien belles choses. Alors, pour tous ces points, avantage Pays-Bas.

 

Le Costa-Rica en outsider

L'équipe de Jorge Luis Pinto aura une vraie carte à jouer dans ce match. Dans la peau de l'outsider, elle n'aura aucune pression après une Coupe du Monde plus que réussi. Les Ticos sont sortis 1er de la poule de la mort (Italie, Uruguay et Angleterre) et se sont défaits d'une belle équipe Grecque en huitièmes de finale. Les Costariciens auront le public et tout un peuple derrière eux comme depuis le début de la Coupe du Monde en tant que petit poucet. Ils possédent également un gardien étincelant, Keylor Navas, qui a réalisé des arrêts de classe mondiale notamment contre la Grèce et qui a encaissé seulement deux buts en quatre matchs. Le manque d'expérience peut en revanche leur coûter cher au même titre qu'une attaque en demi-teinte.

 

La clé du match : Défense et contre pour les Ticos ?

Les joueurs du Costa Rica vont-ils passer leur temps à défendre et jouer les contres à fond ou plutôt prendre le jeu à leur compte pour construire au milieu de terrain ? Cette interrogation est la clé du match en effet deux options tactiques s'offrent à eux avec une défense à cinq et un dispositif en 5-2-3 qui montrerait leur volonté de jouer bas ou une défense à trois comme contre la Grèce avec un dispositif en 3-4-3 et avec une supériorité au milieu de terrain. Le choix de Pinto, l'entraîneur du Costa Rica aura forcément un impact sur la rencontre et obligera les joueurs des Pays-Bas à s'adapter au mieux pour les contrer. L'attaquant Costaricien appartenant à Arsenal, Joel Campbell, sera notamment à suivre de près pour la défense hollandaise.