J-17 : La France est-elle prête à accueillir l'Euro ?

A 17 jours du match d’ouverture de l'Euro, la France a renforcé son dispositif de sécurité ais des failles et inquiétudes sont encore visibles : sécurité dans les stades, fan zones, accueil des étrangers… Il reste du travail mais les fan zones semblent être maintenues.

J-17 : La France est-elle prête à accueillir l'Euro ?
La sécurité est l'inquiétude de cet Euro 2016 qui aura lieu en France du 10 juin au 10 juillet - L'express

Depuis les attentats de Paris et de Bruxelles, la France est devenue l’une des principales cibles de l’Etat islamique. Manuel Valls estime même qu’elle est la première cible et que la menace n’a jamais été aussi élevée, comme il l’expliquait sur BFM TV il y’a 2 jours.

http://rmcsport.bfmtv.com/football/euro-2016-manuel-valls-maintient-les-fan-zones-976288.html 

La France sera donc sous haute surveillance avec un état d’urgence prolongé jusqu’au 26 juillet, Euro et Tour de France obligent.

Et quelle meilleure idée que de frapper durant une Coupe d’Europe de football qui rassemblent des milliers de personnes, de toute nationalité. C’est pour cette raison que la France qui a souhaité que l’Euro soit maintenu sur son sol. 

Pour rappel, l’état d’urgence signifie quelques modifications en terme de sécurité des citoyens 
Interdire, par arrêté, la circulation des personnes et des véhicules dans les lieux et aux heures fixés
Instituer, par arrêté, des zones de protection ou de sécurité où le séjour de personnes désignées est réglementé
Ordonner, par arrêté, la fermeture provisoire des salles de spectacles, débits de boissons et lieux de réunion de toute nature (stades, foires, fêtes etc.)
Fouilles : Les fouilles et palpations à l’entrée des lieux accueillant du public sont réglementées, état d’urgence ou pas

La finale PSG - OM a montré les failles de la sécurité 

D’autant plus, que la France a montré des failles, durant la finale de Coupe de France qui opposait Paris et Marseille au Stade de France le 21 mai. Malgré la présence pour la première fois d'un mur de 2 mètres de haut encerclant le Stade de France ; des fumigènes, des spectateurs qui ont pu faire rentrer des bouteilles en verre et des tuyaux en PCV ont pu rentrer dans le stade. Et à l’intérieur, les supporters marseillais même fait bruler des sièges de leur tribune en fin de rencontre. Autant dire que la sécurité laisse encore à désirer, les fouilles aussi. Inquiétant quand on sait que le Stade de France était la cible des terroristes en novembre dernier et qu’il accueillera le match d’ouverture France-Roumanie le 10 juin à 21h, ainsi que 6 autres rencontres.

http://www.francetvinfo.fr/sports/foot/euro/la-securite-du-stade-de-france-n-est-pas-au-point-a-moins-de-trois-semaines-de-l-euro_1463872.html 

"Les dysfonctionnements seront corrigés sans tarder" a affirmé le ministère de l'Intérieur qui a organisé une réunion avec les représentants et organisateurs. Les objectifs : "garantir la fluidité de l'entrée des supporters", fiabiliser les contrôles dans les stades et dans les fan zones et sécuriser les sorties de match". Mais à trois semaines de la compétition, un sujet fait encore débat, le maintien ou non des fan zones.

Les fan zones font toujours débat

© AFP

Dix fan zones devraient être installées dans les dix villes hôtes de l’Euro 2016, parmi lesquelles :

- Paris : Champ-de-Mars, Tour Eiffel :  elle sera installée sur le Champ de Mars, au pied de la Tour Eiffel. Elle peut accueillir jusqu'à 100 000 supporters. Un écran géant spectaculaire de 420 m², le plus grand écran jamais conçu, sera situé dans l'axe de la tour Eiffel et 8 écrans complémentaires seront dispersés dans la fan Zone avec accès au wi-fi. 

Ainsi que deux espaces dédiés à la détente et aux animations : 

Espace détente : hamacs, parasols, face painting, animation Just Dance, OpéraOké (karaoké lyrique), journées e-sport PES...
Espace terrain : tournoi de foot, initiation au freestyle, démonstration de cécifoot et de foot-fauteuil, tente thématique baby-foot... 

La Fan zone qui sera installée à côté de la Tour Eiffel

- Saint-Denis : Parc de la Légion d'honneur pourra accueillir jusqu'à 10 000 personnes : avec retransmissions de match projections de films, ou concert de Grand Corps Malade ou Cut Killer. 

- Lyon : Place Bellecour, : 20 000 personnes sont attendues chaque jour : les quatre entrées de la zone seront équipées de cinq portiques de sécurité chacune. De plus; deux exercices de sécurité sont prévus les 30 mai (Parc OL) et 7 juin (fan zone, place Bellecour) :

- Marseille : Sur les plages du Prado à proximité du stade Vélodrome :  jusqu’à 80 000 personnes : Un concert de Cerrone aura lieu le vendredi 10 juin après la rencontre France – Roumanie à 23h.

La fan zone de Marseille, sur la plage du Prado, à deux pas du Stade Vélodrome 

- Nice : Elle sera entre le théâtre de la Verdure et le jardin Albert 1er : La capacité d’accueil sera d’environ 10 000 supporters par match. Côté diffusion : 23 des 51 matchs seront diffusés sur les écrans (matchs de l’équipe de France, matchs joués à Nice, et tous les matchs à partir des quarts de finale).

- Toulouse : Allées Jules-Guesde : une Fan zone va être mise en place sur les allées Jules-Guesde qui pourra accueillir jusqu'à 12 000 spectateurs les soirs de matchs de l'Equipe de France.

- Lille : Parc Matisse : La fan zone de Lille est la troisième plus importante après celles de Paris et de Bordeaux avec une surface totale de 13.000m² et une capacité d’accueil de 25.000 personnes. le duo électro français Synapson, qui se produira avant le match d’ouverture le 10 juin.

- Lens : Hôtel de Ville : La jauge a été estimée entre 7 et 10 000 personnes au maximum selon les matchs : Un écran géant sera monté devant l’église Saint-Léger et toute l’artère principale sera fermée à la circulation pour accueillir la foule des supporters.

- Bordeaux : Place des Quinconces : elle attend près de 62.000 supporters : les 51 rencontres du championnat d'Europe des nations seront retransmises sur un panneau haute définition de 160 m2

- Saint-Etienne : Parc François Mitterrand : D’une capacité de 20 000 personnes, la Fan Zone sera ouverte les jours de matches, c’est-à-dire les 10, 14, 15, 17, 19, 20, 25 juin ainsi que les 1er, 2, 6, 7, 10 juillet. Côté Ouest, une scène accueillera des spectacles, performances et concerts.

Ces zones qui rassemblent des milliers de fans devraient permettent aux français ou étrangers qui n’ont pas eu la chance d’obtenir des billets pour aller au stade, de regarder le match avec une ferveur et une ambiance conviviale. L’intégralité des rencontres seront diffusées sur des écrans géants de chaque ville citée. Mais si elles permettent aux fans de football de se réunir pour soutenir une seule et même nation, la France, elles engendrent aussi de nombreux risques surtout en terme de sécurité. Des milliers de militaires et forces de l’ordre devront être mobilisés aux quatre coins des zones ainsi que des agents de sécurité qui devront réaliser les fouilles.  Michel Kanner, ministre des sports a alors affirmé que le budget des fans zones a été revu à la hausse, la sécurité étant la préoccupation principale de l’Euro (fans zones comme stades). Le nouveau budget s’élève désormais à 24 millions d’euros.

Un évènement sous haute surveillance

Si la sécurité semble avoir mis le paquet, de nombreux politiques réagissent au maintien ou non de ces fan-zones qui divisent.  Manuel Valls, François Hollande, Alain Juppé par exemple estiment qu’elles doivent être maintenues. Le Premier ministre a de nouveau évoqué les fan-zones et leur maintien durant l’Euro 2016 sur BFM TV :  «Les fan-zones vont être contrôlées, protégées par des services de sécurité publics et privés (...) Sauf événement, sauf menace particulière, ces fan-zones sont maintenues», a-t-il assuré.

Alain Juppé s’est également exprimé sur la question :

"L'Euro doit avoir lieu [...] nous n'allons pas annuler le Tour de France, nous n'allons pas annuler le festival d'Avignon", avant de poursuivre : "Nous avons besoin de vivre, sinon c'est la peur, et la peur c'est le repli sur soi, c'est une victoire des terroristes".

De leur côté, Le Maire de Lyon 2e, Marine Le Pen, David Douillet ou encore Nicolas Sarzoky pensent que c’est un risque qui pourrait être évité.

Interrogé par TF1, l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a estimé que le maintien de l’Euro était «Une bonne décision» mais que les fan-zones constituaient «un risque». «J'espère de tout cœur que tout se passera bien, mais je pense qu'on a autre chose à faire de nos policiers, de nos gendarmes, avec le risque d'aujourd'hui, que de garder des fan-zones», a ajouté l’ex-chef de l’Etat.

David Douillet, député les Républicains, a lui réagit sur sur Europe 1 : "100.000 personnes sous la Tour Eiffel, un objectif apporté sur un plateau à Daech".

Selon Frédéric Péchenard, ancien directeur de la police nationale en charge de la sécurité, l'installation des "fan zones" est "une folie" :  "À Paris, les policiers et les gendarmes sont sur les genoux, assure-t-il. Il va falloir qu'ils protègent les stades, les aéroports, les gares... Penser que l'on peut mettre, sans risque, 100.000 personnes sous la Tour Eiffel, le symbole de Paris, le symbole que les terroristes vont essayer de frapper, c'est une folie."  

Malgré ces déclarations, les fan zones seront rapidement mises en place. 

D’autres manifestations auront encore lieues avant l’événement comme le Trophy Tour qui termine son voyage à travers l’hexagone à Paris, Gare du Nord le 8 juin, avec la présence de la mascotte Super Victor ainsi que la coupe d’Europe 2016.

Trophy Tour, les dates :

Dijon 25 - 26 MAI

Saint-Étienne 27 - 29 MAI

Besançon 30 - 31 MAI

Reims 01 - 02 JUIN

Lyon 03 - 05 JUIN

Strasbourg 06 - 07 JUIN

Paris Gare du Nord 08 JUIN

Du 1er avril au 8 juin, Le Trophy Tour fait le tour des gares de France - © Getty Images

Et la veille de la cérémonie d’ouverture, le vendredi 9 juin, de nombreux artistes assureront le show lors d’un concert gratuit devant la Tour Eiffel, parmi eux, Kendji Girac, Louane, Will i Am ou encore Enrique Iglesias précederont le concert de David Guetta à 23h. Un concert de Muse aura lieu le 23 juin mais il sera lui payant.

Espérons que la sécurité saura régler ses failles et que l’Euro 2016 sera une grande fête conviviale qui rassemblera le peuple dans la joie et la bonne humeur avec un trophée à la clé pour l'Equipe de France qui serait une victoire pour la nation face au terrorisme. 

© Photo Philippe Millereau 

Angélique Bernard