Qualif Euro U21 2017 : Les Bleuets prennent la tête du groupe C

Malgré une nette domination dans le jeu, l'Equipe de France Espoirs a lutté plus d'une heure avant de tromper un excellent gardien écossais.

Qualif Euro U21 2017 : Les Bleuets prennent la tête du groupe C
Première réussie pour le Rennais Ousmane Dembélé - Crédit Photo: Ouest-France
France
2 0
Ecosse
France : Didillon-Conte (Gbamin 45'), Kimpembe, Laporte (Langlet 55'), Pavard - Walter, Tolisso, Rabiot - Cornet (Lemar 88'), Dembélé, Haller.
Ecosse : Hamilton- Love, McGhee, Souttan, Kingsley - King, Slaters, Henderson (Christie 78'), Gauld, Nicholson (McKay 70'), Cummings (McBernie 83')
SCORE: Haller (69', 74')
ARBITRE: Arbitre: Nikola Dabanovic (Macédoine). Avertissements : Laporte (26') / Gauld (46')
ÈVÉNEMENTS: Stade Jean Bouin, à Angers (49)

Les Bleuets ont connu un début de rencontre difficile à Angers.
Si les Ecossais étaient bien en place, c’est surtout un manque d’application qui n’a pas permis aux hommes de Pierre Mankowski d’asseoir d’entrée leur domination. Une perte de balle de Rabiot dès la 5e minute obligeait le capitaine Laporte à revenir tacler Henderson qui filait au but. Ce dernier fut aussi l’auteur de nombreux ballons perdus, loin de ses prestations en Liga avec Bilbao. Pour couronner le tout, il sortira sur civière après s’être bloqué la jambe dans la pelouse de Jean Bouin en tombant tout seul (55’).
Les Bleuets n’ont commencé à mettre du rythme qu’à la demi-heure de jeu. Suite à un une-deux entre Haller et Tolisso, ce premier trouvait Cornet dans la profondeur mais le Lyonnais butait sur Hamilton. Dans un grand soir, le gardien écossais des Hearts retardera l’échéance d’abord en sortant une manchette sur une tête de Rabiot (35’) puis une parade sur une belle reprise de volée du Rennais Ousmane Dembélé (52’) ou stoppant les tentatives d’un Sébastien Haller souvent trop imprécis (50’, 86’). Et quand ce n’est pas lui, ce sont ses défenseurs qui permettent de tenir sa cage inviolée à l’image d’un superbe retour de McGhee alors que Maxwel Cornet allait marquer dans le but vide après avoir dribbler le portier (43’).

Haller voit double

Après plusieurs échecs, le buteur d’Utrecht (Pays-Bas) réussira finalement à tromper la vigilance de ce diable d’Hamilton. Dembélé côté droit décale Gbamin qui entre dans la surface et centre en retrait sur le grand attaquant. Dos au but, Haller voit sa frappe en pivot finir dans le petit filet du gardien écossais (68’). Libéré, l’ex auxerrois punira Hamilton cinq minutes plus tard sur sa seule faute de main lorsqu’il relâche une frappe lointaine d’Adrien Rabiot. Le buteur du soir aurait même pu voir triple si le poteau n’avait pas stoppé la course de son plat du pied (89’).
Dangereux offensivement grâce à ses ailiers Cornet et Dembélé, solide au milieu et plus ou moins rigoureux derrière (Didillon n’aura rien eu à faire pour sa première sélection), cette équipe de France espoir à les qualités pour terminer en tête de son groupe. Une pôle-position prise grâce à la victoire de ce soir et à confirmer lundi, à la MMArena du Mans face à une difficile équipe de Macédoine (aller : 2-2).

Le fait : Plus de peur que de mal pour Laporte

A la 55e minute, en tombant seul, Aymeric Laporte voit sa jambe gauche se planter dans la pelouse. Le stoppeur de l’Athletic Bilbao se tord de douleur au sol. Alors que l’hypothèse des ligaments croisés semble probable, on apprend qu’il ne s’agirait que d’une entorse de la cheville (sous réserve d’examens).  Le capitaine des Bleuets, pressenti pour être une surprise de Didier Deschamps pour l’Euro2016 a frôlé le cauchemar.

Le joueur : Un trio Walter-Rabiot-Tolisso au top

Le Niçois Walter à la récupération, le Parisien Rabiot à la transition et dans les airs (entre autres buteur refusé pour hors-jeu à la 87’), le Lyonnais Tolisso dans la projection vers l’avant, Pierre Mankowski semble avoir trouvé son triangle au milieu. Leur entente semble bonne et le jeu est huilé. De bon augure pour la suite. A souligner la bonne performance d’Ousmane Dembélé qui aura beaucoup tenté pour sa première sélection tricolore, non loin même d’inscrire un superbe but sur un enchaînement contrôle-volée (52’) sans compter sur Hamilton.