France Espoirs : victoire facile contre les Pays Bas (4-1)

Les français ont dominé sans trop forcer des néerlandais bien faibles défensivement. Le monégasque Anthony Martial a notamment inscrit un doublé.

France Espoirs : victoire facile contre les Pays Bas (4-1)
Les bleuets de Benzia ont facilement disposé de leurs homologues oranges.(crédit photo fff.fr)
France Espoirs
4 1
Pays Bas Espoirs
France Espoirs: Nardi - Conte, Laporte, Gbamin, Mendy - Rabiot, Tolisso, Sanson, Walter - Benzia, Martial.
Pays Bas Espoirs: De Fockert - Karsdorp, Kongolo, van Beek, Woudenberg - Ayoub, Vilhena, van Overeem - Boëtius, El-Ghazi, Kishna.
SCORE: Benzia (17'sp) Martial (55' sp 65') Tolisso (73') pour la France. Menig (68') pour les Pays Bas
ARBITRE: M. Stieler
ÈVÉNEMENTS: Match de préparation Stade Louis-Dugauguez, Sedan. Pelouse en mauvaise état.

Le match :

Après une victoire facile face à l'Estonie il y a quelques jours (6-0 buts de Tolisso, Haller x3, Sanson et Benzia), les bleuets recevaient à Sedan leurs homologues néerlandais en amical et s'attendaient à plus de résistance.

Hier soir, les français ont facilement disposé des hollandais pas bien inspirés autant offensivement que défensivement. Les tricolores ont pris le dessus grâce à un bon pressing (très haut) empêchant la relance des oranges.

Les français se procurent les premières occasions du match par l'intermédiaire du montpelliérain Sanson qui a été intenable ce lundi soir ou encore sur le coup franc du rhodannien Tolisso (vers la 9ème minute de jeu).

Une dizaine de minutes plus tard, Martial également en forme, est taclé en pleine surface de réparation par un défenseur néerlandais, sanction ultime et  pénalty que tranforme Benzia qui prend à contre de pied côté droit le portier visiteur 17' : 1-0 pour les bleuets.

Puis le rythme est retombé et les français ont levé le pied, les visiteurs n'ont pas su en profiter, en effet sur un corner la défense française rate son dégagement Overeem, seul, arme une terrible frappe (terrible par sa puissance) qui s'écrase sur le poteau de Paul Nardi, le gardien lorrain prété par Monaco.

Les tricolores réveillés par ce sursaut visiteur repartent à l'attaque mais sans réussite.

M. Stieler siffle la mi-temps sur ce score d'un but à zéro en faveur des français.

Au retour des vestiaires, Martial obtient de nouveau un pénalty, cette fois il se charge de le tirer et ralentit sa course d'élan mais transforme la sentence (frappe similaire à celle de Benzia) 2-0.

Puis à la 65ème minute de jeu, Rabiot récupère un ballon en milieu de terrain fixe son défenseur et transmet le ballon dans la profondeur et dans la course de Martial qui d'une frappe croisée va inscrire un doublé et donner un avantage de trois buts aux bleuets. 3-0

Mais juste après le remise en jeu néerlandaise, les français se relachent, la défense est statique et le numéro 10 visiteur dribble et passe le ballon à Menig jeune joueur de l'Ajax qui réduit le score. 3-1 68'.

Les français réagissent de nouveau Benzia dans la surface, faute stupide et nouveau pénalty ! Cette fois c'est un autre lyonnais -Tolisso- qui marque en force. 4-1 73'.

Le sérial buteur français Sébastien Haller en Eredivisie (prété par l'AJA Auxerre) entre en jeu mais on en restera la malgré les dernières offensives visiteuses. Le score final est donc de 4-1, large victoire tricolore "sans trop forcer", on retiendra les 3 pénalties et le doublé de Martial.

Pierre Mankowski est ravi de ce résultat : "C'est vraiment un bon match"

 

Au total on a donc 10 buts marqués et un seul encaissé en 2 matchs de préparation.

 

Les compositions :

France : Nardi - Conte, Laporte, Gbamin, Mendy - Rabiot, Tolisso, Sanson, Walter - Benzia, Martial. 

Pays-Bas : De Fockert - Karsdorp, Kongolo, van Beek, Woudenberg - Ayoub, Vilhena, van Overeem - Boëtius, El-Ghazi, Kishna.