Euro 2016: affrontements entre supporters marseillais et anglais

Fin de soirée mouvementée à Marseille jeudi soir. Le coup d'envoi n'est pas donné mais à quelques heures du premier match de cet Euro 2016 qui se jouera à Paris, des premiers affrontements ont eu lieu à Marseille entre supporters anglais et Marseillais. Les forces de l'ordre ont dû intervenir sur le Vieux-Port pour disperser environ 200 soutiens de l'équipe de "Sa majesté". Sept personnes ont été blessées dont quatre policiers. 

Euro 2016: affrontements entre supporters marseillais et anglais
Euro 2016: affrontements entre supporters marseillais et anglais

Les premiers incidents ont éclaté à proximité d'un pub irlandais, le Irish Pub O'Malley, situé sur le Vieux-Port à Marseille, rapporte La Provence. Des coups ont été échangés entre Anglais et quelques dizaines de jeunes Marseillais. Les supporteurs ont également lancé les chaises et tables du bar. Plusieurs grenades lacrymogènes ont été utilisées.

"Deux personnes ont été interpellées", annonce sur BFMTV vendredi matin Pierre-Henri Brandet, le porte-parole du ministère de l'Intérieur. Il s'agit d'un Anglais de 24 ans, placé en garde à vue pour "violence volontaire en réunion", et d'un Français placé lui en garde à vue pour "violence avec arme par destination".

Entre 300.000 et 500.000 Britanniques attendus

Selon le DailyMail, les Anglais, visiblement bien alcoolisés en cette fin de soirée, auraient entonné des chants provocateurs comme "État islamique, où es-tu?". "Aucun d'entre nous ne faisions quelque chose de mal, détaille un fan britannique.  Seulement quelques-uns d'entre nous avaient un peu bu, mais c'est tout. Tout d'un coup, un groupe français est arrivé et a commencé à nous attaquer, et à lancer des choses. Nous avons dû nous défendre, puis la police est arrivée."

Les supporteurs anglais sont arrivés à Marseille depuis quelques jours en attente du match sous tensions Angleterre-Russie qui se tiendra samedi à 21 heures au Stade Vélodrome. Entre 300.000 et 500.000 Britanniques sont attendus en France pour la compétition, de quoi remplir plus de six Stade de France ou cinq fois la fan zone de Paris.

Premier débordement inévitable ?

La question du terrorisme est l'une des clefs majeures de l'euro mais la gestion des supporters et hooligans n'est clairement pas celle qui en ressort avec le plus de certitude. Lorsque lors de la dernière saison de football fut le théâtre de plus de 200 interdictions de déplacement de supporters tant au niveau professionnel qu'au niveau amateur. Alors oui les débordements seront inévitables durant cette euro mais pourraient être le grand fiasco de l'euro, en effet plusieurs groupes de hooligans étrangers sont soit déjà en France ou en route. La question est de savoir si la France est capable d'assurer la sécurité lorsque ces groupes sont présent alors qu'elle n'est pas capable d'assurer un parcage en CFA à Grenoble. 

Hooligans Polonais (Haut) et Albanais (Bas) à leur départ.
Hooligans Polonais (Haut) et Albanais (Bas) à leur départ.