Ils vont à l'Euro (Autriche, 3/24)

L'Autriche sort de matchs de qualification quasi parfait (1 nul et 9 victoires). Die Rot-Weiss-Roten, les rouges-blancs-rouges, viennent en France pour confirmer et pourquoi pas créer une grosse surprise. Leur objectif est de se hisser au minimum en huitièmes de finale.

Ils vont à l'Euro (Autriche, 3/24)
La joie des autrichiens après leur qualification à l'Euro  Source photo : ruedesjoueurs.com

Au classement FIFA, l'Autriche est très bien classé. Elle est actuellement 11e avec 1067 points ce qui en fait la sixième nation européenne.

Historique de la sélection au niveau international

Récemment lors des compétitions internationales, l'Autriche n'a aucune grosse performance. Leur premier Euro ? Chez eux en 2008. Pas une seule victoire au compteur. Ils n'ont plus participé à la Coupe du Monde depuis 1998 et une élimination en phase de poules. En 1954, les autrichiens avaient terminés troisièmes. A ce moment, la Wunderteam était l'une des plus fortes au monde.

Leur parcours en qualification

Lors du tirage au sort des groupes de qualification pour l'Euro 2016, l'Autriche était dans le chapeau 1 grâce à son bon classement FIFA. Ils se sont retrouvés avec la Suède, la Russie, le Monténégro, la Moldavie et le Liechtenstein. Die Rot-Weiss-Roten étaient favoris du groupe G.

Le 8 septembre 2014, l'Autriche commence tranquillement sa route vers l'Euro 2016 puisqu'ils vont faire match nul contre la Suède (1-1). Dès la 7e minute, Alaba centre et le ballon est dévié de la main par Larsson. Le jeune défenseur du Bayern München obtient un penalty et le transforme lui-même. Sur un coup-franc de Zlatan Ibrahimovic, Zengin contrôle le ballon de la poitrine et enchaine une demi-volée magnifique (12e, 1-1).

Pour la 2ème journée, le 9 octobre, les autrichiens se déplaçaient en Moldavie dans le stade du Zimbru Chisinau. Ils ont assuré l'essentiel en battant les moldaves (2-1). L'Autriche obtient un second penalty en 2 matchs et de nouveau, David Alaba prend à contre-pied le gardien adverse (0-1, 10e). 27e minute : l'arbitre donne un penalty à la Moldavie sur une main peu évidente. Dedov tire au ras du poteau. Imparable (1-1). Sur leur troisième corner de la partie, Janko propulse le ballon dans la cage, l'Autriche prend l'avantage (2-1). Ce dernier sera même exclu après un mauvais geste sur le gardien moldave (81e).

La 3e journée a lieu trois jours plus tard. L'Autriche a battu le Monténégro 1-0 dans son Ernst Happel Stadion de Vienne. C'est le jeune pakistanais naturalisé autrichien Rubin Okotie qui marquera le seul but du match d'un plat du pied (1-0, 24e). Ils auront eu de multiples occasions mais soit un défenseur, soit les montants ont sauvé le Monténégro.

Le 15 novembre pour le compte de la 4e journée, l'Autriche accroche un succès important pour la qualification à l'Euro. Ils battent les russes 1-0 à Vienne. Décidément, Okotie est décisif puisque c'est lui qui marque d'un nouveau plat du pied après une belle contre-attaque autrichienne (1-0, 73e). A ce jour, l'Autriche est première de son groupe avec 10 points.

Rubin Okotie après son but victorieux face à la Russie. Source photo : Le Figaro

 5e journée, 27 mars 2015. L'Autriche se déplace à Vaduz pour affronter le petit poucet de la poule : le Liechtenstein, 0 point avant ce match. Die Rot-Weiss-Roten ont déroulé et se sont imposés sur le score de 5 buts à 0. Le Liechtenstein est trop faible, Harnik ouvre facilement le score après une percée (1-0, 13e). Janko aggrave le score à la 16e minute. Après un centre du numéro 7 autrichien, le défenseur bleu et rouge rate le ballon et le joueur de Bâle marque (2-0). A la 31e minute, le gardien du Liechtenstein relâche un ballon anodin et se jette pour le récupérer mais il fait faute : penalty. David Alaba le tire mais il voit le ballon fuir le cadre. Le joueur du Bayern se rachète d'une frappe de 25 mètres, il trouve les filets des locaux (3-0, 59e). Au terme d'une belle action collective, Junuzovic y va également de son but (4-0, 74e). Au bout du temps additiionnel, Marko Arnautovic ajoutera un but au tableau d'affichage (5-0, 90 + 3e).

Le 14 juin les autrichiens prenaient la direction de la Russie pour garder la tête du groupe G. Tout s'est bien passé puisque Janko a inscrit le seul but du match (1-0). Et quel but ! Il y a un centre venu de la droite, les russes essayent de se dégager, le ballon monte dans les airs et Janko marque d'un retourné acrobatique (1-0). Dans la cage, Igor Akinfeev n'a pas bougé. L'Autriche fait le trou au classement avec maintenant 16 points.

Lors de la première trêve internationale de la saison 2015-2016, l'Autriche a assuré face à la Moldavie en gagnant 1-0 à la maison. Après avoir obtenu de nombreuses occasions, Alaba déclenche une frappe de loin que le gardien moldave relâche, Junuzovic surgit pour inscrire le seul but du match (1-0, 52e). Les rouges-blancs-rouges sont toujours invaincus dans cette campagne européenne.

3 jours après leur courte victoire face à de vaillants moldaves, les autrichiens se déplaçaient à Malmö dans l'antre de Zlatan Ibrahimovic. L'Autriche réussit un immense exploit en écrasant littéralement ces suédois sur le score de 4 buts à 1. Junuzovic se fait découper dans la surface adverse, Alaba tire ce penalty et Isaksson est battu (1-0, 9e). 38e minute, Harnik crée un écart en marquant de la tête (2-0). Le résultat se corse quand Martin Harnik ridiculise la défense suédoise avec une feinte et vient inscrire son doublé (3-0, 76e). Janko marquera dans un but vide pour le 4-0 à la toute fin du temps additionnel et Zlatan Ibrahimovic réduira le score dans les minutes ajoutées (4-1, 90+1e).

Un bon résumé du match tant les suédois ont été mis par terre par l'Autriche.  Source photo : Yahoo.com

 9e journée, 9 octobre 2015. L'Autriche était en déplacement au Stadion Podgorica au Monténégro où les autrichiens ont prouvé qu'ils étaient une belle équipe car ils se sont imposés 3-2 dans les dernières secondes du match. Le match a mal débuté pour l'Autriche, l'actuel joueur d'Al-Jazira Mirko Vucinic a ouvert le score (0-1, 32e). En seconde période, Marc Janko a égalisé à la suite d'un centre dans le but vide (1-1, 55e). A travers une forêt de jambes, Beciraj redonne l'avantage au Monténégro (1-2, 68e). D'une frappe croisée, le joueur de Stoke City Marko Arnautovic trouvera le petit filet (2-2, 81e). Il y a eu 5 minutes de temps additionnel dans ce match et le jeune Sabitzer a offert le victoire aux autrichiens avec un tir similaire à celui d'Arnautovic (3-2, 90+2e). 

Sabitzer crucifie les monténégrins d'un but dans le temps additionnel. Source photo : UEFA.com

 Lors du dernier match, mi-octobre, face au Liechtenstein, l'Autriche bat les rouges et bleus 3-0 et reste invaincu dans le groupe G. Ils inscrivent finalement 22 buts et en encaissent seulement 5 en 10 matchs, ce qui fait de l'Autriche l'une des meilleures défenses d'Europe.

Le 11 de départ

Voici l'équipe qui sera probablement titulaire lors du premier match de l'Euro 2016 contre la Hongrie.

En 4-2-3-1 avec 2 milieux défensifs, malgré qu'Alaba soit dangereux prés du but adverse, et 3 milieux offensifs :

Okotie

           Arnautovic                      Junuzovic                Sabitzer

                                Alaba                                   Ilsanker

         Fuchs (C)             Hinteregger           Dragovic            Klein

Özcan

Bien que cet équipe devrait celle utilisé au début de l'Euro, d'autres joueurs auraient leur place dans ce XI. Par exemple, Julian Baumgartlinger pourrait remplacer Stefan Ilsanker et se placer au côté de David Alaba. Valentin Lazaro n'a que 20 ans mais le joueur du RB Salzburg aurait sa place en tant que milieu offensif s'il est sélectionné pour l'Euro. Jakob Jantscher peut supléer si besoin en tant que latéral droit ou gauche à la place de Klein ou Fuchs. En lieu et place de Rubin Okotie, Lukas Hinterseer est la deuxième solution. L'ancien joueur du Wacker Innsbruck est encore jeune et à le temps pour s'installer en tant que titulaire en pointe.

La star

Source photo : UEFA.com

David Alaba est la grande star de cette équipe autrichienne. Il n'a pas encore 24 ans mais le joueur d'origine nigériane compte 42 sélections avec l'Autriche A et 34 sélections avec les équipes jeunes. Il a vite été considéré comme un prodige dans son pays puisqu'à 15 ans il jouait déjà en équipe réserve de l'Austria Wien et puis le Bayern München l'a repéré et fait venir en Bavière. Il devient rapidement l'un des joueurs clés au Bayern. Jupp Heynckes le met à la place de Rafinha et à 20 ans, le jeune homme s'impose et devient indispensable à gauche. En sélection, sa particularité est qu'il joue milieu de terrain, le poste où il a commencé le football. Il participera à sa première grande compétition dans l'espoir d'amener l'Autriche le plus loin possible sur les pelouses françaises et pourquoi pas jusqu'au 10 juillet si certaines circonstances sont en leur faveur.

Le joueur à suivre

Source photo : Wikipedia.org

Voici Christian Fuchs. Vous avez dû déjà entendre ce nom cette saison puisque l'autrichien de 30 ans et le latéral gauche de Leicester City, récent champion d'Angleterre. Il est l'un des joueurs qui a très peu fait parler de lui mais qui a grandement contribué au titre des Foxes. C'est simple, sur son côté rien ne passait. Il compte aujourd'hui, 74 sélections en Autriche A et un total de 41 sélections toutes équipes jeunes confondues. Il y a un an, il était un joueur peu connu en France. Il évoluait au Schalke 04 mais le club l'a laissé libre en juin dernier et cet été Leicester l'a contacté pour rejoindre leurs rangs. Les Foxes voulaient avant tout se maintenir cette saison et au fil de la saison l'exploit s'est mis en marche. Il s'est imposé et est devenu un des meilleurs arrières gauche de Premier League. La question, c'est est-ce qu'il pourra confirmer avec une autre équipe que Leicester ? Une équipe avec un jeu différent et des joueurs avec d'autres profils. En tout cas, l'Autriche et son capitaine Fuchs a tout pour être le Leicester de cet Euro français ! 

Le sélectionneur

Source photo : Wikipedia.org

Marcel Koller est le sélectionneur de l'Autriche depuis octobre 2011. Avant d'être entraineur, il était joueur. Et plutôt un joueur très fidèle comme Steven Gerrard puisque l'homme est né à Zürich en Suisse et a joué toute sa carrière aux Grasshoppers Zürich, soit pendant 18 ans. Il a commencé à entraîner à Wil puis il est parti à Saint-Gall où il remportera le titre dès sa première saison. Il retournera ensuite chez lui aux Grasshoppers où il gagnera aussi le titre. Il traversera ensuite la frontière pour se rendre à Cologne puis à Bochum où il empochera le titre de 2.Bundesliga. Il restera jusqu'en 2009 au VFL Bochum. Donc depuis 2011, il a eu le temps de façonner, de faire progresser cette équipe qui ne réussissait plus à se qualifier pour les grandes compétitions internationales. L'une des forces de "son" équipe est ce 4-2-3-1 qui occupe une grande partie du terrain mais cette sélection peut aussi jouer dans d'autres dispositifs comme le classique 4-4-2 ou encore un 4-5-1 ressemblant à ce 4-2-3-1.

Son groupe

Au tirage au sort, l'Autriche s'est retrouvé dans le groupe F avec le Portugal, la Hongrie et l'Islande. Un groupe où Die Rot-Weiss-Roten voudront terminés à la première place que convoite aussi le Portugal. Le premier match des autrichiens aura lieu le 14 juin à 18h face à la Hongrie au Matmut Atlantique de Bordeaux. Le second match décidera sans doute de leur place finale vu que le 18 juin à 21h aura lieu Portugal-Autriche au Parc des Princes. Pour terminer, le 22 juin à 18h l'Autriche affrontera l'Islande avant un possible huitième de finale. Probablement face à l'Italie ou la Belgique.

Les sélectionnés

Le 12 mai Marcel Koller a annoncé un groupe légèrement élargi de 24 joueurs ce qui veut dire qu'un de ces 24 regardera l'Euro chez lui.

Voici les 24 joueurs qui joueront les 2 matchs amicaux avant l'Euro, d'abord face à Malte puis face aux Pays-Bas, non qualifié pour la compétition.

GARDIENS : Robert Almer (FK Austria Wien), Heinz Lindner (Eintracht Frankfurt/GER), Ramazan Özcan (FC Ingolstadt 04/GER)

DEFENSEURS :Aleksandar Dragovic (Dynamo Kiev/UKR), Christian Fuchs (Leicester City FC/ENG), György Garics (SV Darmstadt 98/GER), Martin Hinteregger (Borussia Mönchengladbach/GER), Florian Klein (VfB Stuttgart/GER), Sebastian Prödl (FC Watford/ENG), Markus Suttner (FC Ingolstadt 04/GER), Kevin Wimmer (Tottenham Hotspur FC/ENG)

MILIEUX DE TERRAIN : David Alaba (FC Bayern München/GER), Marko Arnautovic (Stoke City FC/ENG), Julian Baumgartlinger (1. FSV Mainz 05/GER), Martin Harnik (VfB Stuttgart/GER), Stefan Ilsanker (RB Leipzig/GER), Jakob Jantscher (FC Luzern/CH), Zlatko Junuzovic (SV Werder Bremen/GER), Valentino Lazaro (FC RB Salzburg), Marcel Sabitzer (RB Leipzig/GER), Alessandro Schöpf (FC Schalke 04/GER)

ATTAQUANTS : Lukas Hinterseer (FC Ingolstadt 04/GER), Rubin Okotie (TSV 1860 München/GER), Marc Janko (FC Basel 1893/CH)