Ils vont à l'Euro (République d'Irlande 6/24)

La République d'Irlande est parvenue à se qualifier à la suite des Barrages. Cet été, les Irlandais iront en France où ils avaient tant pleuré après s'être fait éliminé en Barrages de la Coupe du Monde 2010 par la France.

Ils vont à l'Euro (République d'Irlande 6/24)
Les Irlandais fêtent leur qualification (Source: gettyimages)

La République d'Irlande est classée 31ème au classement FIFA, en comptant 792 points.

Historique de la sélection à l'Euro

L'Irlande a participé pour la 1ère fois de son histoire à l'Euro en 1988. Malgré leur victoire (1-0) face à l'Angleterre, les Irlandais ont terminé 3ème de leur poule et par conséquent, ils ont été éliminé. Après une longue période de disette, ils sont allés plus récemment il y a 4 ans pour l'Euro 2012 où ça s'était mal passé. En effet, les Irlandais ont fini à la dernière place de leur groupe en faisant chou blanc, 0 point. Cela sera donc le 3ème Euro de l'Irlande qui espére enfin sortir de la phase de poule.

Ray Houghton face à l'Angleterre à l'Euro 1988 (Source: gettyimages)
Ray Houghton face à l'Angleterre à l'Euro 1988 (Source: gettyimages)

Parcours en qualification

Les Irlandais sont tombés dans le groupe D en sortant du chapeau 2. Ils ont hérité du champion du monde en-titre, l'Allemagne qui faisait office de grand favori pour terminer facilement 1ère du groupe. Puis, il y avait la Pologne qui est une nation montante du football mondial. Ils ont été les principaux rivaux pour la qualification avec l'Ecosse. Enfin deux autres sélections qui étaient les plus faibles du groupe, avec la Géorgie. Puis Gibraltar qui a participé pour la 1ère de son histoire à des qualifications pour une compétition internationale.

Pour attaquer ce groupe de qualifications, l'Irlande se déplace en Géorgie. Cette 1ère journée aura été plus compliqué que prévue pour les Irlandais. Alors que Aiden McGeady avait ouvert le score sur un bon décallage de McCarthy dans la surface (0-1, 24e). Les Irlandais vont se faire surprendre quelques minutes plus par Tornike Okriashvili qui envoie le ballon en pleine lucarne sur une magnifique frappe des 20 mètres (1-1, 38e). De manière quasiment inespéré, Aiden McGeady donne la victoire pour l'Irlande en toute fin de match sur un centre où il contrôle le cuivre. Il se bat pour se mettre en bonne position et envoyer le ballon en lucarne du pied gauche (1-2, 89e).

Pour la 2ème journée, la République d'Irlande affronte Gibraltar. La rencontre a vite tournée à la démonstration. D'entrée de jeu, c'est le capitaine, Robbie Keane qui va montrer la voie à la suite d'une sublime ouverture en profondeur de Hoolahan pour McGeady qui centre pour le buteur irlandais (1-0, 6e). Sur une ouverture de Hoolahan dans l'axe. Robbie Keane s'offre un doublé (2-0 , 14e). Après une avalanche de frappes sur sa cage le gardien de Gibraltar, Jordan Perez commait une faute sur Hoolahan. Robbie Keane transforme le pénalty et s'offre un triplé (3-0, 18e). Puis, au retour des vestiaires, Keane se transforme en passeur après avoir reçu le ballon en profondeur il donne le ballon à James McClean qui aggrave le score (4-0, 46e). Ensuite sur un contre Hoolahan trompe le portier de Gibraltar mais un défenseur repousse sur la ligne mais malheureusement sur Jordan Perez qui envoie le ballon dans sa propre cage (5-0, 52e). Dans la foulée, Perez repousse une éniéme frappe irlandaise qui revient dans les pieds de James McClean qui inscrit un doublé (6-0, 53e). Enfin après une passe de Keane, Wesley Hoolahan fait un petit festival dans la surface pour s'offrir un but (7-0, 56e). Le score en est resté là et l'addition était déjà assez copieuse pour Gibraltar.

Robbie Keane après son triplé face à Gibraltar (Source: gettyimages)
Robbie Keane après son triplé face à Gibraltar (Source: gettyimages)

Ensuite, l'adversaire est tout autre. Il faut se déplace en Allemagne pour la 3ème journée. Le portier irlandais, Forde a multiplié les parades jusqu'à en dégoûter les Allemands. Cependant, Toni Kroos va réussir à trouver la faille sur une frappe lointaine qui termnine poteau rentrant (1-0, 71e). Mais, les Irlandais ont de la ressource. Et sur un corner fait à deux en fin de match, le cuivre est centré dans la surface. Puis le ballon est remis dans l'axe pour John O'Shea qui passe devant Mats Hummels en taclant afin d'égaliser (1-1, 90+4e). Le leader de la défense irlandaise offre un point inespéré à sa sélection tout en fêtant de la meilleure des manières sa 100ème sélection.

Le 14 novembre 2014, la République d'Irlande va une nouvelle fois jouer à l'extérieur pour la 4ème journée. Pour le coup, c'est chez leur voisin en Ecosse. Dans une rencontre équilibrée où une nation comme l'autre aurait pu prendre les 3 points, c'est l'Ecosse qui décroche la victoire grâce à Shaun Maloney qui marque à la suite d'un magnifique corner à deux où Maloney transmet à Brown qui lui remet en une touche et il enroule son ballon dans le petit filet irlandais (1-0, 75e). Les Irlandais voient l'Ecosse revenir à sa hauteur avec 7 points.

Pour la dernière journée de la phase aller, l'Irlande reçoit la Pologne dans un match très serré. Ceux sont les visiteurs qui ont ouvert le score à la suite d'une mauvaise gestion du ballon vers sa surface de Wilson, c'est Peszko qui s'en va trompé Given (0-1, 26e). Mais comme lors des précédentes rencontres, les Irlandais ne renoncent jamais et ils vont encore une fois marquer dans les tous derniers instants de la rencontre. Sur un long corner au second poteau de Brady, Hoolahan remet dans l'axe pour Shane Long qui se bat et parvient à égaliser et donner un point à l'Irlande (1-1, 90+1e). A mi parcours la République d'Irlande est en ballotage défavorable en pointant à la 4ème place du groupe. En effet avec seulement 8 points, les Irlandais sont à 2 points de l'Ecosse et de l'Allemagne ainsi qu'à 3 points de la surprenante mais convaincante Pologne qui est 1ère.

Shane Long égalise face à la Pologne (Source: gettyimages)
Shane Long égalise face à la Pologne (Source: gettyimages)

Pour le début de la phase retour, l'Irlande reçoit pour le compte de la 6ème journée l'Ecosse afin de prendre leur revanche et ainsi passer devant eux. La rencontre se déroule bien pour le locaux qui se créent les meilleurs occassions jusqu'à trouver la faille sur corner. En effet, il est repris de la tête par Murphy mais sa tentative est repoussée par le portier écossais mais Jonathan Walters est là en renard des surfaces pour pousser le ballon dans la cage (1-0, 38e). Mais au retout des vestiaires, sur une frappe du coin de la surface de Maloney c'est John O'Shea qui détourne le ballon dans sa propre cage alors que la frappe n'était pas cadré. (1-1, 47e). Les Irlandais ne sont pas parvenus à battre les Ecossais et par conséquent, ils restent à deux points de retard.

La République d'Irlande n'a plus gagné de match de qualification depuis la réception de Gibraltar, il y a 4 journées. Et ça tombe bien car ils vont se déplacer chez la modeste sélection de Gibraltar pour la 7ème journée. Gibraltar n'a toujours pas remporté le moindre point. Avant de les affronter, quelques heures plutôt, l'Ecosse se déplaçait en Géorgie où il y eu une surprise. En effet, la Géorgie l'a emporté (1-0). Du coup, l'Irlande a une vraie opportunité de passer devant le rival écossais. Ils ne vont pas manquer l'occassion avec Cyrus Christie qui ouvre le score suite à un magnifique raide solitaire sur le côté droit où il élimine trois joueurs avant de finir d'un splendide extérieur du droit (0-1, 26e). Puis peu à après la pause, sur un centre de Walters mal repoussé par la défense adverse, c'est Robbie Keane qui double la mise (0-2, 49e). Quasiment dans la foulée, Robbie Keane s'offre un doublé en transformant un pénalty suite à une faute sur Hoolahan (0-3, 51e). Enfin, c'est Shane Long qui vient clore le spectacle de la tête sur un centre (0-4, 79e). Les Irlandais s'imposent facilement et prennent la 3ème place au détriment de l'Ecosse avec un point d'avance.

Pour la 8ème journée, les Irlandais font face à la Géorgie qui est revigoré avec sa victoire face à l'Ecosse. Dans un match compliqué où la Géorgie a tenu bon pendant plus d'une heure, c'est Jonathan Walters qui délivre l'Irlande suite à un super travail de Hendrick sur le côté gauche où il pénétre dans la surface pour centrer fort devant le but (1-0, 69e). Suite à cette victoire et à la défaite de l'Ecosse face à l'Allemagne (2-3), la République d'Irlande prend 4 points d'avance sur les Ecossais.

La République d'Irlande va créer la surprise de la 9ème journée des qualifications en battant à domicile l'Allemagne. Sur un dégagement du gardien remplaçant, Randolph, Shane Long s'en va en prenant de vitesse la défense allemande au but et il fusille Neuer en tirant dans sa lucarne droite (1-0, 70e). L'Irlande s'impose dans la douleur face à l'Allemagne. Pendant ce temps là, la Pologne et l'Ecosse se sont séparés sur un match nul. Par conséquent, la République d'Irlande a 6 points d'avance sur l'Ecosse à une journée de la fin et du coup, elle est sure d'aller au moins en Barrages. Mais, les Irlandais reviennent aussi à hauteur de points de la Pologne qui est 2ème chez qui ils iront se déplacer pour l'ultime journée.

Shane Long et Robbie Brady excultent au coup de sifflet final face à l'Allemagne (Source: gettyimages)
Shane Long et Robbie Brady excultent au coup de sifflet final face à l'Allemagne (Source: gettyimages)

Pour l'ultime journée des éliminatoires, les Irlandais doivent se rendre en Pologne face à un Lewandowski déchaîné depuis plusieurs match où il a par exemple marqué 5 buts en 9 minutes face à Wolfsburg. Rien que ça. D'entrée de match ça va mal se passer pour l'Irlande, avec un corner en retrait pour Grzegorz Krychowiak qui catapulte le ballon dans le petit filet (1-0, 13e). Mais les Irlandais vont bien répondre immédiatement grâce à Jonathan Walters qui transforme un pénalty obtenu par Long (1-1, 16e). Cependant, peu avant la mi-temps, l'impitoyable Robert Lewandowski bat Randolph de la tête sur un centre (2-1, 42e). Les Irlandais n'ont pas réussi à faire leur retard et ils finissent 3ème du groupe. Par conséquent, ils devront passer par les Barrages afin de pouvoir participer à l'Euro 2016.

Le bilan de la République d'Irlande dans le groupe C est de 5 victoires, 3 nuls et 2 défaites. Puis 19 buts inscrits et 7 buts encaissés.

Les Irlandais ne font pas partis des têtes de série pour les Barrages. Ils ont hérité de la Bosnie-Herzégovine qui joue sa qualification pour participer au 1er Euro de son histoire. Les Bosniens ont dominé toute la rencontre et aurainent du ouvrir le score s'ils avaient eu plus de réussite. Mais sur un contre irlandais, c'est Robbie Brady qui efface son adversaire direct pour finir d'une frappe séche du pied gauche (0-1, 82e). Puis, dans la foulée, sur un beau mouvement collectif ponctué d'un centre pleine axe pour Edin Dzeko qui égalise pour redonner espoir à la Bosnie-Herzégovine (1-1, 84e). Ils ne sont pas parvenus à l'emporter. Donc, la bonne opération est pour la République d'Irlande qui prend une option sur la qualification.

Dans le match retour, la physionomie est tout autre. En effet, ceux sont les Irlandais qui prennent les choses en mains et qui se montrent les plus dangereux aux abords de la cage de Begovic. Puis sur un centre de Murphy sur la main de Zukanović, l'arbitre désigne le point de pénalty. Jonathan Walters prend à contre-pied son ancien coéquipier à Stoke City (1-0, 24e). Malgré la révolte de la Bosnie-Herzégovine, les Irlandais par l'intermédiaire à nouveau de Jonathan Walters vont enfoncer le clou suite à un coup franc de Brady (2-0, 70e). Les Irlandais peuvent fêter leur qualificaiton pour l'Euro 2016.

Jonathan Walters célébre son ouverture du score face à la Bosnie-Herzégovine (Source: gettyimages)
Jonathan Walters célébre son ouverture du score face à la Bosnie-Herzégovine (Source: gettyimages)

Les points forts

La République d'Irlande a une très bonne cohésion d'équipe avec des joueurs qui jouent ensemble depuis très longtemps. Ils possèdent de nombreux cadres qui ont la Ligue des Champions et dans des grands clubs en la personne de Robbie Keane, Shay Given ou encore John O'Shea. Ils n'ont pas perdu face à l'Allemagne pendant la campagne de la qualification ce qui montre qu'ils savent être costauds et bien exploité les contres face aux cadors. Ils ont beaucoup marqué sur centre. Il y a aussi de bons techniciens dans cette sélection. Ils exploitent à perfection les contres où ils sont capables d'allonger depuis leur propre surface et marquer en une passe.

Les points faibles

Ils encaissent pas mal de buts. La République d'Irlande est assez friable défensivement. Ils ont des cadres peut être trop veillisants et la nouvelle génération a du mal à s'imposer que cela soit en club ou en sélection. Les Irlandais n'ont jamais réussi à passer les poules de l'Euro. Puis dans le dernier Euro, ils ont même pas eu le moindre point. Il faut donc espérer pour eux qu'ils ont appris de leurs erreurs d'y il y a 4 ans afin de pas connaitre une nouvelle désillusion.

Le 11 de départ

Ceux sont les joueurs qui devraient, sauf blessure, commencer dans le 11 de départ lors de son 1er match de l'Euro 2016.

En 4-4-2:

Shane Long prétend aussi à une place de titulaire en attaque. Aiden McGeady peut lui aussi être aligné sur un côté. Enfin, Shay Given est pour le moment incertain de participer à l'Euro 2016 donc pour le moment la tendance est à Randolph dans les buts irlandais.

La Star

Source: gettyimages
Source: gettyimages

A bientôt 36 ans, Robbie Keane est la légende vivante de la sélection irlandaise où il détient les deux principaux records qui sont aux yeux des gens les plus significatifs d'une carrière internationale aboutie. En effet, il détient le record de séletions (143) et du nombre de buts inscrits (67). Il sort d'une saison 2015 en MLS avec les Los Angeles Galaxy plus que bonne. Il a marqué 20 buts en 24 matchs disputés. Cependant, il échoué au 1er tour des playoffs. La saison 2016 avait bien commencé pour lui avec 2 buts en 3 matchs. Malheureusement, il s'est blessé au genou et a été forfait pendant tout le mois d'avril. De toute évidence, le danger principal pour Keane est la rechute. Il a gardé son incroyable sens du but qui fait de lui un danger permanent pour la défense adverse. Mais, il n'est pas pour autant un titulaire indiscutable au sein de sa sélection. En effet, sa dernière titularisation remonte à septembre 2015. Le sélectionneur lui préférant le duo Long-Walters. Malgré cela son expérience sera crucial et il aura à coup du temps de jeu s'il ne commence pas dans le 11 de départ.

Le joueur à suivre

Source: gettyimages
Source: gettyimages

Shane Long sera en balance avec Robbie Keane pour une place de titulaire. Pendant les éliminatoires, l'attaquant de Southampton a marqué les esprits en donnant la victoire aux Irlandais face à l'Allemagne. Sa saison en club, c'est la meilleure de sa carrière en Premier League avec 10 buts en 28 rencontres. Il mise énormément sur ses qualités physiques. En effet, il possède une grande qualité au niveau de jeu de tête avec une très bonne extension. Puis, il est très rapide ce qui permet à son équipe de pouvoir lui envoyer de longs ballons par dessus la défense où il ira toujours se battre pour avoir la balle. Il est très combatif et il est capable de très bien finir les actions. Pendant les éliminatoires, il n'a marqué que 3 buts. La République d'Irlande comptera sur lui afin d'inscrire des buts et aider la sélection à bien figurer pendant l'Euro.

Le sélectionneur

Source: gettyimages
Source: gettyimages

Martin O'Neill a été nommé le 5 novembre 2013 sélectionneur de la République d'Irlande. Il devient alors le 1er nord irlandais de l'histoire à être sélectionneur de l'Irlande. Il est parvenu à faire progresser cette sélection irlandaise en réussissant à installer une grosse cohésion d'équipe et un jeu bien huilé en contre. Il disputera son 1er Euro en tant que sélectionneur cet été. Il a déjà une bonne expérience en Premier League où il entraîné Aston Villa (2006-2010) et Sunderland (2011-2013). Mais il a aussi dirigé le mythique club des Celtic Glasgow (2000-2005). En tant que joueur, il a remporté deux Ligue des Champions avec Nottingham Forest (1989 et 1990). Donc, il a une grande expérience du haut niveau et il sait comment gagner.

Son groupe

La République d'Irlande est tombé dans le groupe E où ils commenceront par affronter, le 13 juin, la Suède au Stade de France de Saint-Denis. Puis, ils iront, le 18 juin, au Matmut Atlantique de Bordeaux pour se frotter à la Belgique. Pour conclure les matchs de groupe, ils devront faire face le 22 juin à l'Italie au Stade Pierre-Mauroy de Lille.

Les sélectionnés

35 joueurs de sélectionnés pour le stage avant l'Euro:

- Gardiens: Shay Given (Stoke/ENG), Darren Randolph (West Ham/ENG), David Forde (Millwall/ENG/3), Keiren Westwood (Sheffield Wednesday/ENG/D2)

- Défenseurs: Seamus Coleman (Everton/ENG), Cyrus Christie (Derby County/ENG/D2), Paul McShane (Reading/ENG/D2), Ciaran Clark (Aston Villa/ENG), Richard Keogh (Derby County/ENG/D2), John O’Shea (Sunderland/ENG), Alex Pearce (Bristol/ENG), Shane Duffy (Blackburn/ENG/D2), Marc Wilson (Stoke/ENG), Stephen Ward (Burnley/ENG/D2)

- Milieux: Aiden McGeady (Sheffield Wednesday/ENG/D2), James McClean (West Bromwich Albion/ENG), Glenn Whelan (Stoke/ENG), James McCarthy (Everton/ENG), Jeff Hendrick (Derby County/ENG/D2), David Meyler (Hull/ENG/D2), Stephen Quinn (Reading/ENG/D2), Darron Gibson (Everton/ENG), Harry Arter (Bournemouth/ENG), Wes Hoolahan (Norwich/ENG), Eunan O’Kane (Bournemouth/ENG), Anthony Pilkington (Cardiff/ENG/D2), Robbie Brady (Norwich/ENG), Jonathan Walters (Stoke/ENG), Jonny Hayes (Aberdeen/SCO), Callum O’Dowda (Oxford/ENG/D4)

- Attaquants: Robbie Keane (Los Angeles Galaxy/USA), Shane Long (Southampton/ENG), David McGoldrick (Ipswich/ENG/D2), Kevin Doyle (Colorado Rapids/USA), Daryl Murphy (Ipswich/ENG/D2).

Shay Given, Marc Wilson, Daryl Murphy et Jeff Hendrick sont tous pour le moment blessés. Ils pourraient être rétabli pour le début de l'Euro et par conséquent ils seront pris dans les 23 s'ils sont prêts.