France - Espagne : Pour garder le rythme

Pour son premier match depuis la Coupe du Monde au Brésil, l’Equipe de France reçoit l’Espagne ce jeudi soir au Stade de France avec la ferme intention de surfer sur la confiance acquise ces derniers mois. Présentation.

France - Espagne : Pour garder le rythme
France - Espagne : Pour garder le rythme ©francetvinfo.fr
France
Espagne

Solides et séduisants à la Coupe du Monde, les Bleus vont tenter ce jeudi soir de confirmer face à leur public contre une équipe espagnole en pleine reconstruction mais encore pleine de ressources. C’est à une affiche disputée et passionnante que nous devrons assister entre une Roja qui recherche une nouvelle dynamique et une équipe de France en pleine confiance et qui compte se baser sur son beau parcours au Mondial brésilien.

La France dans la continuité

Sans surprises, Didier Deschamps va s’appuyer sur le groupe qui a participé à la Coupe du Monde pour cette rencontre amicale face à la Roja. Hormis Steve Mandanda, Jérémy Mathieu et Alexandre Lacazette qui remplacent Mickaël Landreau, Laurent Koscielny et Olivier Giroud, le sélectionneur français a appelé les mêmes joueurs présents au Mondial pour les confrontations face à l’Espagne ce jeudi et la Serbie ce samedi. Derrière cette stratégie se cache l’idée de consolider un groupe qui s’est affirmé ces derniers mois et l'envie d’insuffler une réelle dynamique collective à l’équipe de France. Cette rencontre face aux hommes de Del Bosque sera alors l’occasion de lancer une nouvelle ère, qui aura pour conclusion l’Euro 2016 en France. Le temps de la construction est désormais révolu. Voici désormais le moment pour Didier Deschamps de renforcer son groupe et d’y apporter certaines retouches d’ici deux ans. Ce France – Espagne est alors un premier test pour une équipe qui va devoir confirmer ce qu’elle a démontré au Brésil. C’est l’équipe-type qui devrait débuter ce match, affirmant la confiance acquise au cours des derniers mois.

Place à la nouveauté pour l’Espagne

©toutdroitréservé

Avec la fin du passing game et son élimination dès le premier tour de la Coupe du Monde, l’Espagne est en pleine reconstruction et se cherche un nouveau style. Ainsi, cette rencontre face à la France sera l’occasion pour Vicente Del Bosque de lancer et observer de nouveaux joueurs, censés incarner le renouveau de la Roja. Dans chaque secteur, de nouveaux visages font leur apparition, prenant la place de cadres comme Xavi, David Villa ou Xabi Alonso qui ont tiré leurs révérences suite au Mondial. Derrière, le jeune latéral du Real Madrid, Carvajal a été appelé par Del Bosque tandis que le puissant arrière central de l’Athletic Bilbao, Mikel San José va tenter d’apporter de la stabilité à une défense en quête de patron depuis le retrait de Carles Puyol. Au milieu, Iturraspe, le métronome de Bilbao pourrait faire ses premiers pas sous le maillot de l’Espagne alors qu'Isco, le meneur du Real Madrid a été sélectionné pour apporter sa technique et sa capacité à jouer entre les lignes. Enfin devant, le prolifique attaquant de Valence, Paco Alcacer a été appelé par Del Bosque pour apporter de la vitesse à une attaque espagnole qui a manqué de tranchant au Brésil. Précieux pour sa polyvalence, Raul Garcia est également un des nouveaux visages de la Roja dans le secteur offensif. C’est donc une Espagne new look que les Bleus vont affronter, avec les incertitudes mais les surprises que cela peut représenter.

L’Espagne avec le ballon, les Bleus pour jouer le contre ?

La question se pose donc, à quel genre d’opposition allons-nous assister ? L’Espagne va-t-elle totalement renier les principes qui l’ont amené  au succès ou va-t-elle évoluer vers un jeu plus tranchant tout en conservant la volonté de procéder par attaques placées ? Quoiqu’il en soit, ce France – Espagne devrait être la confrontation entre deux styles différents. Les Bleus risquent certainement de défendre bas et de chercher à se projeter rapidement en contre. En 4-3-3, les hommes de Deschamps auront pour but de resserrer les lignes défensives et de bien défendre dans la largeur pour fermer toutes possibilités de débordement à l’Espagne. Devant, Benzema, Valbuena et Griezmann devraient débuter pour exploiter les espaces laissés dans le dos par les défenseurs espagnols et mettre du rythme en phases offensives. Le milieu de terrain français aura alors un rôle prépondérant dans l’équilibre de l’équipe et l’efficacité du plan de jeu mis en place par Deschamps. Il devra tout d’abord protéger ses défenseurs en contestant la domination technique annoncée des espagnols et aura ensuite la charge de relancer proprement et se projeter rapidement vers l’avant pour soutenir ses attaquants en phases offensives. Le plan des Bleus est simple, mais il est clair et a fait ses preuves lors du Mondial.

©leplus.nouvelobs.com

Côté espagnol, le plan s’annonce plus opaque et indécis. Il est cependant fort à parier que les hommes de Del Bosque chercheront à faire le jeu. La Roja aura à cœur de séduire mais aussi de retrouver cette efficacité qui lui a fait défaut au cours du Mondial. Pour servir un Diego Costa irrésistible avec Chelsea, il est probable que les ailiers espagnols soient libres de rentrer dans l’axe et que les milieux de terrain viennent jouer dans les 30 derniers mètres. Les arrières latéraux auront également la possibilité de déborder pour contourner le bloc français. C’est à un jeu plus direct qu’il faut s’attendre côté espagnol, suite à la chute du passing game. Défensivement, Busquets aura vraisemblablement le rôle de troisième arrière central en phases offensives pour assurer la couverture et protéger l’axe défensif de tout contre français. Même si dans les grandes lignes, la manière dont vont jouer les hommes de Del Bosque reste prévisible, il est difficile de définir comment ceux-ci vont utiliser le ballon et les réglages qui vont être apportés suite à l’échec de la Coupe du Monde.

Les compositions probables :

France : Lloris - Debuchy, Varane, Sakho, Evra - Pogba, Cabaye, Sissoko - Valbuena, Griezzman, Benzema.

Espagne : Casillas - Azpilicueta, Ramos, Albiol, Alba - Koke, Busquets, Cesc - Silva, Pedro, Diego Costa. 

Parce que cette affiche sera l’opposition entre deux sélections aux dynamiques différentes, parce que les Bleus auront pour but de confirmer leur belle Coupe du Monde et parce que la Roja aura à cœur de la faire oublier, ce France – Espagne s’annonce passionnant et haletant. Mais au-delà de cela, cette rencontre amicale pourrait donner de précieuses informations quant aux évolutions tactiques et techniques de ces deux équipes…