Bleus: l'entourage de Benzema mis en doute et des questions (sportives) en suspens

Karim Benzema, l'international français du Real Madrid (81 sélections; 27 buts) est dans l'œil du cyclone. Celui qui avait pourtant bien débuté la saison 2015-2016 avec 7 buts en 8 matchs, depuis blessé et en phase de reprise, a été rattrapé par ses relations extra-sportives. En l'espace de quelques jours, Karim Benzema est passé de la rubrique sport à faits divers. Explications et interrogations.

Bleus: l'entourage de Benzema mis en doute et des questions (sportives) en suspens
Bleus: l'entourage de Benzema mis en doute et des questions (sportives) en suspens

Mis en examen pour chantage auprès de Mathieu Valbuena, cité dans l'affaire "Air Cocaïne."

Outre les diverses affaires mineures pour excès de vitesse ou conduite sans permis, Karim Benzema a, par le passé été plusieurs fois confronté à la justice. Bien souvent, c'est l'entourage de Karim Benzema qui s’illustre plus que le joueur lui-même. Comme en 2012, où sa grand-mère - avec la complicité de ses tantes - essaie d'obtenir gain de cause auprès de la justice pour non-respect d'une pension à hauteur de 1500 euros. Avant que sa grand-mère ne retire la plainte et affirme avoir été manipulée. Egalement, cet épisode survenu au Brésil lors de la Coupe du Monde 2014 avec deux journalistes du quotidien l'Equipe. Ces derniers accusent l'agent de Benzema, Karim Djaziri et un de ses amis de les avoir molestés afin de leur faire savoir que leur papier portant sur l’international français au lendemain de la défaite en quart de finale contre l’Allemagne (1-0), ne leur a pas plu. Cette fois encore, dans les deux affaires où Benzema est cité, celle de la sextape de Mathieu Valbuena et celle d’Air Cocaïne, l’entourage du joueur est mis en doute. Même si au stade des enquêtes, il est trop tôt pour se prononcer.

Au sujet de l’affaire de la sextape, ce jeudi 5 novembre, Karim Benzema a été mis en examen pour « complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs en vue de préparer un délit puni d’au moins cinq ans d’emprisonnement » selon le procureur. Ce qui est reproché à l’attaquant français, c’est d’avoir joué le rôle d’intermédiaire entre son ami d’enfance, approché par des escrocs possédant ladite sextape, et, son coéquipier en bleu Mathieu Valbuena. Karim Benzema, selon plusieurs sources dont Le Monde, aurait dit à l’intéressé lors du dernier rassemblement des bleus à Clairefontaine le 5 octobre de ne négocier qu’avec son ami d’enfance. Toujours selon Le Monde, Benzema aurait même reconnu avoir participé au chantage lors de sa garde à vue mardi dernier. Sauf que, une autre source, L’Obs, fait état d’une conversation téléphonique enregistré le 6 octobre dédouanant le joueur madrilène. Karim Benzema aurait conseillé à son coéquipier de ne « pas payer » et à « laisser sortir » la sextape. Extrait : « Si c’est pour le buzz et que tu as prévenu ta famille, et qu’ils s’en foutent… alors laisse sortir […]. » A ce stade de l’enquête les faits restent donc assez flous et sont à traiter avec extrême prudence.

Le nom du lyonnais est également cité dans l’affaire Air Cocaïne. Bien malgré lui, Benzema, pourrait avoir pris part dans l’un des plus gros trafics de cocaïne. Selon LePoint.fr, l’un des organisateurs présumés des vols transatlantiques, à l’origine du passage de la drogue de République Dominicaine vers l’Europe, aurait été identifié grâce à ses liens avec… Karim Benzema. Il serait agent de joueur en Espagne, et répondrait au nom d’Ali Bouchareb, 43 ans, faisant l’objet de plusieurs mandats d’arrêts internationaux notamment pour braquage. Selon plusieurs sources, c’est lui qui aurait apporté le cash à la compagnie aérienne pour bons et loyaux services. Celui-ci, se présentant toujours comme un proche de Karim Benzema. Lorsque la guardia civil prend Mr Bouchareb en flagrant délit de trafic de cocaïne sur la Costa Del Sol, elle perquisitionne son domicile et trouve plusieurs photo avec Karim Benzema et des chaussures dédicacées. Depuis relâché, la juge d’instruction marseillaise, Christine Saunier-Ruellan s’interroge malgré tout sur la capacité de Mr Bouchareb à payer ces vols transatlantiques coutant plusieurs centaines de milliers d’euros. A-t-il la surface financière nécessaire ? Contacté par LePoint, l’agent de Karim Benzema, Karim Djaziri, dément toute relation entre son client et Ali Bouchareb, affirmant ne « pas avoir connaissance de cette histoire ». Djaziri poursuit : « Karim a 20 millions de fans sur Facebook. N’importe quel fan fou furieux peut avoir pris des selfies avec lui à plusieurs reprises. »

Quid de son avenir au Real Madrid et en Equipe de France ?

Autour de cette affaire, la presse espagnole est scindée en deux camps. Il y a ceux qui relaient cette information choc sans prendre parti comme le quotidien sportif  AS. Et d’autres, qui soutiennent le joueur du Real Madrid. « Confiance en Karim » titrait Marca ce vendredi matin. D’ailleurs, le journal madrilène insiste dans son édition du 6 octobre sur le soutien du club à l’égard de son numéro 9. Pourtant, plusieurs supporters du club de la capitale interrogés par l’envoyé spécial RMC Sport, Nicolas Jamain, fustigent Benzema. L’un d’entre eux affirme que par le passé déjà, « il y a eu des épisodes scandaleux comme celui d’aujourd’hui, […] un joueur comme ça n’a rien à faire au Real Madrid. » Un autre parle de « honte » pour l’institution Real Madrid. « Il humilie le club » affirme-t-il. Avant de poursuivre : « au club, ils ne parlent pas encore de le punir mais les gens vont en tenir compte. Ça aura des conséquences. » Affaire à suivre de l’autre côté des Pyrénées.

En revanche du côté de la sélection, Karim Benzema semble avoir le soutien du staff et surtout du président de la Fédération Française de Football, Noel Le Graet. Le patron du foot français, interrogé vendredi par I-Télé, a assuré tout son soutien à celui qui a grandi dans la banlieue lyonnaise, à Bron. « On ne le laisse pas tomber. Il a des fréquentations à améliorer mais il n’y a pas de décision définitive. J’en ai vu d’autres, des gens en garde à vue et blanchis le lendemain. Il n'y a pas d’affaire Benzema. Il faut attendre que la justice prenne des décisions complètes. » Benzema a finalement été libéré, a pu regagner Madrid et comme le disait si bien Yves Lecoq au travers de PPD, la marionnette des Guignols, « reprendre une activité normale » : le foot.

Quoiqu'il en soit ni Benzema ni Valbuena ne seront présents pour disputer les deux prochains matchs amicaux de l'Équipe de France, contre l'Allemagne et l'Angleterre, prévus les 13 et 17 novembreprochain. Sans faire de commentaire au sujet des affaires concernant le premier, le sélectionneur, Didier Deschamps, a estimé que le second n'était pas dans un état psychologique optimal pour disputer deux matches de niveau international. Des affaires de mauvais augure pour préparer l’Euro 2016 qui pourraient même trainer jusqu’au début de la compétition, qui se disputera dès juin prochain en France.

Jo’ Ferdinand