Ils vont à l'Euro (Slovaquie, 5/24)

La Slovaquie s'est qualifiée pour la 1ère fois depuis la fin de la Tchécoslovaquie pour l'Euro. Au terme d'une campagne de qualification brillamment menée dans un premier temps, les Slovaques ont ensuite légèrement craqué à la fin des éliminatoires. Cependant, la Slovaquie va disputer l'Euro 2016 et tenter de sortir de sa poule.

Ils vont à l'Euro (Slovaquie, 5/24)
Les Slovaques fêtent un but (Source: gettyimages)

La Slovaquie est à la 32ème place du classement FIFA avec 784 points.

Historique de la sélection

Les Slovaques ont déjà participé à l'Euro mais sous le nom de la Tchécoslovaquie. Suite à l'éclatement de la Tchécoslovaquie, tous les matchs joués sous cette sélection reviennent à la République tchèque. Par conséquent, la Slovaquie n'a jamais participé à l'Euro. Cet été, cela sera leur 1er en tant que Slovaquie.

Parcours en qualification

La Slovaquie était dans le chapeau 3. Leur principal adversaire pour la qualification direct était l'Ukraine car l'Espagne semblait hors d'atteinte malgré sa Coupe du Monde 2014 totalement raté. La suite du tirage a été plutôt clémente dans ce groupe C avec la présence de la Macédoine, de la Biélorussie ainsi que du Luxembourg.

Pour lancer sa campagne de qualification, les Slovaques se déplacent chez son principal concurrent pour la 2ème place l'Ukraine. Cette 1ère journée va très bien commencer pour la Slovaquie. En effet, ils vont ouvrir le score suite à une bonne passe de Hamšík pour Róbert Mak. Il élimine son adversaire direct sur son contrôle et à l'entrée de la surface, il fini du plat du pied droit (0-1, 17e). Le score en reste là. Et en l'absence du capitaine en défense central Martin Škrtel, la charnière centrale Ján Ďurica et Norbert Gyömbér ont été très bon en maitrisant à la perfection l'attaque ukrainienne.

Le 9 octobre 2014, la Slovaquie reçoit l'Espagne. Les Slovaques vont créer l'une des grandes surprises de la 2ème journée. En effet, Juraj Kucka a ouvert le score après un coup de 25 mètres joué à deux (1-0, 17e). Mais, dans les 10 dernières minutes, les Espagnols vont logiquement égalisé après avoir largement dominé la rencontre, grâce à un centre conclu parfaitement par Paco Alcacer (1-1, 82e). Cependant, les Slovaques ont de la ressources et ils vont arracher la victoire quelques minutes plus tard. Après un magnifique mouvement collectif, Miroslav Stoch vient conclure de la tête un centre de Michal Ďuriš (2-1, 87e). La Slovaquie crée la sensation du groupe en s'enarant de la 1ère place du groupe. Par la même occasion, ils mettent fin à l'invincibilité espagnole qui était de 36 matchs consécutifs sans défaites en qualifications (Euro, Coupe du Monde), soit depuis 2006.

Kucka exulte après son but face à l'Espagne (Source: gettyimages)
Kucka exulte après son but face à l'Espagne (Source: gettyimages)

La Slovaquie va enchaîner lors de la 3ème journée une nouvelle victoire pour autant de match disputé. Mais, la victoire slovaque a été compliqué et s'est dessinée dans les derniers instants en Biélorussie. La sélection slovaque a dû faire preuve de patience afin de trouver la faille par l'intermédaire de Marek Hamšík. Il a catapulté le ballon en pleine lucarne à la suite d'un contre très bien mené par Vladimir Weiss (0-1, 65e). Mais sur un centre, Kalachev égalise pour les Biélorusses et croit donner un point à sa nation (1-1, 79e). Cependant, Marek Hamšík marque de nouveau en reprenant une frappe de Stoch sur le poteau (1-2, 84e). Les Slovaques vont mêmes tuer le match grâce à Stanislav Šesták qui trompe le gardien adverse suite à un ballon en profondeur (1-3, 90+1e).

Lors de la 4ème journée, la Slovaquie va facilement s'imposer en Macédoine. Vladimir Weiss va faire la différence sur son côté droit afin de centrer pour Juraj Kucka qui ouvre le score (0-1, 25e). Ensuite, sur un nouveau centre, Adam Nemec marque en finesse grâce à une glissade de son adversaire direct (0-2, 38e). Les Slovaques parviennent à enchaîner une 4ème victoire de suite.

Le 27 mars 2015, la Slovaquie va de nouveau remporter les 3 points face à une faible équipe du Luxembourg pour le compte de la 5ème journée. Très tôt dans le match, les Slovaques vont trouver la faille grâce à Adam Nemec qui rode en renard de surface suite à une énorme praline sur coup franc de Ďurica de 30 mètres (1-0, 10e). Puis, c'est Vladimir Weiss qui double la mise suite à un long ballon dans la surface (2-0, 21e). Juste avant la mi temps, le latéral Peter Pekarík a tué le match en inscrivant un nouveau but suite à belle action collective (3-0, 40e). A mi parcours, les Slovaques ont gagné tout leurs matchs et ils pointent certes à la surprise générale à la 1ère place du groupe C mais cela est logique au vu de la qualité de la sélection.

Nemec et ​​Hamsik (au centre) explosent de joie après l'ouverture du score (Source: uefa.com)
Nemec et ​​Hamsik (au centre) explosent de joie après l'ouverture du score (Source: uefa.com)

Pour la 6ème journée, la Slovaquie accueil la Macédoine. Comme lors des précédentes rencontres, la sélection slovaque va vite marqué dans le match puis se mettre à l'abri. Tout d'abord grâce à un coup franc renvoyé dans l'axe par la défense macédocienne. Le ballon est remis dans la surface par Pekarík pour la tête de Kornel Saláta qui ouvre le score (1-0, 8e). Puis, la Slovaquie va continuer sur sa bonne lancée avec un long ballon depuis le milieu de terrain. Le ballon tombe dans les pieds de Pečovský qui transmet le cuivre dans la surface à Marek Hamšík. Ce dernier élimine le gardien et marque du pied gauche dans le but vide (2-0, 38e). Malgré, la réduction du score de Ademi pour la Macédoine après un cafouillage suite à un corner (2-1, 69e), la Slovaquie va une nouvelle fois remporter les 3 points. Elle conserve sa place de leader avec 3 points d'avance sur l'Espagne ainsi que 6 sur l'Ukraine.

Le choc de la 7ème journée du groupe C est en Espagne où se déplace la Slovaquie. Malheureusement, les Slovaques vont trop vite concéder l'ouverture du score sur un splendide piqué aux abords de la surface de David Silva à l'opposer pour la tête de Jordi Alba qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (1-0, 5e). Les Espagnols vont enfoncer les Slovaques, avec un pénalty sévèrement accordé pour une faute du gardien slovaque sur Diego Costa. C'est Andrés Iniesta qui le transforme en prenant le gardien à contre pied (2-0, 30e). La Slovaquie voit donc l'Espagne prendre sa 1ère à la différence de but.

Le 8 septembre 2015, les Slovaques reçoivent les Ukrainiens. L'objectif de cette 8ème journée est claire pour la Slovaquie. En cas de victoire, ils valident leur ticket pour une qualification direct à l'Euro. Cependant, au terme d'un match serré, le match a abouti à un match nul et vierge (0-0). Le seul événement notable de la rencontre est le retour dans le 11 de départ du meilleur buteur de l'histoire de la sélection slovaque, Róbert Vittek qui était absent depuis 2 ans et demi.

Hamsik (en blanc) et Kacheridi (en bleu) au duel
Hamsik (en blanc) et Kacheridi (en bleu) au duel

Pour la 9ème journée du groupe C, la Slovaquie se qualifie direct pour l'Euro 2016 si elle parvient à battre la Biélorussie. A la surprise générale, les Slovaques vont encaissés le 1er but sur un corner repris de la tête par Dragun (0-1, 34e). De plus, les Slovaques ne sont pas parvenus à revenir au score magré de multiples occassions et ils s'inclinent. La Slovaquie n'a plus inscrit le moindre but depuis 3 matchs consécutifs. Du coup, l'Ukraine qui a gagné son match revient à hauteur de la Slovaquie. Par conséquent, les Slovaques doivent attendre l'ultime journée pour espérer aller directement à l'Euro sinon il faut passer par les Barrages

Le 12 octobre 2015, pour la 10ème journée, la Slovaquie doit se qualifier pour l'Euro en s'imposant au Luxembourg. En même que son match, l'Ukraine reçoit l'Espagne qui va s'imposer à Kiev (0-1). Les Slovaques vont mettre fin à leur série noir en marquant 3 buts en 7 minutes. Tout d'abord, le joueur qui va mettre fin à cette série c'est l'homme providentiel de la Slovaquie, Marek Hamšík à la suite d'un ballon qui lui est transmis dos à la surface par Weiss. Il se retourne d'un superbe contrôle orienté, il élimine d'un magnifique crochet un défenseur luxembourgeois et il envoie le cuivre en pleine lucarne d'une frappe pur du pied gauche (0-1, 24e). Puis quelques instants plus tard sur un centre fort devant le but de Weiss c'est Adam Nemec qui vient couper pour doubler la mise (0-2, 29e). Dans la foulée, à la suite d'un superbe mouvement collectif, Weiss donne un ballon devant le but à Róbert Mak qui est tout seul et il pousse le ballon au fond des filets (0-3, 30e). Cependant, en seconde période, les Slovaques vont se faire peur après une splendide frappe de Mutsch en pleine lucarne (1-3, 61e). Puis sur un autre but luxembourgeois de Gerson sur pénalty (2-3, 65e). Les Slovaques se sont fait peur pendant les 25 minutes qui s'en ont suivi. Mais sur un contre conclu par Marek Hamšík, la Slovaquie tue le match et remporte la rencontre (2-4, 90+1e). Dans cette rencontre, Vladimir Weiss a délivré 3 passes décisives. La Slovaquie termine deuxième de son groupe et se qualifie pour la 1ère de son histoire pour un Euro en tant que nation indépendante. 

Le bilan de la Slovaquie dans le groupe C est de 7 victoires, un nul et 2 défaites. Sans oublier que les Slovaques ont inscrits 17 buts pour 8 buts encaissés.

Comme toujours, les Slovaques célèbrent leurs buts ensemble (Source: gettyimages)
Comme toujours, les Slovaques célèbrent leurs buts ensemble (Source: gettyimages)

Les points forts

La Slovaquie a affiché deux visages pendant les éliminatoires. Le premier a été excellent avec 6 victoires consécutives pour autant de matchs joués. Les Slovaques se sont reposés sur une défense très solide. Ils jouent très bien les contres où ils partent à toute vitesse. La sélection slovaque est capable de faire des beaux mouvements collectifs avec des combinaisons offensives à une ou deux touches de balles. C'est très positif car les Slovaques ont un jeu très varié. Cela peut être par contre ou par possession. Ils sont capables de s'adapter suivant la situation du match et l'adversaire qui est en face. Attention aux favoris car les Slovaques aiment jouer face aux grosses nations. En effet, en éliminatoires ils ont mis fin à l'invincibilité de l'Espagne. Puis, lors de la Coupe du Monde 2010, ils ont terminé 2ème de leur groupe au détriment de l'Italie qu'ils ont battu afin de se qualifier pour les 8ème. La Slovaquie possède aussi de bons joueurs techniques qui sont capables de faire des différences individuels. Ainsi, ils marquent beaucoup sur centre après des dribbles des milieux excentrés.

Les points faibles

Le deuxième visage qu'a montré la Slovaquie pendant les éliminatoires, c'est-à-dire après la 6ème journée, a été très médiocre. Les Slovaques ont montré qu'ils pouvaient être friable défensivement et en plus pendant trois matchs consécutifs, ils n'ont pas inscrits le moindre but. Il faudrait pas que cela arrive à la Slovaquie pendant l'Euro 2016 sinon ça sera directement un retour à la maison. Malgré, le fait d'avoir pour la plupart des joueurs de la sélection qui ont déjà disputé la Coupe du Monde en 2010. C'était il y a 6 ans. Et pour l'Euro 2016, les Slovaques risquent de manquer d'expérience au haut niveau international.

Le 11 de départ

Ceux sont les joueurs qui devraient, sauf blessure, commencés dans le 11 de départ lors de son 1er match de l'Euro 2016.

En 4-5-1: Moyenne d'âge: 29.2 ans.

La Star

Source: gettyimages
Source: gettyimages

Marek Hamšík est l'homme providentiel de la sélection slovaque. Il est avec ses 85 sélections ainsi que 17 buts, le joueur indispensable de la Slovaquie. La qualification des Slovaques est passée en grande partie par lui. Il est tout aussi essentiel dans son club du Napoli où il est depuis 2007 et dont il est le capitaine. C'est le taulier au milieu de terrain du club italien. Malgré les nombreuses propositions qui lui ont été faites de rejoindre un club plus huppé, le Slovaque a toujours refusé et decidé de rester fidèle à son club qu'il aime tant. Il sera très attendu à l'Euro par les observateurs ainsi que par le peuple slovaque. De part sa qualité de passe extraordinaire, il est en plus capable de marquer suite à un exploit technique, sans avoir besoin de personne. A 28 ans, il sera le leader technique de son équipe où il menera au mieux le milieu de terrain ainsi que les attaques slovaques. Il est l'un des seuls de la sélection qui a une très bonne expérience du haut niveau. En effet, il a déjà disputé à de nombreuses reprises la Ligue des Champions mais il n'a jamais réussi à passer le cap des 8ème.

Le joueur à suivre

Vladimir Weiss (droite) au duel avec Cesc Fabregas (gauche) (Source: gettyimages)
Vladimir Weiss (droite) au duel avec Cesc Fabregas (gauche) (Source: gettyimages)

Vladimir Weiss est peu connu en France et les peu nombreux le connaissent grâce à son magnifique but en phase de poule de Ligue des Champions 2013-2014 face au PSG avec l'Olympiakos. A 26 ans, le Slovaque qui a été formé à Manchester City où il n'a jamais eu réellement sa chance s'éclate au Qatar depuis maintenant un peu plus de deux. Après avoir été à deux reprises champion du Qatar avec Lekhwiya SC, il joue depuis fin janvier 2016 pour le club qatari de Al-Gharafa SC. En sélection, c'est un titulaire indiscutable depuis la Coupe du Monde 2010. Au poste de milieu excentré plus souvent à gauche qu'à droite, il fait d'énormes différences balle au pied grâce à sa vitesse ainsi que sa technique supérieure à la moyenne. Il possède aussi une belle vista qui lui permé de d'adresser de bons centres pour ses coéquipiers. Pendant les qualifications, il a terminé meilleur passeur de son groupe et même des qualifications toute entière en distribuant au total 6 passes décisives. Il faudra donc suivre ce joueur qui peut toujours surprendre de par sa folie mais cette dernière peut aussi parfois le mener à sa perte.

Le sélectionneur

Ján Kozák (Source: uefa.com)
Ján Kozák (Source: uefa.com)

Ján Kozák n'a gagné en club que la Coupe de Slovaquie avec le MFK Košice. Il démissione de son poste d'entraîneur de ce club en juillet 2013 afin de prendre les commandes de la sélection slovaque. Il n'est pas parvenu à qualifié la Slovaquie pour la Coupe du Monde 2014. Cependant, le sélectionneur slovaque restera pour le peuple slovaque comme étant celui qui a réussi à envoyer pour la 1ère fois de son histoire en tant que nation indépendante la Slovaquie à un Euro. Il change que très rarement son 11 de départ d'un match à l'autre. De plus, la Slovaquie défend plutôt bien quand tous ses défenseurs sont présents et elle développe un jeu intéressant fait de contres et d'attaques placés.

Son groupe

La Slovaquie commencera dans le groupe B par affronter le Pays de Galles au Matmut Altantique de Bordeaux. Ensuite, ils feront face à la Russie au Stade Pierre-Mauroy de Lille. Pour conclure, les Slovaques se déplaceront au Stade Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne pour disputer l'ultime journée face à l'Angleterre.

Les sélectionnés

Les 28 sélectionnés (5 seront virés le 31 mai):

- Gardiens: Matus Kozacik (Viktoria Pilsen/HON), Jan Mucha (Slovan Bratislava/SLO), Jan Novota (Rapid Vienne/AUT)

- Défenseurs: Peter Pekarik (Hertha Berlin/ALL), Milan Skriniar (Sampdoria/ITA), Martin Skrtel (Liverpool/ANG), Norbert Gyoember (AS Rome/ITA), Jan Durica (Lokomotiv Moscou/RUS), Kornel Salata (Slovan Bratislava/SLO), Tomas Hubocan (Dynamo Moscou/RUS), Dusan Svento (Cologne/ALL), Lukas Tesak (Almaty/KAZ)

- Milieux: Viktor Pecovsky (MSK Zilina/SLO), Matus Bero (AS Trencin/SLO), Robert Mak (PAOK/GRE), Erik Sabo (PAOK/GRE), Juraj Kucka (AC Milan/ITA), Patrik Hrosovsky (Viktoria Pilsen/CZE), Jan Gregus (Jablonec/RTC), Stanislav Sestak (Ferencvaros/HON), Marek Hamsik (Naples/ITA), Ondrej Duda (Legia Varsovie/POL), Miroslav Stoch (Bursaspor/TUR), Vladimir Weiss (Al Gharafa/QAT)

- Attaquants: Michal Duris (Viktoria Pilsen/RTC), Adam Nemec (Tilburg/HOL), Adam Zrelak (Slovan Bratislava/SOL)

A noté l'absence du meilleur buteur de l'histoire de la Slovaquie, Vittek qui est forfait.