Des Play-Off loin d'être finis

En Belgique, les équipes sont déjà à mi-parcours dans les Play-off 1 et des enseignements peuvent déjà ressortir. Entre des brugeois tout sourire et des standardmen pâlots, faisons le point après la manche aller du vrai championnat belge.

Des Play-Off loin d'être finis
Des Play-Off loin d'être finis

La phase classique terminée, place aux Play-Off 1. La lutte est ouverte mais on peut distinguer 2 groupes : le premier formé par le Fc Bruges, La Gantoise et Anderlecht. Le second par Courtrai, Charleroi et le Standard. Pour rappel, les points acquis lors des 30 premières journées sont divisés par deux. Le classement était le suivant: Bruges, Gand, Anderlecht, Standard, Courtrai et Charleroi.

Débutons notre petit tour et pour cela, honneur au leader et ce, depuis la 16ième journée de la phase classique: le FC bruges. A défaut d'être séduisants et dominateurs, les Blauw en Zwart ont opté pour le pragmatisme et le jusqu'au-boutisme. Menés lors de chaque rencontre, les hommes de Michel Preud'homme ont pu compter sur leur force mentale pour revenir quatre fois dans la partie pour engranger au final 10 points sur 15 et un total de 41 points. Un bilan chiffré intéressant mais les gazelles inquiètent de par leur jeu. Excepté la seconde mi-temps de mercredi face à charleroi (encore loin d'être fameux), jamais les brugeois n'ont proposé un jeu digne d'un futur champion de Belgique. Certes, lors des fins de matches, De Sutter et cie puisent dans leur réserve la force de revenir dans la partie mais, ça ne peut eclipser la pauvreté technique observée lors de la majorité de chaque partie. Si le club veut balayer 10 ans d'attente pour un titre de champion, il va devoir augmenter le niveau de jeu au risque de voir revenir un concurrent tel qu'Anderlecht ou encore La Gantoise.

En seconde place, La Gantoise se trouve à 2 points et avec le même nombre de points en P-O que le Club de bruges. Hein Vanhaezbrouck a réussi à remettre les Buffalos sur la route du succès après 2 ans d'absence dans le top 6 belge. Des 6 équipes engagées dans ces P-O, le KAA  GENT est peut-être la plus belle à voir évoluer. Grâce à des ailiers remuants, comme la trouvaille Moses Simon, un avant mobile et très bon pivot comme Depoitre, Gand pourrait  légitemement revendiquer plus qu'un rôle d'outsider. Mais, comme on a pu le voir dimanche dernier dans le choc face au Club brugeois, le manque d'expérience dans les grands moments risquerait de leur jouer un mauvais tour. Alors que les buffalos menaient 2-0 à domicile à 15 min du terme, un but des Blauw en Zwart a complètement fait douter l'équipe qui a reculé et craqué à 3 min du terme (score final 2-2). Hier soir dans l'autre choc face à Anderlecht, Les gantois ont fait exactement le contraire et se sont imposés à la 91 ème minute face aux mauves (2-1). De quoi les remettre en confiance avant la phase retour.

Complétons le trio avec Anderlecht. Peu habitués à se retrouver à cette place, les bruxellois sont à 6 longueurs du leader avec 35 points et seulement 6 pris en P-O. Insipides, merveilleux ou  catastrophiques, les Mauves jouent aux montagnes russes. Invisible face à charleroi (petite victoire 1-0), dépassé dans tous les compartiments face au standard lors des 2 premières journées, le club de la capitale s'est réveillé lors de 3ème journée face à Bruges. Pendant 70 min, Anderlecht a proposé ce que je considère comme le meilleur football des P-O, une domination sans partage et des brugeois inexistants. Le seul hic, les occasions manquées de "tuer" le match. Lors des 20 dernières minutes, une immense fébrilité défensive s'est emparée des mauves pour encaisser 2 buts sur phases arrêtées (comme lors de leurs 3 derniers affrontements)! Le match suivant, le RSCA a sorti une prestation de haut vol (on passera le tacle extrêmement dangereux du gardien bruxellois sur Chevalier) et atomisé Courtrai 5-1. Hier soir, la fébrilité défensive s'est à nouveau fait ressentir avec le but encaissé à la dernière minute sur... corner face à Gand. La classe biberon a encore montré un des ses plus mauvais cotés. Le club pourra t-il dépasser les 2 premiers pour refaire le coup de la saison dernière? Réponse dès ce dimanche à Charleroi.

Charleroi règne sur la Wallonie, le Standard en mauvais élève 

Derrière le trio de tête, nous retrouvons le KV Courtrai. La formation d'Yves Vanderhaeghe fait forte impression cette saison. Alors que tout le monde leur prédisait une saison compliquée suite au départ d'Hein Vanhaezebrouck à La Gantoise, ils ont montré une détermination et un sens du sacrifice impressionnant tout au long de la saison. Invaincus depuis le mois de décembre au Stade des Eperons d'or, les courtraisiens peuvent compter sur un Teddy Chevalier étincellant cette saison. Oublié par Vanhaezebrouck lors de la dernière édition, l'attaquant revit avec 12 buts pour 11 passes décisives. Son match de mardi face au standard a encore pu nous le prouver: 2 assists et une défense liégeoise aux aboits durant la seconde mi-temps. Avec 33 points dont 7 pris à domicile dans ces P-O, notamment une victoire 2-0 face à Bruges, on se demande si une équipe parviendra à les battre dans leur antre ?

Place maintenant aux clubs wallons et commençons par Charleroi. Pour leur première participation  à ces Play-Off, les Carolos surprennent et détonnent. Abstraction faite de leur premier match à Anderlecht et la seconde mi-temps de mercredi face à Bruges, les Zèbres n'ont jamais déçu! Samedi dernier, le choc wallon face au Standard peut même être considéré comme le meilleur match de ces Play-Off. Les deux équipes nous ont offerts une véritable propagande pour le football wallon qui en a bien besoin. Felice Mazzu a réussi à créer un groupe solide pouvant terrasser n'importe quel gros cylindre du championnat. Critiqué en début de saison au vu des résultats très moyens,  les carolos ont trouvé la solution à partir de mi-octobre pour ne plus s'arrêter de grimper dans la hiérarchie et arriver à se hisser parmi les six meilleures équipes du pays. NDLR: qualification lors de la dernière journée grâce à une victoire du... Standard. A mi-parcours, Charleroi fait amende honorable avec 7 points sur 15 et un total de 32 points.

Pour finir, avec un maigre bilan de 3 points sur 15 et 30 points en tout, on retrouve le Standard de Liège. C'est une surprise et une énorme déception de voir les Rouches en queue de peleton. Très bons voire même excellents lors des 2 premières journées (défaite 2-1 par Bruges sur une décision discutable et victoire 3-1 dans le classico face à Anderlecht), les joueurs n'ont pas confirmé lors des matches suivants avec 3 défaites. Pis, après la défaite de samedi face à Charleroi (1-0), Adrien Trebel semblait totalement abbattu au micro de VOO FOOT  et disait déjà adieu au titre. Mardi face à Courtrai, les liégeois n'ont jamais fait le poids et ont de nouveau proposé le même visage que lors de leur pire période de la saison ( battu 3-1). José Riga est déjà le 3ème entraineur cette saison et rien ne présage qu'il le reste la saison prochaine. Après le match de mardi, les supporters ont "gentiment" montré leur mécontentement envers la direction. Pas sur qu'en bord de Meuse la fin de saison soit de tout repos pour le RSCL mais, l'équipe peut encore viser une quatrième place et affronter le vainqueur des Play-Off 2 pour un ticket européen.

Pas le temps de se reposer dans ces Play-off 1, dès demain la 6ème journée nous offre l'affiche Standard-Bruges à 18h suivi dimanche par Courtrai-La Gantoise et Charleroi-Anderlecht. Dans cette compétition si spéciale, la vérité d'un match n'est pas celle du suivant et la fin de saison s'annonce aussi palpitante qu'indécise sur tous les fronts.