Première defaite pour la Russie sous l'ère Slutsky (3-1)

La Russie s'est inclinée face à la Croatie dans un match amical.

Première defaite pour la Russie sous l'ère Slutsky (3-1)
Les coéquipiers de Perišić peuvent être heureux. Source photo : Fédération Croate de Football
Russie
1 3
Croatie

Après avoir reçu le Portugal et avoir battu la selecao, la Sbornaia recevait la Croatie dans le stade de Rostov. Retour sur le match qui n'etait pas vraiment essentiel pour la Sbornaia.

Équipe B

Slutsky avait un mot d'ordre: Faire tourner. L'équipe russe que l'on connaît depuis les qualifications de l'euro 2016 n'etait pas alignée. Seul le capitaine vétéran Roman Shirokov (34 ans) et l'ailier Dmitry Kombarov représentait l'équipe A. Dzyuba, Ignashevitch et les autres sont soit sur le banc, soit au repos. 

Ainsi si vous souhaitiez apercevoir de nouvelles têtes russes, découvrir Novoseltsev, Semenov et les autres Yusupov, il fallait regarder ce match.

Une défense trouée

Le rideau de fer russe est tombé. Ignashevitch et Berezutskiy, absent de la charnière défensive, les joueurs russes ont manqué de hauteur dans le jeu défensif. Kombarov toujours excellent dans son rôle de latéral gauche n'a pas eu cette excellence dans le jeu défensif tandis que Shishkin manque d'expérience et cela s'est fait sentir. 

Mais même si une défense se troué, il y a normalement un joueur permettant de sauver l'équipe d'un but. Yuri Lodygin remplace alors Igor Akinfeev pendant la premiere mi-temps puis Artem Rebrov prendra les gants pour la seconde periode . Lodygin est un gardien très talentueux avec ses sorties explosives, ses arrêts surprenant de souplesse et de dextérité. Mais Rebrov...ce gardien a un énorme soucis que son aîné n'a pas... Les erreurs de placement. Le premier et le dernier but croate est dû non seulement au manque d'expérience de la défense mais en plus du manque de visibilité de Rebrov. Mais il faut se rassurer, Akinfeev restera en place, comme il l'a montré face aux portugais.

Les milieux et les attaquants prometteur 

Ionov, Ignatiev, Smolov...Des noms que vous connaissez sans doute moins bien que Dzagoev, Kokorin ou Denisov mais tout aussi prometteurs. Le jeu des milieux était fluide, les passes fortement facilité par le jeu de Shirokov, les débordements du madrilène Cheryshev ont porté l'excellent Smolov qui a pu mettre la pagaille dans la défense croate. 

Mais ce n'était pas suffisant. Les russes n'ont pas réussi à dominer la Croatie bien emmenée par Mandzukic, Perisic et Kalinic. 

Le match 

On a senti la défense russe mauvaise dès l'entame. Le moindre corner, dangereux à la base, se révélait encore plus périlleux.  Mais c'est pourtant Smolov qui ouvre le score à la 14 ème minute sur un service de Ionov. Mais les russes, malgré de belles occasions provoquées par les attaquants russes notamment Dzyuba entré à la fin du match élimine un défenseur à l'arrêt et frappe trop faiblement pour inquiéter le gardien croate. 

Les croates jouaient en profondeur et en débordement et très souvent, les ailiers se sont vus s'absenter pour prêter main forte aux centraux Vasin et Semenov, trop faible. Le premier but croate est signé Nikola Kalinic. D'un centre à ras de terre Kalinic pousse le ballon dans les buts de Rebrov alors entré à la mi-temps. Le second but de la Croatie est un bijou. Brozović ne se laisse pas prendre par une défense aux abonnés absent  et trois minutes après le premier but il délivre une frappe puissante qui se heurte à la barre transversale de Rebrov et le ballon entre dans les buts russes. Le dernier but ressemble au premier. Un joueur croate est face à Artem Rebrov mais décale pour Mandzukic qui  plante un troisième but à la sbornaia qui n'avait plus goûté à la défaite depuis cet été face à l'Autriche. 

Le bilan :

Malgré la défaite de la sbornaia, il ne faut pas faire de bilan. Car l'équipe n'est absolument pas représentative de celle qui sera présentée à l'Euro. Il a manqué un peu de chance aux russes pour clouer les Croates.  Mais la chance ne suffit pas.  

La Croatie n'etait pas impressionnante. Malmenée par les milieux et les attaquants russes, elle n'a trouvé la faille en jouant sur une charnière défensive inexpérimentée et un gardien discutable. 

Resultat final: 

Russie 1-3 Croatie

(Smolov 14' ; Kalinic 57', Brozović 60', Mandzukić 82'